La ville italienne à la tour penchée : vous savez déjà qu’on va parler de Pise !

Localisée sur les rives de l’Arno, à une dizaine de kilomètres de la mer Méditerranée, elle est l’une des plus célèbres villes toscanes. Avec son patrimoine historique et artistique de grande valeur, il s’agit d’une destination touristique en vogue parmi les Italiens et les étrangers.

Peu savent que Pise, en dehors de la Place des Miracles et de la tour penchée, possède de nombreux monuments et trésors. Effectivement, autour de l’année 1000, Pise est devenue une république maritime : cet ancien État indépendant a existé du XIe au XVe siècle. Ensuite, des nobles familles y ont régné, à partir des Médicis.

Parmi les brillants esprits italiens, le physicien éclectique Galilée est né et a étudié dans cette ville. Cette dernière abrite également une des universités les plus prestigieuses du monde, appelée la Normale - située dans la Place des Chevaliers - ainsi que le siège du CNR, le Conseil National de la Recherche.

Si vous aimez l’art contemporain et le street art, vous ne pourrez pas manquer la peinture murale de Keith Haring et le GAMec, centre d’art moderne de Pise. Pour une promenade de détente, rendez-vous au jardin botanique et son musée.

En tant que l’une des villes d’art de la Toscane, avec Florence, Sienne et beaucoup d’autres, elle mérite sans doute une visite. A vous les meilleures attractions qu’elle vous offrira :

Histoire de la ville

Selon la légende, Pise aurait été fondée par des réfugiés grecs provenant de la ville homonyme en Grèce. Au , la ville grecque est détruite après la fuite de ses habitants ; ces derniers décident de quitter la région par mer et, par hasard, atteignent les rives de la mer Tyrrhénienne où ils donnent naissance à la nouvelle colonie, Pise.

La zone où se dresse la ville aujourd’hui était autrefois occupée par un golfe, une grande lagune qui arrivait jusqu’au nord de Livourne : le Sinus Pisanus. Avec l’accumulation des sédiments transportés par le fleuve Arno et les bonifications voulues par les Médicis de Florence, la ville s’est développée à environ 12 kilomètres de la côte Méditerranéenne.

La tour penchée

Symbole de Pise, la tour penchée est le campanile de la cathédrale de Santa Maria Assunta, au cœur de la célèbre place de la cathédrale, appelée place des Miracles. La pente caractéristique de la tour est dûe à un affaissement du terrain qui s’est produit dès les premiers stades de la construction.

La structure mesure 57 mètres de hauteur et elle a été construite en deux siècles, entre le XIIe et le XIVe. Les travaux commencent le 9 août 1173 et les fondations sont laissées reposer une année entière. Certaines études attribuent la paternité du projet à l’architecte local Diotisalvi qui, à la même époque, avait été chargé de la construction du baptistère. La structure du clocher présente deux pièces : une à la base, connue comme salle du Poisson, et l’autre qui est le beffroi, au septième niveau.

Place des Miracles

La place de la cathédrale est le cœur artistique et touristique de Pise. Classée Patrimoine de l’Humanité de l’UNESCO depuis 1987, vous pourrez y admirer les monuments qui constituent le centre de la vie religieuse, appelés les miracles - ainsi nommés par l’humaniste et lettré Gabriele D’Annunzio en 1910 - pour leur beauté et leur originalité : la cathédrale, le baptistère, le Camposanto et le campanile. D’où le nom populaire de place des Miracles, qui s’est ensuite répandu dans l’après-guerre et encore plus tard.

L’aspect actuel de la place commence à voir la lumière en 1063, quand le nouveau dôme de la ville, intitulé à Santa Maria Maggiore, est fondé. La disposition des trois bâtiments principaux, de même que leur relation spatiale, vient de l'étude interdisciplinaire approfondie qui mélange architecture, géométrie et théologie.

La cathédrale

Contrairement à beaucoup d’autres villes, la cathédrale ne se trouve pas au milieu du centre historique, mais dans une zone décentralisée, plus précisément au nord-ouest. Ce choix dérive de l’expansion de l’ancienne ville médiévale et de la proximité avec l’archevêché.

La cathédrale de Pise est édifiée sur une ancienne église, toujours dédiée à Santa Maria, entre 1063 et 1118. De style roman pisan, elle représente le témoignage tangible du prestige et de la richesse atteints pendant la république maritime de Pise au moment de son apogée.

A l’origine en croix grecque avec une grande coupole, elle présente aujourd’hui un plan en croix latine : le corps longitudinal, divisé en cinq nefs, se développe sur dix travées. La nef centrale, doublant en largeur les quatre restantes, termine avec une grande abside.

Le baptistère

Le baptistère de San Giovanni est l’un des monuments qui se dresse sur la place des Miracles ; il est localisé devant à la façade occidentale de la cathédrale de Santa Maria Assunta, au sud du cimetière monumental.

Il s’agit du plus grand baptistère en Italie et même dans le monde entier : sa circonférence mesure 107 mètres, avec une hauteur de 54 mètres.

La construction du bâtiment a commencé au milieu du XIIe siècle, en 1152. Cette structure remplace un ancien baptistère plus petit qui se trouvait au nord-est de la cathédrale, là où se trouve maintenant le Camposanto.

Le Baptistère est, comme beaucoup d’autres bâtiments de Pise, légèrement incliné : la pente tourne vers l’est en direction de la cathédrale.

Place des Chevaliers

La place des Chevaliers est le fruit d’une vaste œuvre de réhabilitation urbaine voulue par Cosme Ier de Médicis en 1558 et conçue par Giorgio Vasari. Ce dernier a commencé à régulariser les édifices donnant sur la place, érigés souvent en procédant au regroupement de bâtiments médiévaux préexistants.

Sur la place donnent le palais de la Caravane (1562-64) abritant la Normale de Pise, l’église de S. Stefano des Chevaliers (1565-69), le palais de la Canonica (1566), celui du Conseil des Douze (1603), celui Puteano (1594-98), l’église de S. Rocco (1575) et le palais de l’Horloge (1605-8). Au centre se trouve la statue de Cosme Ier (1596) de Pietro Francavilla.

Au cours du Moyen Âge, la zone devient le centre politique et administratif de la ville.

L’œuvre de street art de Keith Haring

En juin 1989, l’artiste Keith Haring affirmait : « Pise est incroyable. Je ne sais pas par où commencer. Je me rends compte maintenant que c’est l’un des projets les plus importants que j’ai jamais fait ».

Tuttomondo est le titre de la grande peinture murale réalisée par Keith Haring sur le mur extérieur du presbytère de l’église Saint-Antoine Abbé à Pise. Datant de 1989, la surface du mur mesure environ 180 mètres carrés. Il s’agit de la dernière œuvre publique de l’artiste américain avant sa mort, ainsi que la seule conçue pour être permanente.

Le tableau représente trente figures dynamiques et colorées, enchaînées entre elles pour symboliser la paix et l’harmonie du monde. Au centre de la fresque se trouve le symbole de Pise, la « croix pisane », avec quatre représentations humaines unies à la hauteur de la vie.

Jardin botanique

Fondé en 1543 par le naturaliste, médecin et botaniste Luca Ghini (1490-1556) il s’agit du premier jardin botanique universitaire du monde.

Construit à l’origine sur les rives du fleuve Arno, il est transféré au siège actuel en 1591 : aujourd’hui il couvre environ deux hectares. Elle abrite des plantes des cinq continents : les succulentes des déserts africains et américains ; les aromatiques du maquis méditerranéen ; les espèces des marais toscans ; de nombreux arbres séculaires et beaucoup d’autres.

La zone abrite également le musée botanique, héritier de l’ancienne Galerie créée par le Grand-Duc de Toscane Ferdinand Ier de Médicis. Il abrite des objets liés à l’enseignement de la botanique universitaire depuis la fin du XVIIIe siècle.

Découvrez les croisières sur la mer Méditerranée avec Costa

Grâce aux croisières méditerranéenne mises en place par Costa vous découvrirez de nombreux lieux fascinants et pittoresques. Avec cet article, vous êtes prêts pour explorer Pise en long et en large !

Entre la tour penchée, le baptistère et la cathédrale, la place des Miracles mérite une longue promenade et plein de photos. Rendez-vous à la place des Chevaliers pour admirer ses palais et églises historiques, ainsi que l'École Normale de Pise. Faites un détour à l’église Saint-Antoine Abbé pour admirer Tuttomondo, l’œuvre de street art de Keith Haring. De même, le jardin botanique vous surprendra avec ses nombreuses espèces de plantes et fleurs.

Réservez dès maintenant une croisière sur la Méditerranée avec Costa !