Punta del Este est une destination touristique uruguayenne importante, qui se trouve dans une péninsule, au niveau de l’estuaire du Rio de la Plata, dans l’extrême Sud du pays. D’un point de vue administratif, la ville est située dans le département de Maldonado, à près de 140 kilomètres de la capitale Montevideo. Les premiers colons européens à avoir mis les pieds sur ce territoire ont été les Espagnols, qui ont débarqués sur ces rives au début du XVIème siècle. Mais la fondation officielle remonte à près de deux siècles, précisément en 1829, lorsque Francisco Aguilar fit construire un avant-poste dans le but de contrôler l’expansionnisme portugais qui commençait à menacer la capitale Maldonado.

Aujourd’hui, la ville est devenue l’une des destinations touristiques les plus exclusivesde l’Amérique du Sud, avec sesmagnifiques rivages et ses plages tranquilleset relaxantes équipées pour répondre à tous les besoins des touristes. Cette ancienne ville coloniale vaut sans aucun doute une visite. Punta del Este est divisée en deux parties :Playa Mansa(« plage calme ») et Playa Brava (« plage agitée »), célèbre pour une sculpture originale en forme de main qui émerge du sable. Située le long du Rio de la Plata, la plage de Mansa offre des eaux plutôt calmes et est protégée des courants océaniques qui, au contraire, créent de grandes vagues sur les rives de la plage Brava. La première est donc idéale pourse détendre au soleil en toute tranquillité. La seconde estun paradis du surf, appréciée des plus jeunes qui arrivent de tout le continent américain.Avec les excursions Costa Croisières,vous découvrirez un bijou, connu pour être une destination de vacances de VIP et d’hommes d’affaire fortunés. Un lieu magique qui allie la vie urbaine et sonarchitecture hollywoodienne à la nature de la zone côtière, en passant par les immenses étendues de pins qui travsersent les quartiers résidentiels, dans un mélange unique au monde.Découvrez quelles sont les 10 étapes à ne pas manquer.

  • Beverly Hills
  • Musée Ralli
  • Port Nuestra Senora de la Candelaria
  • Avenida Gorlero
  • Casapueblo à Punta Ballena
  • Hôtel Conrad
  • La Mano à Playa Brava
  • La Barra
  • Isla Gorriti et Isla de Lobos
  • Phare de Punta del Este

Beverly Hills

L’un des quartiers les plus beaux et pittoresques de Punta del Este, avec ses maisons opulentes et ses villas avec piscines, terrains de golf ou de tennis et ses immenses jardins et parcs qui peuvent atteindre jusqu’à 5 mille mètres carrésOrdre, esthétique et ornements de ces demeures semblent caractériser ce coin habité par les hommes d’affaires, les familles fortunées et les figures de la jet-set. Les villas ont d’ailleurs souvent deux noms, comme s’il s’agissait de résidences de familles nobles. L’important est d’être exclusif, de pouvoir se démarquer, dans le décor, dans le choix des détails ou la juxtaposition des couleurs. Les rues portent toutes le nom d’un arbre ou d’un arbuste.

Et le vert prédomine dans tous les recoins. Le quartier a commencé à voir le jour dans les années 1970. Le pionnier était un dentiste qui a décidé de construire un château. Les légendes du quartier se multiplient, comme celle qui raconte que la zone ne comprend aucune villa en-dessous de 300 mètres carrés. L’apogée de la tourmente immobilière a été enregistrée dans les années 1990, avec une explosition de fêtes, de célèbrités et parfois même de scandales. Aujourd’hui, il y a beaucoup de terrains invendus et vous y trouverez un peu de tout : luxe, stars internationales, mais aussi une multitude de bars et de restaurants branchés, de clubs et d’endroits pour se détendre. 

 

Musée Ralli

Le musée Ralli est situé dans le quartier de Beverly Hills. Il s’étend sur une superficie de plus de 6 000 mètres carrés et abrite l’une des plus d’importantes collections d’œuvres latino-américaines du monde. Les critiques ont récemment apprécié les œuvres de l’artiste brésilien Juarez Machado et les scènes de cirque magiques de l’Argentin Rodolfo Medina, qui a reçu plusieurs prix. Parmi les artistes exposés, le musée compte aussi des Européens de renom, comme Salvador DaliAmedeo Modigliani et René Magritte, entre autres. Vous y trouverez également d’autres joyaux, comme l’exposition de l’artiste anglais John Robinson et ses sculptures en bronze représentant des enfants grandeur nature en train de jouer. Les grandes salles d’exposition alternent avec des cours intérieures d’une grande beauté où se trouvent les sculptures en bronze et en marbre, créant ainsi un cadre vraiment magique.

Le musée de l’océan est également une belle découverte. Cette visite intéressante est idéale pour toute la famille. Vous pourrez voir des os anciens appartenant à différents animaux et oiseaux marins et tout savoir sur la biologie et la géographie de ces côtes atlantiques. Il dispose également d’une grande collection d’objets anciens liés à la navigation et à l’univers maritime et raconte une partie del’histoire de l’Uruguay et de Punta del Este. Cette visite est parfaite pour des vacances à l’enseigne de la découverte culturelle et représente une alternative ludique et instructive en cas de pluie ou de journées nuageuses.

Port Nuestra Senora de la Candelaria

Le port de Punta del Este offre une vue spectaculaire et regorge de bars et de restaurants. C’est aussi le point de départ pour se rendre sur les îles de Lobos et Gorriti. Il doit son nom au fait qu’il a été découvert le 2 février (1516), jour de la Virgen de la Candelaria. Des groupes de musique et des danseurs de tango accueillent chaleureusement les touristes des navires de croisière qui accostent près du port. Les visiteurs sont transférés par de petits bateaux en direction de la jetée principale. Le port lui-même est un lieu fascinant à découvrir.

Le matin, vous pourrez venir choisir du poisson et des fruits de mer frais à cuisiner pour le déjeuner. L’après-midi est l’endroit idéal pour admirer le coucher du soleil, à travers les grands voiliers et les catamarans. Il y a aussi une belle surprise qui vous y attend : vous pourrez en effet rencontrer des lions de mer, qui sont sauvages, mais qui peuplent le port pour se nourrir des restes de poisson. Non loin, vous trouverez le prestigieux Yacht Club de Punta del Este, qui organise et supervise les régates et les compétitions nautiques et qui fournit des services de transport en bateau 24/24 heures à ses membres. Son restaurant est l’un des plus prisés de la péninsule.

Avenida Gorlero

La route principale de Punta del Este est l’Avenida Gorlero, qui est aussi l’endroit préféré, de jour comme de nuit, de ceux qui passent leurs vacances dans cette station balnéaire. Elle a été nommée en l’honneur du premier maire de la ville, Juan Gorlero, et est la seule route de la région qui a avoir reçu le nom d’une personne. Toutes les autres sont en effet indiquées par le numéro de maison, tandis que les avenues sont indiquées dans l’ordre à partir du numéro 5000.

C’est là que vous trouverez la plupart des principaux services touristiques de Punta del Este, et vous pourrez choisir parmi les cafés, les restaurants, les bars, les galeries d’art, les cinémas et les casinos. Et vous pourrez aussi déguster le sandwich traditionnel appelé « chivito ». Il a été inventé par hasard en 1944 par Antonio Carbonaro, propriétaire du restaurant "El Mejillon" à Punta del Este. Un soir, une touriste Argentine est entrée dans le restaurant et a demandé un « chivo », c’est-à-dire de la viande de chèvre. Le restaurant n’en avait pas. Mais Carbonaro, pour ne pas perdre sa cliente, a alors improvisé et a décidé de lui préparer un sandwich avec des toasts au beurre, du jambon et un morceau de « churrasco » (steak de boeuf). Il a dit à la cliente que ce plat s’appelait « chivito ». La touriste a adoré le sandwich. L’idée est ainsi devenue un véritable succès et le restaurant en a même parfois vendu jusqu’à mille en une journée.

Pendant la saison touristique estivale, l’avenida Gorlero est colorée et est particulièrement appréciée pour la présence de nombreux artistes et de performances artistiques de rue. Vous rencontrerez des "statues vivantes", des jongleurs, des photographes et divers artisans locaux qui se trouvent tout le long de l’avenue. Ceux qui veulent faire du shopping et acheter des objets de l’artisanat local pourront se rendre sur la place Artigas.

Casapueblo à Punta Ballena

Casapueblo est l’une des œuvres architecturales les plus intéressantes de cette région. Il s’agissait au départ de l’atelier de l’artiste uruguayen Carlos Vilaró, qui accueille aujourd’hui un hôtel, un musée et quelques activités commerciales. Cette « sculpture vivante », composée de petits nids blancs serrés les uns contre les autres, grimpe tout le long d’une falaise surplombant l’océan. Cette œuvre d’art a été excavée dans la pierre de Punta del Este.

Lorsqu’on la contemple depuis la mer, cette cascade décomposée de petites maisons rappelle les images de la Méditerranée. Bien qu’il ne soit pas architecte, Vilaró a décidé de créer un espace unique, dans cette zone située à l’Est de la côte uruguayenne, en hommage à son fils Carlitos, l’un des 16 survivants de la catastrophe aérienne des Andes. Les édifices tournent autour d’une petite maison en étain appelée La Pionera, et au fil des ans, ce bel atelier-maison s’est développé, plein d’ingéniosité et d’audace architecturale. Le bâtiment a une structure irrégulière qui s’étend sur treize étages. Sa couleur, complètement blanche, rappelle les maisons des îles grecques. Casapueblo est composée de 72 appartements uniques, avec vue sur la mer, et construits sur 36 ans par Vilaró.

Pour créer ce style innovant, l’artiste s’est inspiré de ses innombrables voyages à l’étranger et des nids des oiseaux fourniers roux,qui peuplent la région. Ces oiseaux sont de véritables maçons et architectes, et construisent leurs nids avec de la paille et de la boue jusqu’à réaliser une sorte de jarre, avec une ouverture latérale. Au fil des ans, ces bâtiments avec de grands balcons blancs, qui donnent sur la mer,sont devenus un lieu de réunionet de rendez-vous de personnes célèbres, ou ont été utilisés pour des conventions et des expositions artistiques.

Ne manquez pas de visiter cette œuvre pour profiter des belles vues et des magnifiques couchers de soleil à travers lesquels Casapueblo a aussi acquis sa renommée. Le coucher de soleil y est unique et est devenu un rituel. Le vendredi est dédié à l’histoire retravaillée de Carlos Páez Vilaró et son poème écrit en l’honneur du soleil. L’empreinte laissée par l’artiste est plus vivante que jamais parce qu’il a construit Casapueblo de ses propres mains : le rituelau soleil attire d’innombrables visiteursqui viennent pour célébrer cet événement symbolique et profiter d’un verre ou d’un moment de repos.

Hôtel Conrad

L’hôtel Conrad est une icône de Punta del Este. Il s’agit d’une référence architecturale, d’un lieu à la mode, d’un centre culturel où sont organisés des spectacles et des événements, et l’endroit où l’on trouveles boîtes de nuit les plus célèbres de la ville. Il est considéré comme la station balnéaire la plus haut de gamme de la région et le meilleur casino de style Las Vegas en Amérique Latine. Il a été officiellement inauguré le 14 novembre 1997 et se trouve sur la plage de Mansa, à Punta del Este, une station balnéaire très prisée d’Amérique du Sud. L’hôtel dispose de 294 chambres avec vue sur la mer et de 41 suites de luxe.

Le édifice présente un style contemporain qui s’adapte au cadre naturel de la région. Le casino s’étend sur une superficie de 450 mètres carrés destinés aux clients VIP et dispose de 75 tables de jeu et de 582 machines à sous. Son SPA offre plusieurs options de détente, des exercices de sport et des espaces pour vous dorloter dans la zone avec hydromassages, bains turcs et saunas.

La Mano à Playa Brava

Cette installation en béton et en acier se trouve sur les sables chauds de la playa Brava. L’œuvre du sculpteur chilien Mario Irarrazabal a été créée lors d’un concours artistique lancé en 1982 et a immédiatement séduit les habitants et les touristes. Aujourd’hui, c’est l’une des attractions les plus photographiées et même la plus ciblée des writers. Durant l’été de 1982, Punta del Este a organisé la première rencontre internationale de sculpture en extérieur et, bien que les neuf sculpteurs participants disposaient dejà d’un endroit assigné pour créer leur œuvres, l’artiste Irarrázabal a choisi cette plage pour réaliser son travail.

Tout au long de l’été, le front de mer est ainsi devenu une espèce de laboratoire extérieur, où les artistes de différents pays se sont réunis et ont commencé à modeler. L’artiste chilien est arrivé avec un modèle précis, mais il a dû improviser et faire face à des obstacles naturels tels que le vent et le sable. Mais à la fin, le sculpteur a réussi à mener à bien son projet dans le cadre de ce paysage paradisiaque. Il ne lui a fallu qu’une semaine pour terminer le travail. Les doigts de cette main colossale ont été réalisés avec des tiges en acier qui ont été recouverts d’un treillis métallique et d’un matériau résistant au passage du temps et à la fureur de la mer. Cette main semble "se noyer", et représente une sorte d’avertissement lancé aux baigneurs et aux surfeurs qui fréquentent ces plages, puisque les vagues sont généralement très élevées en raison des vents forts. 

La Barra

Il s’agissait autrefois d’un village de pêcheurs et constitue aujourd’hui un point de référence caractérisé par son célèbre pont ondulé , situé à l’embouchure du fleuve Monaldo. Cette œuvre a été construite sur un projet de Leonel Viera en 1965. Cette vaste zone est idéale pour pratiquer la pêche et de nombreuses activités nautiques. Elle présente également un tronçon de côte équipé pour permettre la pratique d’activités telles que le surfle canoële ski nautique ou la pêche, sans oublier la beauté des paysages et des eaux de Montoya Beach Manantiales Beach et Bikini Beach.

Cette dernière est d’ailleurs une plage idéale pour ceux qui aiment la compagnie des foules et être vus. Du milieu de l’après-midi jusqu’à la fin de la nuit, cette plage prend vie de manière totalement différente. La mode et les tendances y naissent, y vivent, se propagent et meurent dans ce recoin si particulier. Attendez-vous au meilleur : des DJ internationaux qui passent de la house music dans les bars de la plage, des matchs de volley, des rencontres de yoga et d’aérobic. La Barra est un quartier vivant et regorge de choses à faire : des galeries d’art à visiter, des boutiques de surf, des glaciers artisanaux qui préparent des cônes et des friandises à l’italienne. Sans oublier la vie nocturne surtout en été. Les fêtes organisées sur la plage sont très fréquentées. Ne manquez pas non plus la localité de El Tesoro, à quelques minutes la voiture de Punta del Este.

Isla Gorriti et Isla de Lobos

Elle a en effet servi de cimetière pour les soldats britanniques qui ont participé aux invasions britanniques de 1806. Elle est ensuite devenue un centre de recherche scientifique que même le célèbre naturaliste Charles Darwin a visité en 1829. Un hôpital a ensuite été construit pour accueillir les malades du choléra lors de l’épidémie européenne de 1885. Elle a aussi été le témoin de la conquête du Rio de la Plata et du procès de la fondation de Maldonado. L’île de Gorriti est une terre énigmatique qui préserve des vestiges archéologiques qui en font un véritable musée et l’une des destinations touristiques les plus prisées de Punta del Este. Du mois d’août au mois de novembre, c’est un excellent site pour venir observer les baleines.

La Isla de Lobos fait partie de la réserve faunique appartenant au Parc national des îles côtières de l’océan Atlantique, à 8,5 km de la côte de Punta del Este (à 45 minutes de bateau). Cette superficie de 41 hectares abrite la plus grande colonie d’otaries d’Amérique du Sud, dont l’île prend également le nom. L’île s’étend sur 980 mètres de long et ses rives rocheuses alternent avec du sable fin. Le sol est composé de granit rose et est partiellement couvert de végétation.

Phare de Punta del Este

Ce phare, de 45 mètres de hauteur, a été construit en 1860 par Tomás Libarona, avec des matériaux venus d’Europe. Son but initial était de faciliter l’orientation des marins qui naviguaient dans l’océan Atlantique et le Rio de la Plata. Il est aujourd’hui possible de franchir les 150 marches de son escalier en colimaçon. Le phare est encore en parfait état, car pour sa construction l’architecte a choisi d’utiliser un mélange particulier de terre volcanique de Rome, plus robuste que le ciment. Les prismes de verre qui composent le système d’éclairage ont été apportés de France.

Il est devenu le premier phare sans pilote de l’Uruguay avec une technologie de pointe, grâce à de nouveaux équipements qui l’alimentent via l’énergie solaire à travers les panneaux qui chargent les différentes batteries à l’intérieur du phare. Au départ, on pensait que le meilleur endroit pour l’installer était sur l’isla de Lobos, mais les pêcheurs ont déclaré que la lumière perturbait les lions et les éléphants de mer. Il a donc été décidé de le déplacer sur la péninsule.  Ne manquez pas de visiter un autre édifice historique de la vieille ville, qui est situé en face du phare : la iglesia de la Candelaria, une superbe église de couleur bleue et inaugurée en 1911. À l’intérieur, vous pourrez voir une image de la Vierge de Candelaria qui provient d’Espagne. Les travaux de construction ont continué pendant encore plusieurs années. En 1947, il fut décidé d’ajouter les arcs et les piliers actuels sur lesquels repose l’allée principale et les nefs ont été également rénovées. Enfin, le plancher monolithique a été construit par Antonio Meneghin en 1950 et le projet a finalement été achevé.

Partez explorer Punta del Este avec Costa Croisières

 

La « Saint-Tropez » de l’Amérique du Sud est célèbre non seulement pour ses fêtes fréquentées par la jet set internationale, mais aussi pour les nombreux événements culturels qui y sont organisés, pour ses galeries d’art contemporain, pour son climat doux toute l’année et pour son excellent vin, qui est produit dans la campagne environnante.

Vous pourrez aussi passer d’agréables journées de détente, jouer au golf, vous promener dans les rues commerçantes, bordées de belles boutiques aux marques internationales ou encore flâner dans les rues de la vieille ville. Le centre historique, sans doute moins connu, présente un tissu urbain très intéressant caractérisé par de superbes édifices datant du XIXème siècle, auxquels se sont ajoutées des constructions plus modernes et en béton au fil des ans, et qui ont été magnifiquement conçues de manière à conserver le charme antique de la ville. Et puis il y a bien sûr les plages, la nature, les musées. Punta del Este a également une touche de glamour.

En 1951, l’homme d’affaires argentin Mauricio Litman y a en effet organisé le premier Festival International du Film de Punta del Este, un événement qui a fait venir des stars telles que Joan Fontaine, Silvana Mangano et Gérard Philipe. Aujourd’hui, durant la saison estivale, il est facile de croiser quelques-unes des stars latino-américaines les plus connues du monde, comme Shakira, qui se promènent dans les rues de Punta del Este. Une autre bonne raison de choisir Punta del Este comme prochaine destination de vos vacances.

Partez avec Costa Croisières