Bordeaux est une ville étroitement liée au vin, mais pas seulement. Elle a réussi à conserver un caractère étincelant au fil des ans, grâce notamment à un projet de mise en valeur qui a permis de sauvegarder son centre historique et ses bâtiments, le sauvant ainsi d'une situation de décadence. Ancien port de commerce, la capitale de la nouvelle Aquitaine est devenue un lieu de vie, avec ses attraits culturels, ses divertissements, sans oublier l'offre gastronomique en constante évolution. Les plages de Bordeaux vous permettront également de vous détendre et de profiter d'un après-midi différent. Découvrez cette ville maintenant avec nous concernant tout ce qu'il y a à voir absolument.

Le quartier de Saint Pierre

Bienvenue au cœur de la ville : un endroit pittoresque, plein de vues et de rues caractéristiques. Saint Pierre est le centre de la vieille ville et en conserve les témoignages. Ses débuts ont coïncidé avec la zone portuaire : au XIIIe siècle, les navires chargeaient leurs précieuses marchandises et se préparaient à partir. La zone était pleine de magasins et de commerçants et, même aujourd'hui, les noms des rues font encore référence aux métiers qui étaient pratiqués à l'époque.

En vous promenant librement, vous découvrirez un passé riche et profond, à travers le port romain, aujourd'hui alimenté par des rivières souterraines. Votre voyage vous fera traverser des places qui parviennent à alterner les styles et les époques, comme les palais et les lignes néoclassiques, qui savent être accueillantes et équilibrées.

La place de la Bourse et le miroir d’eau

Il a fallu plus de 20 ans pour réaliser que cette place est la plus photographiée de Bordeaux. La place de la Bourse est devenue un lieu emblématique, marquant la fin de la cité médiévale, fermée, pendant des siècles, dans ses murs et projetant une nouvelle image. L'idée était de construire une place royale qui s'ouvrirait sur la Garonne et donnerait un nouveau souffle à l'ensemble du quartier. Au XVIIIe siècle, c'est le premier architecte de Louis XV, Jacques Gabriel, qui a créé un doux carré, aux coins arrondis, mais avec une grande personnalité grâce à ses décorations et ses masques en fer forgé.

Cette place est devenue un symbole, même si elle n'a cessé de se transformer au fil des âges. Pendant la Révolution française, la porte qui séparait la place du fleuve a été démolie, tandis qu'au centre, la statue équestre du roi a été remplacée par celle de Napoléon. En 1869, la Fontaine des Trois Grâces a été construite à sa place, et après la Place Royale et la Place de la Liberté, elle a été définitivement appelée Place de la Bourse. Il y a également plusieurs palais, comme la Chambre de commerce et le Musée national des douanes.

Autre attraction à ne pas manquer : le célèbre Mirroir d'eau. C'est une œuvre construite en 2006 : une immense surface d'eau réfléchissante qui alterne des jets d'eau vaporisés avec d'autres moments où l'installation agit comme un miroir et rehausse la beauté de la place. Vous aurez l'occasion de vivre un moment magique et insolite, en pouvant vous rafraîchir dans les après-midis d'été étouffantes. Ou encore admirer la place sous un autre angle.

La place de la Victoire

Nous poursuivons notre voyage à travers les principales places de la ville. La place de la Victoire a été construite en 1748 par l'architecte André Portier, qui a rendu cette place monumentale avec la construction de la Porte d'Aquitaine. Il y a un autre symbole qui fascine les touristes et les visiteurs depuis 2005 : une énorme colonne de 16 mètres de haut, créée par le sculpteur Ivan Theimer en marbre rouge et en bronze pour rendre hommage à la viticulture et à la vinification qui font la renommée de la ville dans le monde entier.

La structure est constituée de six blocs de marbre, d'un poids total de plus de 50 tonnes. Ci-dessus sont gravés des symboles en bronze qui rappellent les histoires et les mythes sur le vin depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours. Une autre particularité concerne la forme de la colonne, hélicoïdale : elle symbolise la croissance de la vigne qui se termine vers le soleil.

Le pont de pierre

Le Pont de pierre est un autre symbole de Bordeaux. Pendant un certain temps, il a été le seul lien entre les deux rives de la Garonne. Il représente aujourd'hui l'un des lieux les plus évocateurs et les plus romantiques, ne serait-ce que pour prendre une photo, surtout le soir quand les lumières l'illuminent et que le temps semble suspendu. Le pont a été construit en 1822, sous Napoléon Ier et s'étend sur environ 500 mètres. Il est constitué de 17 arcs, selon la légende, comme les lettres qui composent le nom de Napoléon Bonaparte.

La rue Sainte Catherine

Il est impossible de parler de Bourdeaux, sans mentionner la principale rue commerçante : la rue Sainte Catherine. Cette rue, qui s'étend sur environ un kilomètre, touche presque tous les points principaux de Bordeaux. Rue piétonne depuis 1977, elle fait la fierté des bordelais, ne serait-ce que pour les plus de 230 commerces que vous trouverez au cours de votre promenade.

Ce n'est pas seulement un endroit où l'on peut jeter un coup d'œil dans les magasins et faire quelques courses, mais il est devenu au fil des ans un lieu d'échange et un point de référence pour les jeunes. Toujours très fréquentée, à presque toutes les heures de la journée, elle devient un flot de couleurs et de personnes, surtout pendant les soldes. Les stands et les vendeurs de rue qui animent l'atmosphère ne manquent pas.

La cathédrale Saint-André

La première église dont nous parlons est la cathédrale de Bordeaux, ainsi que le plus grand lieu de culte de la ville. Classée monument historique français en 1862, la cathédrale Saint-André a connu une histoire pleine de changements et de transformations, à partir de 1096, date de sa consécration par le pape Urbain II. Le style roman d'origine a été transformé grâce aux influences gothiques.

Le transept et le chœur ont été ajoutés deux siècles plus tard. Sur le côté nord se trouve la célèbre Porte Royale, construite en 1250. Les trésors ne manquent pas non plus à l'intérieur de la basilique, puisqu'elle abrite l'un des plus importants orgues de la chrétienté et qu'on y trouve de merveilleuses fresques.

 

La tour Pey Berland

À côté de la cathédrale se trouve la tour Pey Berland, datant de 1400, l'actuel clocher de la basilique. Construite dans un style néo-gothique, la structure a été commandée par l'archevêque Pey Berland : elle mesure 66 mètres de haut et est divisée en quatre niveaux. Vous pouvez atteindre le sommet et avoir une vue magnifique, après avoir monté les 231 marches de l'escalier en colimaçon. Les curiosités ne manquent pas tout au long de son histoire. Dans les années de la Révolution française, la tour a été vendue et transformée en usine de boulets de chasse.

Ce n'est qu'au XIXe siècle qu'il a repris son rôle de clocher. Elle est devenue un monument historique en 1848, et elle fait partie du patrimoine mondial de l'UNESCO. Au fil des ans, la structure a fait l'objet de plusieurs rénovations, dont l'une des dernières en 2003.

Le Grand Théâtre

C'est l'un des plus beaux théâtres du monde, et le mérite en revient à l'architecte parisien Victor Louis, qui a tout planifié en détail, à l'époque de Louis XVI : le bâtiment a été inauguré le 7 avril 1780, après environ 7 ans de travaux. C'est un théâtre néoclassique, qui a une façade particulière avec un porche à douze énormes colonnes corinthiennes. Sur le bandeau se dressent les statues de neuf muses et de trois déesses, Vénus, Minerve et Junon. Le théâtre possède une salle en forme de fer à cheval et des estrades pour les spectateurs.

Elle est non seulement réputée pour ses concerts symphoniques, mais aussi pour sa production de ballets français, puisqu'elle abrite également l'Opéra et le Ballet national de Bordeaux. Des visites guidées quotidiennes sont également organisées. Pendant une courte période, elle a également accueilli l'Assemblée nationale pour le Parlement français. L'intérieur du théâtre a été rénové dans les années 1990 pour retrouver les couleurs bleus et or d'origine.

La colonne des Girondins

C'est l'un des monuments symboliques de la place des Quinconces : c'est la haute colonne (43 mètres) des Girondins, les militants tombés après la Révolution française. L'œuvre peut être définie comme un hommage symbolique à la démocratie. Elle a été conçue par l'architecte Victor Rich, entre 1894 et 1902, et est surmontée d'une statue de bronze symbolisant la liberté de briser les chaînes. A la base s'étend une fontaine décorée de sculptures en bronze avec différents récits mythologiques. Le style allégorique a des influences maniéristes et baroques. Des hippocampes se distinguent dans les bassins, entourés de quelques êtres humains. Les pièces de valeur du monument sont les chevaux en bronze, qui ont été pillés par les soldats allemands et emmenés en Allemagne. Ils ne sont rentrés en France qu'en 1983.

La Basilique de Saint-Seurin

Un autre des chefs-d'œuvre de Bordeaux est représenté par cette basilique, qui a été classée monument historique de France en 1840. Les portiques, la crypte et la base de la tour sont encore des vestiges de la structure romane originale de 1200. Ce bâtiment a également subi des transformations majeures, à partir de 1400, lorsque plusieurs chapelles ont été ajoutées. Comme l'ensemble du centre historique, cette basilique est également inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO.

La grosse cloche

Il n'y a pas d'emblème plus important pour Bordeaux que la porte de la Grosse-Cloche. Elle a été construite pour annoncer tous les événements de la ville : aujourd'hui, cependant, elle ne sonne qu'une fois par an, le 11 novembre, date qui commémore l'armistice qui a mis fin à la Première Guerre mondiale. Deux tours de 40 mètres embrassent la célèbre cloche et le cadran solaire, qui date de 1700 et représente le royaume anglais. Au pied se trouve la petite église de Saint-Eloi datant de 1400.

La porte de Cailhau

Un autre des symboles par excellence de Bordeaux, qui se situe dans le quartier de Saint Pierre : il s'agit de la Porte Cailhau, de l'entrée de la ville. Elle est haute de 25 mètres et a été construite en 1494. Elle est située à deux pas de la Garonne et, au fil des siècles, elle a changé d'aspect et d'usage. Aujourd'hui, elle apparaît comme une construction scénique, de grand impact, dans le style gothique de la Renaissance.

Dans le passé, il avait plusieurs fonctions, à commencer par le point d'accès au Parlement, puis elle a été transformée en un lieu défensif. Il y a deux explications à l'origine du nom : "cailhau" fait référence à la pierre et indique le principal matériau de construction, mais c'est aussi le nom d'une des familles les plus puissantes et les plus visibles de Bordeaux.

Le Musée du vin et du commerce

Le vin, historiquement, a toujours été l'un des points forts de Bordeaux, notamment sur le plan économique. Il suffit de dire que le commerce du vin a commencé à prospérer à l'époque romaine. Cependant, ce n'est qu'avec la domination anglaise qu'il y a eu le véritable développement, grâce aussi au monopole avec l'Angleterre. Cette histoire revit, en partie, dans le Musée du vin, consacré à l'histoire du commerce de ce "nectar" depuis le Moyen Âge. L'emplacement est très caractéristique, car il y a des plafonds voûtés et les caves évoquent les collections des maîtres tonneliers. A la fin de la visite, il y a aussi la possibilité de faire une petite dégustation.

Le Musée des arts décoratifs et du design

On peut déjà voir que c'est le Musée des Arts Décoratifs et du Design depuis son siège, un palais de 1779 ayant appartenu à un noble de Bordeaux. Il représente les tendances et contient des détails sur le mode de vie à l'époque de la Révolution française. À l'intérieur de la collection, vous trouverez des meubles, des bijoux, des instruments de musique, des outils et des instruments de mesure : il y aura également des articles de table. Ce sera un voyage à travers l'art décoratif français et bordelais jusqu'au XVIIIe siècle.

Vous redécouvrirez une ville riche en commerce et en influence, avec un port qui a été d'une grande importance. Les collections permanentes sont réparties sur trois étages, tandis que les expositions temporaires sont installées dans une sorte d'annexe. Il y a également quatre petites salles consacrées à la restauration des objets.

Le Musée national des douanes

Un autre musée spécial, situé sur la merveilleuse Place de la Bourse. Vous pouvez y découvrir les étapes qui ont conduit à la création de l'État français et vous informer sur les relations internationales de la France avec le reste du monde. Au Musée national des douanes, vous pouvez vous renseigner sur l'histoire de l'administration jusqu'à nos jours. Le matériel exposé est très varié : œuvres d'art graphique, armes, papiers, uniformes, instruments de musique. A l'intérieur de la structure, il y a également une maquette de bateau négrier : une sorte de mémoire historique de la période de la traite des esclaves dans le port de Bordeaux.

CAPC Musée d'art contemporain

Le Musée d'art contemporain (CAPC) de Bordeaux a été fondé en 1944 et s'est rapidement développé, passant d'une petite galerie à plusieurs niveaux d'un bâtiment. Son nombre est important puisqu'il comprend plus de 180 artistes et un millier d'œuvres. La collection s'étend des années 1960 à nos jours. Parallèlement à l'exposition permanente, un programme chargé d'expositions temporaires et d'études approfondies est proposé. La fierté de la structure est la bibliothèque, qui abrite plus de 40 000 livres liés à l'art sous toutes ses formes. Il existe des livres sur le design, la photographie et l'architecture.

Le Musée d'histoire naturelle

Un des musées les plus anciens et les plus complets de France : c'est la carte de visite du Musée d'Histoire Naturelle de Bordeaux. Les chiffres parlent d'eux-mêmes, il a ouvert ses portes en 1879 et abrite plus de 3 500 expositions. La structure a récemment subi un restylage, qui a transformé les espaces, donné une nouvelle vivacité et créé une scénographie innovante. En particulier, un spectacle multimédia anime la grande galerie, en veillant à ce que les animaux s'animent dans leur habitat naturel. Parmi les installations spectaculaires, on trouve également une baleine bleue suspendue au plafond. Le musée possède également une section spéciale dédiée aux enfants de moins de six ans, qui offre un aperçu de tous les chiots du règne animal.

Le Musée des Beaux-Arts

Un autre musée à ne pas manquer à Bordeaux est le Musée des Beaux-Arts. C'est un bâtiment historique, ouvert en 1881, qui vous rapprochera des grands noms de la peinture européenne. Les artistes exposés ici sont tous de haut niveau. Parmi les 330 œuvres, dans un voyage entre peintures et sculptures, on peut admirer Picasso, Titien, en passant par Delacroix Renoir, Matisse, Rubens ou Vélasquez. Il y a aussi des chefs-d'œuvre de Perugino, Van Dyck et Paolo Veronese.

Si vous n'êtes pas d'humeur à en savoir trop, vous pouvez choisir une visite encore plus informelle dans une ambiance ludique pour découvrir des informations curieuses, par exemple, à quelle école un artiste particulier appartient ou qui est l'auteur d'un tableau mis en valeur à l'intérieur du mur. La collection est divisée en deux espaces à l'intérieur du palais Rohan : les collections de 1500 à 1800 sont situées dans l'aile sud, tandis que l'aile nord contient des œuvres du 19ème au 20ème siècle.

Le Musée de la science

Un centre d'exposition et d'interactivité dédié à la science : c'est Cap Sciences, installé dans un hangar. Il existe plusieurs espaces dédiés aux enfants, ainsi que des ateliers et des visites guidées. C'est une véritable aventure scientifique : il y a des expositions temporelles et vous pouvez acheter des souvenirs spéciaux ou vous détendre dans un bar spécial. Le centre a ouvert en 1970 dans le but de renforcer la culture scientifique.

Le Musée d'Aquitaine

On dit que pour vraiment découvrir et comprendre Bordeaux, il faut aller au Musée d'Aquitaine. Ici sont abritées plusieurs collections allant de la préhistoire à l'époque contemporaine. En étudiant l'archéologie et l'ethnographie de la région Aquitaine, vous ferez la connaissance de personnages célèbres ou mystérieux tels qu'Aliénor d'Aquitaine, le philosophe Montaigne ou le Prince de Galles, plus connu sous le nom de Prince noir. Plus de 70 000 pièces sont exposées, dont un dixième provient d'Afrique et d'Océanie, parmi lesquelles des objets liés au commerce et à l'histoire du port de Bordeaux. Le musée est situé dans le centre-ville, près de la cathédrale Saint-André.

Le Jardin public

Vous êtes en ville, mais vous aurez l'impression d'être à la campagne. Imaginez un lieu où les lignes de Bordeaux et ses pierres se mêlent à l'architecture des années 1700, dans un décor d'où s'élève un ruisseau, entouré d'arbres centenaires. Ici, vous pouvez vous reposer, faire du jogging ou simplement marcher. Le jardin public est un parc qui accompagne les citoyens depuis 1746 : un espace de plus de 11 hectares où les enfants peuvent s'amuser ou assister à des spectacles de marionnettes traditionnels. À l'intérieur, on trouve plusieurs bâtiments majestueux, ainsi que le musée d'histoire naturelle, le jardin botanique dont nous parlerons plus tard et un agréable restaurant.

La Base sous-marine

Imaginez un bunker géant construit par les soldats allemands pendant la Seconde Guerre mondiale pour abriter des sous-marins. La base sous-marine est située dans le quartier des Bassins à Flots. Ce lieu intemporel, divisé en bunkers, reliés entre eux par une route intérieure, est devenu un lieu dynamique, accueillant des expositions, des spectacles et des concerts dans une atmosphère très spéciale et unique. La base sous-marine a été construite entre 1941 et 1943 et couvre plus de 41 mille mètres carrés.

Le parc du Bordelais

Un autre poumon vert de Bordeaux plein de surprises. Le parc bordelais a été conçu en 1800 et couvre plus de 28 hectares, dans un cadre fantastique avec plus de 3 000 arbres. Il n'y a pas que la nature au centre de la région, mais il y a aussi de nombreuses attractions pour les enfants, à commencer par des manèges, un train et des voitures électriques. Il y a aussi une sorte de ferme locale avec des cygnes et des canards. Il y a également un petit théâtre avec des spectacles de marionnettes.

Le Jardin botanique

A l'intérieur du Jardin Public se trouve le jardin botanique, qui a été revisité en 2004 par l'architecte paysagiste française Catherine Mosbach. Il ressemble à un espace allongé qui est divisé en trois zones distinctes. Une galerie qui comprend plusieurs paysages naturels, un espace pour les cultures et le jardin d'eau qui s'étend vers la rive du fleuve et comprend plusieurs étangs. Il est très relaxant de se promener dans la région et de découvrir certains des habitats du sud-ouest de la France.

Partir pour Bordeaux avec Costa Croisières

Vins, plats de qualité, vues, beauté naturelle et activités culturelles. Bordeaux, que ce soit votre premier choix ou une agréable surprise, ne vous décevra pas. Au fil des ans, cette ville s'est transformée en un lieu de plus en plus à la mode et connu, avec un patrimoine et une culture enviables. Découvrez ses lignes néoclassiques et ses quartiers qui savent cacher une grande âme, choisissez-le comme itinéraire de vacances.

Choisissez votre prochaine croisière