Marseille est la plus vieille ville de france, fondée par les grecs en 600 av JC. Sa position privilégiée sur la mer Méditerranée en a toujours fait un carrefour de peuples où se rencontrent des influences de cultures très lointaines.

 

Ceux qui arrivent à Marseille rencontrent à la fois un chaos délicieux et très caractéristique : la circulation dense, les poissonneries, toute cette ville fait penser à une image riche aux détails nombreux, colorés et gais.

 

À Marseille on mange bien, on vit avec ferveur et surtout, il y a beaucoup de choses captivantes à voir. Également connue sous le nom de « Naples de  France », cette ville conserve un patrimoine historique inestimable qui lui a valu le titre de Capitale de la culture en 2013, une nomination qui l’a portée à réaménager certains des quartiers les plus importants.

 

Ceux qui arrivent à Marseille se préparent à une vue à couper le souffle ainsi qu’à la nourriture sublime qui les attend, et ce n'est pas un hasard. La ville est synonyme de son emblématique soupe de poisson, la bouillabaisse, typiquement préparée avec du sébaste (également connu sous le nom de poisson rouge), de la gallinette de mer, du Saint-Pierre, de l’anguille, de la rascasse, de l’araignée de mer, des sauces et des légumes. Un autre accent typique des restaurants traditionnels est celui des moules à la Marseillaise, assaisonnées de tomates, à essayer au moins une fois dans sa vie.

 

D'autres plats typiques de la région sont la tapenade, une entrée à base d'olives, d'anchois et de câpres, et la Panisse, un pain plat à base de farine de pois chiches qui gagne le cœur par sa simplicité authentique. Marseille est une ville qui, depuis des siècles, abrite différents groupes ethniques, principalement d'Afrique du Nord et d'Orient. Leurs plats sont partie intégrante de la cuisine locale et de la culture de la ville. Par exemple, le kemia, apéritif généralement servi avec la liqueur à base d'anis, fait la renommée de la région : le Pastis.

 

Une fois satisfait de la gastronomie locale, faites le tour de la Canebière, l'artère la plus importante du centre historique de Marseille. Le nom vient du « canabe » provençal, une référence à la culture intensive du chanvre pour la fabrication de cordes et de harnais pour bateaux. La route fut inaugurée en 1666 par Louis XIV, bien que sa période de plus grande splendeur coïncidât avec la Troisième République française. La région est riche en palais, cafés et restaurants, ainsi qu'en lieux d'intérêt culturel plus grand-public.

 

Laissez-vous guider par Costa Croisières pour aller à la découverte de cette ville merveilleuse, en allant admirer les 10 choses à voir absolument à Marseille :

 

  • Le Vieux Port
  • L’église Saint-Laurent
  • Notre Dame de la Garde
  • Le MuCEM
  • Le quartier du Panier
  • La Vieille Charité
  • L’île du Frioul et le château d’If
  • Les Calanques de Marseille
  • La Corniche
  • Le parc balnéaire du Prado

Le Vieux Port

Le quartier du Vieux-Port de Marseille est habité depuis 2600 ans. Ccœur battant de la ville, le Vieux-Port abrite voiliers, pêcheurs, bars, théâtres et est l'un des quartiers les plus authentiques et caractéristiques de France. Visitez le Quai des Belges, la zone où les pêcheurs accostent à Marseille et débarquent leur poisson frais tôt le matin, et où bien sûr vous pouvez faire de là diverses excursions en mer. Le Quai est accessible depuis La Canebière, une grande avenue qui traverse la ville depuis le port et offre un panorama assez complet de la ville. Ceux qui pensent pouvoir visiter Marseille doivent prévoir au moins un arrêt au marché aux poissons, un échantillon de la vie de la ville qui restera gravé dans les mémoires.

 

Parmi les différentes attractions du Vieux-Port il y a aussi le ferry qui fait le tour du port, de Fort Nicolas et de Fort Saint Jean. Le fort Saint-Jean a été construit après le pillage par les Aragonais en 1423, pour défendre le port, tandis que Saint-Nicolas a été construit plus tard, en 1660, dans le but de garder la population sous contrôle. Les deux forts ont été reliés par un beau pont, malheureusement détruit pendant la Seconde Guerre mondiale. Saint-Jean a été l'un des points centraux de la Révolution française.

 

Dans le Vieux-Port, il faut aussi admirer les travaux les plus récents, ceux achevés en 2013 à la suite de la nomination de Marseille comme Capitale de la Culture. Parmi celles-ci, « La Tettoia », l'œuvre de l'architecte à succès Norman Foster : un ciel artificiel de 46x22 mètres en miroir d'acier inoxydable qui offre aux passants de curieuses perspectives sur eux-mêmes et la ville.

 

À ne pas manquer non plus, le bar de la Samaritaine, un vieux point de rencontre qui sert un excellent thé depuis 1910 et devenu un point de repère pour toute la ville. Au Vieux-Port, il faut aussi s'arrêter pour un dîner à base de soupe de poisson typique, la Bouillabaisse, en évitant les endroits les plus touristiques pour un choix plus traditionnel et de qualité.

Eglise Saint-Laurent

Les archéologues sont d'avis que l'église Saint-Laurent a été construite à l'endroit exact où les premières implantations grecques ont eu lieu. Au pied de la colline où se dresse l'église, en effet, on a découvert une capitale ionique archaïque, appartenant probablement au sanctuaire d'Apollon Delphinios. L'emplacement de Saint-Laurent offre une vue magnifique sur le Vieux-Port, avec ses bâtiments anciens et nouveaux, et une vue extraordinaire sur la mer bleue.

 

Saint-Laurent est peut-être le plus ancien lieu de culte chrétien de Marseille, et il a survécu jusqu'à nos jours grâce à quelques restaurations au fil des siècles. L'intérieur possède trois belles nefs séparées par des piliers carrés soutenant des arcs transversaux, et élancées vers les voûtes en berceau. L'abside, à nervures, a été reconstruite au XVIIe siècle pour faire place à la tour octogonale, devenue plus tard le clocher. Le sol abrite les dalles de plusieurs tombes, chacune portant un numéro.

 

Ne manquez pas l'abside gauche, où se trouve la Vierge à l'Enfant en bois foncé, également connue sous le nom de Vierge Noire – dans un style entièrement catalan. 

La Cathédrale de Notre-Dame de la Garde

Le profil blanc de la cathédrale Notre-Dame de la Garde veille en silence sur le chaos de Marseille. D'ici, vous pouvez profiter d'une vue splendide non seulement sur la ville, mais aussi sur la Méditerranée. Construite dans le style roman-byzantin, la cathédrale est dominée par la Madone, que les Marseillais appellent affectueusement Bonne-Mère.

 

Ici, il y a en fait deux églises : une église inférieure en forme de crypte, avec un crucifix polychrome et une mère de douleur, ou Mater Dolorosa, en marbre. Ensuite, il y a l'église supérieure, un sanctuaire consacré à la Vierge et décoré de mosaïques sur fond d'or, de marbres et de représentations de tous les miracles accomplis par la Vierge Marie.

 

La colline sur laquelle se dresse Notre-Dame de la Garde, comme il est facile de le voir, a toujours été un excellent point d'observation. Au XVe siècle, une ordonnance de Charles II d'Anjou inscrit cet endroit sur la liste des postes de garde. Au fil du temps, la région est devenue un lieu de culte, et déjà au milieu du XIXe siècle, le sanctuaire s'avère trop petit pour les nombreux pèlerins qui veulent le visiter. C'est Monseigneur Mazenot qui a décidé de construire une grande basilique, la même que l'on peut admirer aujourd'hui.

Le MuCEM

Le MuCEM, ou Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée, inauguré en 2013, alors que Marseille était encore capitale de la culture, s'étend dans une exposition de 45 mille mètres carrés à l'entrée du Vieux-Port. La silhouette futuriste du MuCEM est signée par les architectes Rudy Ricciotti et Roland Carta et se dresse sur le quai J4, près de Villa Méditerranée. C'est un cube de ciment au design classique, de la couleur de la poussière et surmonté d'un voile de ciment décoré de dentelle qui permet, de l'intérieur, d'observer aussi la mer.

 

Le musée est entièrement consacré aux cultures du bassin méditerranéen, un projet très important où chaque exposition offre des perspectives interdisciplinaires sur l'anthropologie, l'histoire, la culture, l'archéologie et l'art contemporain. Ceci dans le but de montrer aux touristes curieux et intéressés les âmes des cultures qui ont dialogué pour donner vie à ce que nous appelons désormais l'Europe.

 

Le MuCEM est le point de référence pour les expositions permanentes, temporaires, conférences, séminaires et autres manifestations culturelles au cœur de Marseille. La collection permanente contient environ 200 artefacts, 135 000 estampes, dessins, affiches et peintures, ainsi que 355 000 photographies et 150 000 livres et magazines, fruit de plus de 130 ans de collection et de l'union de plusieurs collections, fusionnées ici par le Musée d'ethnographie du Palais du Trocadéro, le Musée de l'Homme et le Musée national des arts et traditions populaires. Le MuCEM offre une passerelle suspendue qui mène directement à la Place d'Armes du Fort St-Jean et une agora où vous pourrez assister à des spectacles culturels. Le musée est ouvert tous les jours sauf à Noël et au 1er janvier. 

Le quartier Le Panier

Derrière la mairie de Marseille, vous entrez dans le centre historique de la ville, connu sous le nom de quartier  Le Panier. Le nom a des origines incertaines, mais pourrait dériver de celui d'une ancienne auberge, « Le Logis du Panier ». C'est un quartier ancien et labyrinthique, où les vêtements qui se trouvent à l'extérieur des fenêtres dissimulent les façades des vieux bâtiments ; les personnes âgées s'arrêtent au bord de la route et les raids des enfants ne cessent jamais. Ce quartier se visite à pied et doit être exploré dans sa singularité, ses ruelles et ses rues. Ne manquez pas la Place des 13 Cantons, la Place du Refuge, la Place des Moulins et la Vieille Charité. 

Vieille Charité

Au cœur du quartier Le Panier se trouve la Vieille Charité, un ancien hospice parfaitement restauré. Cette structure très particulière, qui abritait autrefois les pauvres et les défavorisés, et sa restauration a rythmé la rénovation de l'ensemble du quartier qui l'abrite. Le complexe est né en 1640, lorsque la Mairie a décidé de créer un espace collectif dédié aux pauvres de Marseille. La construction, suivie par Pierre Puget, l'architecte du roi, a donné naissance à l'une des plus belles âmes de Provence et l'un des ensembles architecturaux les plus évocateurs de France.

 

La Vieille Charité se compose de quatre bâtiments sur 3 étages, qui donnent sur une cour intérieure avec une chapelle baroque italienne au centre. Actuellement, la structure abrite un centre multidisciplinaire, le Musée des arts africains, océaniques et amérindiens, le Centre international de poésie de Marseille, la Cinémathèque Le Miroir, le Musée d'archéologie méditerranéenne et quelques salles dédiées aux expositions.

La Cathédrale de Sainte-Marie-Majeure

Affectueusement connue sous le nom de La Major, la cathédrale de Sainte-Marie-Majeure a été construite dans le style néo-byzantin et est une structure imposante, d'environ 146 mètres de haut, capable d'attirer l'attention des touristes dès les tout premiers pas à Marseille. L'ancienne Major a été construite au milieu du XIIe siècle et a été coupée en deux avec la construction de la nouvelle Major, la partie actuellement visible et ouverte de l'église. Les travaux de rénovation ont en effet mis en lumière un baptistère chrétien primitif enchanteur qui a cependant été à nouveau enterré. L'ancienne Major est située à côté de la nouvelle et, pour le moment, ne peut être visitée.

 

Les matériaux utilisés pour la construction de cette structure extraordinaire sont nombreux, comme la pierre verte de Florence, le marbre blanc de Carrare et les pierres de Calissanne et du Gard, l'onyx d'Italie et des mosaïques de Venise. La structure peut accueillir jusqu'à 3 000 croyants. 

L’Île du Frioul et le château d’If

Lors de sa visite en 1516, François Ier comprit l'importance stratégique des îles du Frioul et ordonna la construction d'une forteresse qui, cependant, changea rapidement de fonction et devint une prison. Celle-ci a vu beaucoup de gens mourir derrière les barreaux, mais parmi tous, le nom d'un invité en particulier ressort : José Custodio Faria, qu'Alexandre Dumas a rendu célèbre grâce à son roman le « Comte de Montecristo ». Le château d'If, lieu de mort et de grand espoir, peut encore être visité aujourd'hui grâce à la navette régulière qui le relie à la côte.

 

Les îles du Frioul forment une barrière calcaire à la belle ville de Marseille, visible au loin. Cet archipel se compose de quatre îles : Pomègues, Ratonneau, If et Tiboulen. Le caractère défini de ces îles balayées par le mistral témoigne d'une histoire lointaine. Le microclimat permet la naissance d'espèces florales originales qui, au total, s'élèvent à 200. Les îles sont aussi un refuge pour de nombreux oiseaux marins et le royaume de référence des mouettes. L'archipel du Frioul appartient à la ville de Marseille depuis 1971, tandis que le village de Port Frioul a été fondé en 1974 et abrite quelques restaurants, une marina, une ferme d'aquaculture et un élevage de bar biologique.

 

Sur l'île de Ratonneau, il y a un vieil hôpital, l'Hôpital Caroline, construit au XIXe siècle pour traiter les patients atteints de fièvre jaune dans un endroit relativement calme et isolé. Actuellement, la structure est désaffectée, mais un projet de réaménagement du site est en cours pour le remettre en service. 

Les Calanques de Marseille

Qui veut explorer la Provence, doit visiter Les Calanques, un paradis de criques brodées autour de Marseille, un des plus beaux spectacles naturels de la région. Les ravins sauvages ne sont rien de plus que des petites criques de roches blanches balayées par le mistral qui plonge dans une mer de cristal. Cette bande côtière, Les Calanques, d'environ 20 km de long, est protégée depuis les années 1970 pour la richesse de sa faune et de sa flore. La région est presque inaccessible en voiture, à l'exception de quelques sections, mais la plupart des Calanques peuvent être visitées à pied par des sentiers de randonnées très difficiles.

 

C'est aussi une bonne idée d'explorer ces criques en bateau. Plusieurs d'entre elles partent de Marseille. Ne manquez pas la beauté intacte de l'endroit et prenez quelques photos des célèbres cabanons, les hangars à bateaux colorés rendus encore plus authentiques par le contexte des Calanques.

 

De toutes les Calanques, Sormiou est la plus grande et la plus célèbre et c’est tout simplement une merveille. Ici, un plongeur de Cassis a découvert une grotte avec des peintures rupestres de la préhistoire, qui n'est actuellement pas ouverte au public. Visitez aussi la Calanque de Cellelongue, de Morgiou, de Port Pin, et de Port Piou à Cassis.

La Corniche

La Corniche est le nom donné à la longue route panoramique qui traverse Marseille et longe la mer. D'abord dédié à Kennedy, elle est accessible par la route du Quai de Rive-Neuve et est un excellent endroit pour admirer certains des points les plus intéressants de la ville, tels que la Porte d'Orient et le monument des Rapatriés.

 

L'itinéraire est particulièrement admirable et suggestif et donne sur des villas privées de luxe jusqu'aux plages du Prado, un authentique parc balnéaire dans la ville qui abrite certaines des installations touristiques les plus importantes.

 

La Corniche a été fondée en 1848 non pas à des fins touristiques, mais dans le seul but d'employer 8.000 chômeurs. Les travaux, qui ont duré 15 ans, ont cependant donné naissance à cette route, qui est aussi l'une des plus belles au monde. La ligne de tramway, qui va jusqu'à Cassis, en fait également une promenade à la portée de tous, d'où l'on accède au Parc Naturel des Calanques.

Parc balnéaire du Prado

Au milieu des années 70, les travaux de construction du métro de Marseille ont commencé, et c'est à partir de là qu'est apparue la nécessité de prendre plus de terre sur la mer près de la ville. De ce besoin émerge le Parc balnéaire du Prado, quarante hectares de prairies, parcs, aires de jeux et six plages de sable et de galets fantastiques : Plage Gaston Deffere, Plage Borély, Plage de L'Huveaune, Plage Bonnevienne, Plage de la Vieille Chapelle et Plage de la Pointe Rouge.

 

Ce projet a définitivement amélioré l'attractivité touristique de Marseille tout en offrant un excellent prétexte pour améliorer la qualité de vie des habitants, qui peuvent désormais profiter d'un espace vert digne de ce nom.

 

En plus des diverses activités destinées aux jeunes, comme le skate park, le quartier abrite également deux musées : le Musée des Arts Décoratifs du Palais Borély et le Musée d'Art Contemporain, marqué par la grande statue réalisée par l'artiste César Baldaccini.

Partez pour Marseille avec Costa Croisères

 

 

Lumineuse et colorée, Marseille vous séduira instantanément : profitez des excursions Costa Croisières pour découvrir les plus beaux endroits de cette ville animée, tels que le Vieux Port, Notre-Dame de la Garde et le MuCEM.

Recherchez votre prochaine croisière