Lorsque l’on pense à ce qu’il y a à faire et à voir en Argentine, il n’y a que l’embarras du choix. Ce pays d’Amérique du Sud est immense et offre de nombreuses attractions pour les visiteurs : de sa superbe capitale Buenos Aires , à l’infini de la Patagonie, en passant par les montagnes alpines de Bariloche aux montagnes lunaires de Salta, ou par les immenses vignobles de la région de Mendoza et la magnifique vieille ville Córdoba, sans oublier le spectacle des chutes d’Iguazú ou des baleines au large de la péninsule de Valdés, un monde merveilleux vous attend.

L’incroyable variété de sa géographie et de sa fascinante culture et ses mélanges de racines indigènes et d’influences européennes font de ce pays une terre riche en idées, en contrastes et en passions. Comme le tango, la fascinante expression du style de la vie argentine, ou comme le football, le sujet préféré des gens que ce soit dans la rue ou dans les cafés. Sans oublier la cuisine et le triomphe de l’ « asado », la meilleure viande du monde

Costa Croisières part en Amérique du Sud et vous emmène explorer l’Argentine à travers une série d’ étapes et d’ excursions , à la découverte des plages et des plus beaux endroits du pays, de Buenos Aires à la Patagonie. Voici les endroits à ne pas manquer lors d’un voyage en Argentine.

Les 15 étapes à ne pas manquer en Argentine

  • Buenos Aires
  • La Plata
  • Patagonie
  • Ushuaia
  • Tigre et le delta de Paraná
  • Péninsule de Valdés
  • El Calafate
  • El Bariloche
  • El Chaltén et Fitz Roy 
  • Chutes d’Iguazù
  • Saut 
  • Jujuy et les Salinas Grandes
  • Mendoza
  • Córdoba
  • Trevelin

Buenos Aires

Buenos Aires est très souvent la première étape lors d’un voyage en Argentine et il est impossible de découvrir ce pays sans visiter sa capitale. Il y a aussi une excursion Costa Croisières qui vous emmène à sa découverte !

 

Cette ville est aussi appelée  "la Paris de l’Amérique du sud" pour son élégance, ses grands boulevards bordés d’arbres, ses palais qui rappellent ceux de la capitale française et des grandes villes européennes. Mais bien sûr, il y a beaucoup plus, comme ses quartiers populaires et branchés, avec leur vie culturelle animée où règne le culte de la fiesta, du tango et de la cuisine. Buenos Aires vaut le détour pour la connaître, la découvrir et la vivre pleinement.

 

La visite commence par l’exploration du centre métropolitain, où il fait bon se promener autour de la Casa Rosada (le palais présidentiel) et le somptueux Opéra et faire une pause dans les cafés historiques, qui ont été (et sont encore) le centre de la culture de la ville. Il y en a encore environ quatre-vingts, classés comme « notables » et protégés d’une loi qui les préserve en tant que patrimoine historique. Parmi les plus célèbres, il y a le café Tortoni, Las Violetas, Los 36 Billares, le Britànico et le Café Margot.

 

Ne manquez pas une soirée à base de tango, car cette célèbre et sensuelle danse est née ici. Vous pourrez l’admirer lors de spectacles qui sont souvent tenus dans la rue (les plus appréciés sont ceux de Plaza Dorrego) ou dans des salles dédiées, comme les milongas.

 

Si vous devez choisir les endroits les plus caractéristiques à voir lors de votre visite de la ville, concentrez-vous sur trois en particulier. La Boca, le quartier portuaire fondé par des immigrés génois, avec ses maisons en bois aux couleurs vives et son atmosphère populaire. N’hésitez pas à passer par La Bombonera, le stade de Boca Juniors, pour comprendre la passion argentine pour le football. San Telmo, un quartier animé et authentique qui regorge de bars et de petits commerces. Et enfin Palermo, le quartier le plus artistique et tendance, avec ses clubs bohèmes et ses ateliers d’artisan et son celebre marché.

La Plata

Le chef-lieu de la province de Buenos Aires est La Plata, à 60 km au Sud de la capitale argentine. Cette ville vraiment originale fait partie des excursions Costa. Son centre présente un agencement urbain qui ne manquera pas de vous étonner. Il a été conçu au milieu du XIXème siècle par le grand urbaniste Dardo Rocha dans un style rationaliste. Si on le contemple d’en haut, on se rend compte de son design parfait, composé d’un réseau de rues entrecoupées de places et de parcs.

 

La structure urbaine est composée de deux rues principales et perpendiculaires, qui traversent la Plaza Moreno. C’est le centre géométrique de La Plata, d’où partent les avenidas diagonales qui se ramifient dans toute la ville. Chaque point de rencontre des rues perpendiculaires les plus importantes se compose d’un jardin ou d’un petit parc. Ce n’est pas un hasard si son surnom est "La ciudad de las diagonales". Se promener et s’orienter dans cette ville est donc assez facile, même pour ceux qui la visite pour la première fois.

 

Vous pourrez visiter la cathédrale de l’Immaculée Conception, à laquelle les habitants sont très dévoués. Elle présente un style néo-gothique, calqué sur les cathédrales d’Amiens et de Cologne et a été construite avec des pierres de couleurs différentes (rose, noir, gris). Près de la Plaza Moreno, vous trouverez le Théâtre argentin (le deuxième plus grand opéra du pays), un grand bâtiment gris qui ressemble à une forteresse, un parfait exemple de l’architecture brutaliste du régime militaire. Arrêtez-vous pour visiter le Museo de La Plata, qui raconte l’histoire de la ville et ses transformations à partir de fossiles préhistoriques qui ont été retrouvés dans cette zone.

Patagonie

Voici une terre mythique qui exerce un attrait magnétique sur les voyageurs. La Patagonie occupe la partie Sud de l’Amérique du Sud, et vous pourrez également y arriver avec Costa Croisières. Les Andes divisent ces terres en deux parties : celle chilienne, plus luxuriante et celle argentine, plus aride. En descendant de Buenos Aires, le paysage verdoyant des Pampas cède la place à une étendue infinie de steppes et de plateaux, un panorama qui trouble et émeut en même temps.

 

La Patagonie est parsemée de merveilles naturelles uniques en Amérique du Sud. L’attraction principale se trouve sur la côte Est : la péninsule de Valdés, un lieu unique pour l’observer les baleines.

 

En vous déplaçant vers les Andes, en procédant du Nord vers le Sud, vous rencontrerez d’abord Bariloche, une petite ville de montagne qui ressemble à un village des Alpes, entouré de lacs et de montagnes. Vous arriverez ensuite à Trevelin, une ville d’origine galloise, qui se trouve à proximité des deux oasis vertes : la Reserva Natural Nant & Fall et le Parc national de Los Alerces.

 

Encore plus au Sud, vous trouverez El Chaltén, un paradis pour les amateurs de trekking et porte d’accès aux deux mastodontes de granit Cerro Torre et Fitz Roy. Depuis El Calafate, sur les rives du lac Argentino, vous pourrez partir à la découverte du grand glacier Perito Moreno. Enfin, après le détroit de Magellan, vous arriverez dans la région sauvage de la Terre de Feu et d’Ushuaïa, la ville la plus méridionale du monde, où vous pourrez marcher à travers les forêts vierges et admirer les colonies de pingouins.

Ushuaïa

Bienvenue à la "fin du monde". Située sur la côte Sud de la Grande Île de la Terre de Feu, à trois mille kilomètres de Buenos Aires, Ushuaïa est la ville la plus au Sud de la planète, et vous pourrez l’atteindre avec une croisière Costa. Le paysage spectaculaire qui accueille les visiteurs est à la hauteur de son nom. La ville est entourée par le cerro Martial et le canal Beagle

 

Les premières constructions remontent à la seconde moitié du XIXème siècle et ont été réalisées par des missionnaires anglais, qui se sont installés dans cette région déjà peuplée depuis des millénaires par le peuple autochtone des Yamana. Ushuaia est ensuite devenue le siège d’une colonie pénitentiaire, qui a fermé en 1947, et a ensuite été reconstruite par des immigrants italiens qui ont laissé une empreinte dans la culture locale. En effet, sur les menus des restaurant, à côté des spécialités typiques telles que la « centolla » (un grand crabe savoureux), vous pourrez également trouver la « bagna cauda » et le « bonet », typiques du Piémont.

 

La ville est petite et agréable, mais attire surtout les visiteurs pour ses merveilles naturelles. Un tour en bateau pour explorer le canal Beagle, parsemé d’îlots, est une étape obligatoire. Vous pourrez voir des colonies de pingouins et certaines visites permettent même de se promener parmi eux.

 

Les montagnes derrière la ville offrent des itinéraires de randonnée agréables, en particulier celui qui mène à l’étendue blanche du glacier  Martial. Mais l’attraction la plus populaire est le train de la fin du monde, un train à vapeur qui part à quelques kilomètres de la ville et traverse les paysages sauvages du parc national de la Terre de Feu. Le parc, riche en forêts, lacs et rivières, est un autre endroit idéal pour y faire de la randonnée.

Tigre et le delta de Paraná

Tigre est une petite ville située à 30 km au Nord de Buenos Aires, une distance parfaite pour une excusrion en pleine nature, même si vous êtes arrivé ici sur une croisière Costa. Déjà au début du XXème siècle, les nobles « portenos » (le surnom des habitants de la capitale) s’y installaient le week-end pour se détendre et profiter de l’air frais et de la nature intacte autour de la rivière Paraná. Aujourd’hui, cette station touristique est active toute l’année et est aussi fréquentée par des visiteurs internationaux. La ville a une vie culturelle animée et une production d’artisanat de qualité. Vous y trouverez les meilleures antiquités argentines.

 

Tigre s’élève sur les rives de l’un des fleuves les plus importants de l’Amérique du Sud et est également baignée par une série d’autres petites voies navigables qui forment une oasis d’îlots de rivière, riche en flore et en faune et dont la visite est très agréable. Le centre-ville est divisé en deux partie par le Paraná : le centre se trouve au Sud et est un lieu de socialité et de la movida, avec de nombreux clubs et restaurants; le Nord se caractérise par un labyrinthe de canaux et d’îlots qui font partie du vaste delta de la rivière.

 

Impossible de passer une journée à Tigre sans visiter le Delta, en s’orientant sur la rive la plus sauvage de la rivière et en naviguant parmi les îlots. Si vous voulez mieux explorer cette région, sachez que les eaux s’étendent le long d’un labyrinthe d’une centaine de kilomètres de canaux, où vous pourrez mieux voir le mode de vie simple de la population locale.

Péninsule de Valdès

La péninsule de Valdès , située à 1400 km au Sud de Buenos Aires, est le début de la Patagonie argentine. Elle s’étend dans l’océan Atlantique avec une forme de marteau à travers un isthmes. La majeure partie de son territoire est aride, désert, lunaire, entrecoupé ici et là de lacs salés.

 

La ville principale de la péninsule est Puerto Madryn, située sur les rives du Golfo Nuevo. Elle a été fondée par des colons anglais en 1886 pour son emplacement, qui est l’un des points les plus abrités de la côte. Ici, le protagoniste principal est la mer. Vous pourrez visiter le Musée des Sciences Naturelles et Océanographique, situé dans le port et où vous pourrez en apprendre davantage sur la flore et la faune de la Patagonie et ses animaux marins, comme les calmars géants.

 

Puis plongez dans la nature. La Péninsule de Valdés est célèbre pour les spectacles extraordinaires des baleines qui y viennent pour se reproduire et donner naissance à leur petits, entre mai et décembre. Elles sont attirées par les eaux plus calmes et chaudes, par rapport à d’autres zones océaniques. Embarquez pour l’une des nombreuses excursions à la découverte de la mer et des cétacés, entre le golfe du Nuevo et le golfe de San José. Venez admirer les danses des baleines franches australes qui jettent leur queue hors de l’eau. Vous pourrez également observer des éléphants de mer, des otaries et des orques, ou encore des colonies de pingouins de Magellan. Pour cette raison, Valdés est devenu un site du patrimoine mondial de l’UNESCO.

El Calafate

Pour tous ceux qui s’aventurent en Patagonie, El Calafate est une étape obligatoire. Pas tant pour la ville en elle-même, qui offre cependant aux voyageurs toutes les infrastructures et les services dont ils ont besoin, mais parce qu’elle représente la porte d’accès au parc national de Los Glaciares, où se trouve l’une des attractions naturelles les plus incroyables d’Argentine et d’Amérique du Sud : le glacier Perito Moreno.

 

Il se trouve à environ 80 km d’El Calafate et vous pourrez facilement vous y rendre avec l’un des nombreux bus sur place ou en louant une voiture, une option qui permet d’aller le voir à des horaires moins bondés. Une fois que vous serez arrivé, vous n’en croirez pas vos yeux : ce glacier gigantesque se jette dans les eaux du lac Argentino avec un mur de glace de 5 km de long et pouvant atteindre jusqu’à plus de 70 mètres de hauteur. Perito Moreno avance chaque jour de deux mètres et d’énormes blocs de glace chutent parfois de la partie avant et s’écrasent dans l’eau dans un rugissement impressionnant. On peut passer des heures et des heures hypnotisé à admirer le spectacle.

 

Des croisières sur le lac partent également depuis El Calafate et slaloment entre les icebergs de différentes formes et tailles. Elles vous permettront d’admirer de près les glaciers Upsala, Spegazzini et le Perito Moreno. Certaines agences de la ville organisent également des randonnées sur la surface du glacier.

Bariloche

San Carlos de Bariloche, connu plus simplement sous le nom de Bariloche, se dresse sur la rive du lac Nahuel Huapi, au pied des Andes, dans le nord-ouest de la Patagonie, et est la plus grande ville de la région des Lacs.

Nichée dans un cadre merveilleux de montagnes typiquement alpines, cette destination touristique populaire attire les visiteurs de partout dans le monde. Vous y trouverez toujours quelque chose d’excitant à faire et à toutes les saisons de l’année. En hiver, vous pourez skier sur les neiges du Cerro Catedra et l’été vous pourrez faire du trekking, de la pêche, du rafting, du canot, du vélo et de l’équitation.

Bariloche a une histoire assez curieuse. Initialement fondée comme centre de commerce des peaux et du bétail entre le Chili et l’Argentine dans les années 1930, elle a ensuite été reconstruite en s’inspirant de l’architecture des Alpes, avec des maisons en bois et en pierre, au point de gagner le surnom de "La Suisse des Andes". En vous promenant vers le centre, vous pourrez admirer des édifices importants, tels que le Centro Civico et la cathédrale néo-gothique de Notre-Dame de Nahuel Huapi, et vous aurez certainement l’impression de vous trouver dans un village européen. Ne manquez pas de vous arrêter dans les cafés pittoresques et de goûter le chocolat produit ici, le meilleur de l’Argentine.

Les sentiers qui montent les montagnes environnantes offrent de beaux paysages encore intacts. Autour de Bariloche, vous trouverez aussi de  nombreuses plages accueillantes, pour une journée de détente au soleil, tels que Playa Bonita, Playa Melipal, Playa Serena et Villa Tacul sur le lac Nahuel Huapi, ou celles de Villa Los Cohiues et de la rive Ouest du lac Gutiérrez. Mais attention avant de plonger : l’eau est assez froide.

El Chaltén et Fitz Roy

El Chaltén est un petit village de montagne perdu dans le néant au pied des Andes, et à plus de deux cents kilomètres de la ville la plus proche (El Calafate). C’est un endroit calme, habité d’une poignée de personnes, et composé de maisons colorées et de chemins de terre. Pourtant, il est considéré comme la capitale argentine du trekking, car c’est le point de départ d’un dense réseau de sentiers qui serpentent le paysage fabuleux du parc national de Los Glaciares, entre les lacs et les glaciers.

 

El Chaltén propose des services de base pour accueillir les randonneurs, et ne vous attendez pas aux commodités des centres touristiques les plus développés. Mais après tout, vous venez ici pour marcher, et ceux qui arivent jusqu’à El Chaltén ne cherchent rien d’autre.

 

Le village est le point de départ pour atteindre deux montagnes légendaires, parmi les plus convoitées et redoutées des grimpeurs du monde entier : Cerro Torre et Fitz Roy (également connu sous le nom de Cerro Chaltén). Ces deux impressionnants pinacles de granit, le premier avec ses 3128 mètres d’altitude et le second avec 3405 mètres, sont le théâtre d’extraordinaires exploits d’alpinisme.

 

Pour les randonneurs "ordinaires" l’ascension au sommet des deux montagnes est impensable, mais ils pourront toutefois s’en approcher avec des trekking d’un ou plusieurs jours pour profiter de la vue imprenable sur les sommets. L’un des sentiers les plus populaires est celui qui mène à la lagune de Los Tres, où la vue qui donne sur le Fitz Roy est tout simplement inoubliable et vaut à elle seule le voyage jusqu’à El Chaltén.

Chutes d'Iguazú

Parler de cascades, dans le cas d’Iguazú, est presque réducteur. À la frontière entre l’Argentine, le Brésil et le Paraguay, toute une région a fait de l’eau la protagoniste absolue, avec une étendue de 275 cascades générées par le grand fleuve et inscrite par l’UNESCO au du patrimoine mondial. Le parc national d’Iguazú est l’une des merveilles de l’Amérique du Sud, fréquentée par les touristes du monde entier, qui viennent y séjourner et profiter de la grande offre touristique de la région, avec ses hôtels et ses restaurants.

 

L’Iguazú dessine une courbe et chute de 70 mètres comme si la cascade s’effondrait sur elle-même, donnant lieu à un décor unique qui restera gravé dans votre mémoire. Promenez-vous le long des nombreux sentiers de randonnée qui permettent d’atteindre divers points panoramiques. Le spectacle le plus impressionnant est la Garganta del Diablo (Gorge du Diable), la chute d’eau la plus haute et la plus profonde et symbole national. La puissance et le rugissement du tumulte transmet toute la force de la nature.

 

Vous pouvez aussi atteindre les chutes en jeep par des routes de safari. Ou encore, du côté argentin, en prenant l’un des trains pittoresques qui traversent deux circuits : l’un qui suit les cascades au niveau de l’eau, et l’autre, plus élevé, qui passe sur des ponts suspendus d’où vous pourrez admirer tout le panorama.

Salta

Le nord-ouest de l’Argentine est la région la moins explorée et peut-être la plus intéressante pour ceux qui cherchent quelque chose de différent par rapport aux attractions les plus populaires du pays. Salta, située à 1500 km de Buenos Aires, est le centre névralgique de cette région, une ville agréable et point de référence pour s’aventurer dans les parcs et les villages de la région environnante.

 

Cette partie de l’Argentine est clairement marquée par la présence de la culture montagnarde indigène, qui se confond avec celle des gauchos des plaines et le style urbain des habitants venus des grandes villes, en créant ainsi un mélange original. À Salta, aussi appelée "La Linda" (La Belle), vous pourrez trouver des édifices coloniaux, des bâtiments modernes, des hôtels-boutiques, des marchés Indios, des plantes exotiques et de larges boulevards de style européen.

 

Depuis Salta, il est conseillé de prendre une voiture et de se rendre vers le Nord pour admirer le paysage à la fois aride et unique de la Quebrada de Humahuaca. Passé le village de Tilcara, qui abrite un beau marché de tissus Indios, et une vallée peuplée de cactus géants, vous entrerez dans un monde lunaire unique en son genre : la Quebrada (qui signifie "déchirement"), un long canyon de 150 km avec des murs de roche de toutes les couleurs, de l’ocre rouge au jaune, du vert au violet. Rendez-vous au Cerro de los Siete Colores, près de Purmamarca, une montagne impressionnante caractérisée par ses sept couleurs qui se mélangent les unes aux autres.

Jujuy et les Salinas Grandes

Les Salinas Grandes (Grandes Salines), situées dans la province de Jujuy, près de la frontière avec le Chili, est en train de devenir l’un des paysages les plus emblématiques de l’Argentine. Nous sommes dans les Andes, à 3350 mètres d’altitude, mais la vue n’est pas faite de pics enneigés : c’est un désert blanc qui vous attend. Les Salinas Grandes, situées entre les villages de Purmamarca et San Antonio de los Cobres, sont une étendue infinie (12 mille hectares) de sel, un lieu presque extraterrestre.

 

La lagune s’est formée grâce aux eaux riches en sel produites par l’activité volcanique des environs, qui, en s’évaporant, ont laissé une croûte blanche de 30 cm d’épaisseur.

 

Se rendre aux Grandes Salinas est déjà une aventure. Il faut partir de Purmamarca, un millier de mètres plus bas et passer plusieurs virages serrés, le long de la route nationale 52 jusqu’au col de Cuesta de Lipán, à 4170 mètres d’altitude. En descendant, vous verrez un désert blanc, parfois couvert d’une couche d’eau pendant la saison des pluies. Pour profiter de la vue éblouissante des salines, il est préférable d’arriver tôt le matin ou en fin d’après-midi.

Mendoza

La zone de Mendoza offre des attractions intéressantes pour les amoureux de la nature. La ville est située à environ 1000 km de Buenos Aires, à la fin de l’immense plaine de la pampa argentine, où les premiers reliefs des Andes commencent à se dresser. Il y a une visite en particulier que vous ne pourrez pas manquer si vous êtes un amateur de vin. Les visiteurs viennent dans la région pour y faire le tour des vignobles, des plus anciens aux plus modernes, avec des vignes à perte de vue immergées dans le panorama des sommets andins, et que vous pourrez explorer en voiture ou à cheval. Le vin le plus célèbre produit à Mendoza est le Malbec, à déguster avec un steak de viande argentine, parmi les meilleurs et les plus naturels du monde.

 

Mendoza, connue sous le nom de "Terre du soleil et du vin", a un centre parsemé de places et de grands boulevards bordés d’arbres où flâner est un véritable plaisir. En vous promenant dans la ville, ne manquez pas la Plaza España, avec ses palais au style andalou, la Plaza Independencia, où se trouvent certains des meilleurs restaurants de la ville et l’espace vert du Parque General San Martin.

 

Mendoza est également un excellent point de départ pour faire des promenades, de longues randonnées et des excursions à cheval. À environ trois heures de route, vous trouverez le Parque Nacional Sierra de las Quijadas, où faire du rafting et du vélo de montagne.

Córdoba

Córdoba, à 700 km au nord-ouest de Buenos Aires, est la deuxième plus grande ville d’Argentine. Elle fut l’une des premières villes d’Amérique du Sud fondée par des missionnaires espagnols, et porte encore de nombreuses traces de la domination de la couronne ibérique. Elle est située au cœur de la plaine de la pampa, sur les rives de la rivière Primiero et près de la petite chaîne de montagnes des Sierras Chicas.

 

Son emplacement stratégique a fait de Córdoba le plus grand centre économique du pays pendant des siècles. Durant la seconde moitié du XXème siècle, elle a joué un rôle majeur dans l’industrie nationale de l’aviation. Sa richesse se traduit par une ville riche en beautés architecturales. Visitez les rues du centre et arrêtez-vous à la Manzana Jesuítica, l’ancienne mission construite par les premiers religieux de la Compagnie de Jésus au XVIIème siècle. Elle abrite aujourd’hui une université et plusieurs écoles. Promenez-vous ensuite dans les rues Humberto Primo, Avenida Colon et General Paz et explorez le quartier de Cerro de las Rosas avec ses restaurants et ses boutiques situés dans les bâtiments anciens. Profitez de la soirée pour une visite de ses clubs animés.

Trevelin

Trevelin est située dans le centre-ouest de l’Argentine, près de la frontière avec le Chili, dans la province de Chubut. En dépit d’être une petite ville, elle mérite une belle visite. Tout d’abord pour son caractère unique. La ville a été fondée en 1888 par les colons du Pays de Galles et doit son nom à un curieux mélange de mots gallois : « tre » (qui signifie maison, village) et « felin » (moulin). Aujourd’hui encore, cette culture est bien vivante : on enseigne encore le celtique dans les écoles, vous trouverez plusieurs salles de thé, les panneaux routiers sont en trois langues (espagnol, gallois et mapudungun, la langue chilienne) et certaines festivités sont encore liées aux origines galloises.

 

Trevelin se trouve dans un emplacement stratégique pour ceux qui veulent explorer cette partie de la Patagonie andine. La ville est située à la fin des immenses prairies du centre du pays, juste avant les chaînes montagneuses. Vous verrez d’un côté, un paysage avec des troupeaux de pâturage, et de l’autre des bois de cyprès peuplés d’animaux sauvages. De là, vous pourrez faire de superbes randonnées dans la Reserva Naturel Nant & Fall et dans le Parc national de Los Alerces, et vous promener parmi les larix, le long de la rivière Arrayanes et ou admirer le pittoresque lac Verde.

Carte de l’Argentine

Partez pour l’Argentine avec Costa Croisières

 

Il faut plus d’un voyage pour explorer l’Argentine. Ce pays est si vaste et varié qu’il est presque impossible de le découvrir en une seule fois. Mais avec Costa Croisières, vous pourrez apprendre à le connaître avec les étapes les plus importantes : l’élégante et vivace capitale Buenos Aires, les paysages dignes de la fin du monde de la Patagonie, le delta de Paraná ... Une expérience qui restera gravée dans votre cœur et vous donnera très probablement envie de revenir en Argentine pour la visiter en profondeur.

Partez avec Costa Croisières