Bahia, qui se trouve plus au Sud, est une voisine encombrante. Ainsi, le petit État d’Alagoas a longtemps été négligé, voire même ignoré, par les voyageurs. Mais ces dernières années ont connu un renversement des tendances, qui a attiré l’attention sur la ville côtière de Maceió, devenue une destination de vacances dynamique et pétillante. L’afflux de touristes n’a pas effacé l’âme la plus authentique, ni l’aspect rustique des villages pittoresques, des maisons colorées et des restaurants qui savent allier goût et tradition. Capitale de l’État d’Alagoas, elle surplombe l’océan Atlantique et se trouve à 250 kilomètres au Sud de Recife.
Et puis il y a la beauté de la nature avec, ses plages blanches et immenses, ses eaux cristallines et ses palmiers qui embrassent les côtes. Une ville se comprend avant tout à travers son histoire et celle de Maceió regorge de curiosités et de témoignages. La ville présente un style moderne, qui trouve un équilibre avec les édifices les plus symboliques du centre. Selon la tradition, Maceió est née d’un petit village où les habitants cultivaient la canne à sucre. Grâce à son port très actif, les affaires se sont multipliées et la ville s’est également spécialisée dans la culture du tabac et la transformation du cuir, devenant ainsi l’un des centres les plus actifs du secteur.
Maceió est devenue la capitale de l’État d’Alagoas en 1839 et encore aujourd’hui, son port est l’un des plus importants du Brésil. Ici aussi, l’artisanat local est très important et le Mercado do Artesanato est l’une des visites à ne pas manquer. Les touristes et les résidents se laissent volontiers guider par les maîtres artisans de ce marché. Vous y trouverez des outils en bois, des vêtements en cuir, mais aussi de superbes céramiques. Son industrie et sa position font de Maceió une ville dynamique, qui mérite d’être découverte et appréciée. Découvrez avec nous quels sont les 10 sites à voir absolument.
  • Jaraguà
  • Pontal de Barra
  • Igreja Bom Jésus dos Martirios
  • Teatro Deodoro
  • Promenade de Pajucara
  • Lagoa do Mondau et Lagoa Manguaba
  • Cathédrale métropolitaine de Maceió
  • Musée des Images et des Sons
  • Parc Municipal de Maceió
  • Les plages : Praia Ponta de Mangue et Barra Grande Beach

Jaraguà

Lorsqu’un quartier est déclaré patrimoine historique, il est impossible d’en manquer la visite, surtout si vous vous trouvez à Maceió. Le Cado Jaraguá regorge de surprises et en vous y promenant, vous aurez l’impression d’avoir fait un voyage dans le temps. Cet ancien bourg a fait l’objet d’un vaste projet de revalorisation et son design est désormais plus moderne et dynamique. Les touristes peuvent profiter de plus de services et de points de rencontre, comme les restaurants, les clubs ou les bars, où s’arrêter pour déguster les produits typiques.
Les anciens entrepôts et les maisons à deux étages ont acquis de la couleur, se transformant en bars et restaurants pleins de vie. Le quartier de Jaraguá est l’histoire de Maceió. C’est dans ce petit quartier, niché entre la mer et le centre-ville, qu’a débuté le développement du village grâce à son port. Tout a commencé avec un moulin qui était la propriété du colonel Apolinrio Fernandes Padilha, qui est maintenant la Place Dom Pedro II. Le village a très vite attiré l’attention de tous ceux qui le traversaient, que ce soient des pêcheurs et des étrangers.
Au XXème siècle, Jaraguá est progressivement devenu un grand centre de commerce, parsemé de belles maisons. Parmi les principales œuvres architecturales, il y a l’église de Notre-Dame Mère du Peuple, construite par le Portugais Antonio Martins. Il y a aussi une zone bohème, dans la partie historique. Un vieux quartier de Jaraguá où coexistent des bâtiments du XIXème siècle avec des entrepôts, des palais et des boutiques vintage. Une harmonie à la fois paisible et pittoresque.

Pontal da Barra

Pontal da Barra est un endroit spécial, en particulier pour ceux qui aiment l‘artisanat. Les artisans fabriquent de la dentelle, de la broderie et un large choix de sacs à main, d’accessoires et de vêtements faits à la main. Pontal da Barra est l’un des rares endroits qui peuvent se vanter de posséder une île (l’île Carlito) avec des piscines, des hamacs et des restaurants au beau milieu de la lagune, qui accueille les visiteurs des quatre coins de la planète. Ce bourg rural de pêcheurs et d’artisans se trouve dans la partie Sud de la ville. 

Igreja Bom Jesus dos Martirios

Elle est considérée comme l’une des plus belles églises de la ville. Igreja Bom Jésus dos Martirios, relativement moderne, a été inaugurée en 1881, mais avec un style très personnel. La façade presente des éléments néo-gothiques et des ornements qui rappellent le style rococo, tandis que ses architectures rappellent parfois le style oriental. Non loin, vous trouverez l’édifice et siège du gouvernement, la mairie de Maceió et l’office du tourisme. Il y a aussi d’autres églises importantes, dont la Igreja de Nossa Senhora do Rosário dos Homens Pretos, construite en 1853. Son style néoclassique, associé à celui baroque donne un résultat final très original.

Teatro Deodoro

Voici l’un des principaux monuments historiques de Maceió. Le théâtre Deodoro a été fondé dans un but très spécifique : offrir un espace aux besoins artistiques et créatifs de la ville. La première pierre a été posée le 11 juin 1905 à Largo de Contiguiba, également connu sous le nom de Largo das Princesas, dans le centre de Maceió. L’édifice, conçu par l’architecte Luigi Lucarini, a été achevé le 15 novembre 1910, à l’occasion du 21ème anniversaire de la proclamation de la République. 1914 est l’année de sa première période de crise: le théâtre Deodoro a en effet souffert de l’arrivée du cinéma et a été loué à une société commerciale et transformé en une salle de projections. Face à la réaction outrée des habitants, il n’a pas fallu longtemps pour que le théâtre revienne à son premier objectif. Sa première rénovation a eu lieu en 1933 et il est entré à faire partie du patrimoine national en 1940. Le théâtre Deodoro dispose de 650 places et est composé d’une salle de concert au style néoclassique. Sa noble salle a déjà accueilli la bibliothèque publique, le conseil municipal de la ville, le siège de la justice fédérale et même des réceptions du gouvernement de l’État, ainsi que différents événements artistiques de la région.

Promenade de Pajucara

La Promenade de Maceió est concentrée sur trois zones : Jatiuca dans le Nord, Ponta Verde au centre et Pajucara au Sud. La première dispose d’une belle plage large et avec des fonds marins plus profonds et rejoint Ponta Verde dans sa partie Sud. C’est le quartier le plus chic de la ville, avec de belles demeures et une plage avec un fond marin moins profond. À la fin de Ponta Verde, vous trouverez la plage et le quartier de Pajucara, qui est surtout connu pour son marché de l’artisanat caractéristique, où vous trouverez toutes sortes de souvenirs pittoresques. 
Vous trouverez de nombreux hôtels et des boutiques en vous promenant tranquillement dans les rues. C’est également à partir de cette zone que partent les « jangadas » traditionnels, ces bateaux typiques de la région qui vous conduiront à la découverte des piscines naturelles. En plus de profiter de la Promenade de front de mer, vous pourrez suivre la longue piste cyclable et piétonne qui longe la rive pour explorer la ville.

Lagoa do Mondau et Lagoa Manguaba

Des paysages évocateurs, des nuances variées et des vestiges de l’histoire : voici ce que vous trouverez auprès des deux principaux lagons de la région : Lagoa do Mondau et Lagoa Manguaba. Considéré comme l’un des plus grands écosystèmes d’Alagoas et l’un des plus grands systèmes lagunaires du monde, Lagoa do Mundau abrite un immense marais de mangroves réparti sur 600 km carrés. Il abrite une grande variété d’espèces marines, dont des mollusques et des crustacés. 
La lagune se compose de neuf îles, où vivent des pêcheurs et des producteurs de dentelle. La végétation, faite de restinga et de mangroves, rend cet endroit encore plus fascinant. Sans parler des nombreux poissons et des superbes plages isolées. Cette région est une partie importante de l’État d’un point de vue historique, social, culturel et économique. C’est aussi l’un des principaux décors de carte postale de la capitale Maceió. Entre Santa Luzia do Norte, Maceió et Coqueiro Seco, il y a en effet 23 kilomètres de lagune qui relie l’océan par un réseau de canaux où plusieurs petites îles se sont formées.
La Lagoa Manguaba s’étend sur 42 kilomètres carrés d’une beauté infinie et est formée par les eaux de l’estuaire de la Paraba do Meio et de la rivière Sumaúma. Son histoire est aussi riche que variée. Ce lagon a vu naître la première capitale de l’État d’Alagoas près de ses rives, à l’époque appelée Vila Madalena, qui représente aujourd’hui la commune de Marechal Deodoro. En plus des visites des Neuf-Iles, impliquant la lagune et d’autres régions, vous pourez également assister au sepcatcle naturel de la rencontre entre les eaux de la lagune et celles de la mer dans le village de Massagueira.

Cathédrale métropolitaine de Maceió

La Cathédrale de Maceió, conçue par l’architecte Français Auguste Montigny (le même qui a conçu l’église Candelaria de Rio de Janeiro), a été inaugurée en 1859. Elle présente un style néoclassique que l’on peut remarquer avec ses escaliers imposants situés à l’entrée. À l’intérieur, vous trouverez l’autel principal construit en bois. Le temple dispose de deux autres autels plus petits et dédiés à saint Sébastien et saint Michel, sans oublier la chapelle du Très Saint Sacrement, avec des détails de la Renaissance
Le charme de l’architecture de la cathédrale et son style se remarquent dans sa simplicité et les détails : les portes en bois, les candélabres en argent et des chaires décorées avec des fils d’or. C’est l’église catholique la plus importante de la capitale d’Alagoas.

Musée des Images et des Sons

Un lieu privilégié, où la fusion est mise en exergue : c’est ainsi que l’on peut définir le Musée des Images et des Sons, situé sur la place Dois Leões, au cœur du quartier historique de Jaraguá et dans la zone portuaire de Maceió. Vous pourrez admirer des expositions temporaires d’artistes qui associent les arts visuels avec les arts sonores. Patrimoine historique et culturel, l’ancien édifice qui l’abrite préserve le passé et le futur des expériences et des traditions d’Alagoas. Son histoire débute en 1981, lorsque le musée a été conçu par le réalisateur et acteur Brulio Leite Júnior, mais l’édifice existait déjà depuis plus de 100 ans. Construit en 1869, le palais, conçu par l’architecte Carlos Mornay, a été créé pour abriter le siège du consulat provincial pendant la période du Brésil impérial.
Il a également été le siège de l’administration et de l’inspection fiscale, jusqu’à ce qu’il devienne un musée, subissant diverses transformations au fur et à mesure du développement de la ville. Les espaces incluent une salle d’exposition, des secteurs dédiés à l’univers de l’audio, des images et de la recherche. Une partie du bâtiment s’occupe de la production et des archives des documents, sans oublier l’auditorium où sont organisés des réunions ou des événements. La collection du musée est très vaste et se compose de documents et d’anciennes photographies d’Alagoas, de divers équipement audiovisuels, de bandes audio et vidéo, de disques vinyles, de négatifs, d’anciennes diapositives, de films 16mm et Super 8. 
La Biblioteca Pública Estadual et l’Instituto Histórico e Geográfico d’Alagoas sont deux centres culturels très importants de Maceió, qui compte également l’Université fédérale d’Alagoas.  Il existe aussi d’autres attractions intéressantes ou des musées. L’art sacré, à travers les icônes et les images est le grand protagoniste du Musée d’Art Sacré Pierre Chalita. Le Musée historique Palacio Marechal Floriano Peixoto a quant à lui abrité le gouvernement local jusqu’en 2005. Enfin, leMusée Theo Brandao, où la culture de la ville revit à travers des expositions artistiques. 

Parc Municipal de Maceió

Il n’y a pas que des plages à Maceió. La ville compte en effet de nombreux espaces verts et naturels à découvrir. Son parc municipal, inauguré en 1978, est situé entre les quartiers de Bebedouro et Tabuleiro dos Martin. Il se trouve à l’intérieur d’une réserve de la forêt de l’Atlantique et s’étend sur 82 hectares. Il abrite environ 253 espèces de plantes de 177 genres et 79 familles botaniques. Les visiteurs pourront voir, entre autres, des alligators, des oiseaux marins, des tatous, des tortues, des paresseux, des faucons, des hiboux, des renards, des fourmiliers et des serpents. 
Il existe cinq itinéraires accessibles au public. La structure dispose également de nombreuses activités à proposer aux plus petits. Les visiteurs peuvent participer à la distribution des graines dans la forêt de l’Atlantique, prendre des cours d’éducation environnementale et s’aventurer sur des sentiers en pleine nature. Certains points permettent même d’observer et de boire l’eau qui s’écoule directement des sources.

Les plages : Praia Ponta de Mangue et Barra Grande Beach

Eaux transparentes aux superbes nuances, sable doux et doré, végétation luxuriante, taches vertes qui se mélangent aux silhouettes des fermes qui cultivent la canne à sucre : la côte de Maceió offre une beauté unique en son genre, sur plus de 40 kilomètresde long. Les plages sont très populaires et fréquentées, en particulier parce que la marée basse forme des piscines naturelles qui font le bonheur des plus petits. 
Maceió recèle de véritables trésors, comme les plages de Tabuba et Gunga. La région toute entière en est aussi parsemée. Un exemple ? La praia Ponta de Mangue, l’une des plages les plus populaires de Maragogi. Pour y arriver, vous devez vous rendre sur la côte Nord, entre Maceió et Recife. La plage est petite, ses eaux sont calmes et bleues et les falaises forment des piscines naturelles qui regorgent de poissons. La ville est aussi célèbre pour ses festivités exubérantes et son Carnaval tout en couleur.
Maragogi est aussi un authentique paradis pour les amoureux de la plongée, qui peuvent compter sur des couleurs uniques et les créatures fascinantes qui habitent le récif corallien. Les eaux calmes et claires en font une destination idéale pour ceux qui souhaitent passer un séjour en paix et à l’enseigne de la détente en bord de mer. 
Parmi les autres plages à découvrir, il y a certainement celle de Barra Grande, avec ses eaux colorées et pleines de coraux. Vous pourrez tous les jours vous aventurer avec de petits bateaux pour admirer la beauté infinie des piscines, qui se sont formées à environ 6 kilomètres de la côte. Leurs eaux claires et calmes les rendent idéales pour y faire de la plongée et profiter de vacances relaxantes. Sans oublier les excursions ou les promenades à cheval sur le rivage : il y a mille façons de rendre vos journées inoubliables.

Partez pour Maceió avec Costa Croisières

Maceió offre un peu de tout. Histoire et culture au centre ville, architectures allant du design le plus moderne au style néoclassique, sans oublier la beauté de ses plages encore intactes. La gastronomie est aussi un élément important. À Jatiuca, la plage la plus populaire de la ville, vous trouverez est également un centre gastronomique très apprécié des touristes. Mais c’est la côte qui est la plus variée, avec ses kiosques et ses restaurants qui répondent à tous les besoins. Les saveurs de la mer, du lac et de la rivière fusionnent avec la cuisine française, en passant par la cuisine bahienne, et avec des touches de gastronomie péruvienne et japonaise.  Il y a par exemple le siriri, un délicieux mollusque, ou encore la tapioca, un tubercule à déguster au moins une fois, et que vous pourrez personnaliser en choisissant parmi plus de 30 types d’assaisonnement. 

Partez explorer Maceio avec Costa Croisières

 

Maceió est une ville étincelante et vivace, qui propose un calendrier chargé d’événements en toutes saisons. Avec Costa Croisières, vous pourrez découvrir, entre autres, la Promenade de front de mer Pajucara, le théâtre Deodoro et le quartier de Jaraguà. De nombreuses festivités, parades et initiatives musicales sont prévues toute l’année. Lors d’occasions spéciales, vous pourrez aussi profiter de spectacles de danse et de feux d’artifice. Une ville colorée qui ne manque pas de caractère, qu’il vaut la peine de découvrir au de là de ses plages. En bref, une ville à savourer dans toute son exubérance.

Partez avec Costa Croisières