Il y a des villes dont nous avons tous une image en tête, même si nous ne les avons jamais vues. Rio de Janeiro est sans aucun doute l’une d'entre elles. Non seulement pour ses monuments emblématiques, comme le Christ Rédempteur qui surplombe toute la ville du haut du Corcovado, mais aussi pour le célèbre mont du Pain de Sucre et son téléphérique, ou encore pour ses excellences sportives et certaines structures qui sont entrées dans l’histoire, comme le stade Maracanã ou le parc de Flamengo, où les athlètes profitent de séances d’entraînement en plein air.

La ville ne manque pas d’attractions à voir, comme le précieux ou le quartier Cosme Velho, où vous pourrez mieux comprendre les habitudes d’un peuple qui a toujours su transformer ses passions en grands événements, tels que le Carnaval ou le grand rendez-vous annuel pour célébrer l’arrivée de la nouvelle année sur la plage de Copacabana. Rio de Janeiro a su se renouveler au fil des siècles, en conservant toujours sa forte identité et en réussissant à faire coexister harmonieusement des bâtiments modernes avec d’autres historiques, en créant ainsi un panorama urbain unique en son genre.

Lorsque vous arriverez avec votre navire Costa croisière, le cœur vert du Brésil vous laissera sans voix. Rio de Janeiro a su en effet mettre en valeur et protéger ses zones boisées et ses espaces verts depuis le XIXème siècle. Vous pourrez y rencontrer des singes, des perroquets et d’autres oiseaux tropicauxDe grands arbres et des très nombreuses fleurs vous accueilleront lors de vos excursions dans la forêt de Tijuca ou dans le jardin botanique de Rio de Janeiro et rendront vos visites vraiment inoubliables. Vous pourrez non seulement admirer toutes les beautés de la nature, mais aussi et un peu comme par enchantement, vous vous retrouverez face à des édifices de différentes époques, des fontaines ou des avenues qui ressemblent à une succession de décors de film. Comptez sur toutes les nombreuses excursions Costa Croisières pour profiter du meilleur de cette ville unique au monde.

Êtes-vous prêt à découvrir Rio de Janeiro ? Voici les 20 étapes à ne pas manquer.

20 choses à voir à Rio de Janeiro

  • Corcovado
  • Christ Rédempteur
  • Théâtre Municipal
  • Quartier Cosme Velho
  • Avenida Rio Branco
  • Musée des Beaux-Arts
  • Musée d’Art Contemporain de Niteroi
  • Stade Maracanã
  • Rue Paineiras
  • Place Afonso Vizeu
  • Parque das Ruonas
  • Chapelle Mayrink
  • Forêt de Tijuca
  • Parc de Flamengo
  • Mont du Pain de Sucre
  • Colline de l’Urca
  • Copacabana
  • Plage de Botafogo
  • Plage d’Ipanema
  • Jardin botanique de Rio

Corcovado

La ville de Rio de Janeiro porte dans son cœur le Corcovado ou Monte-Cristo, une montagne de 710 mètres d’altitude, située dans le parc national de Tijuca. Le sommet du Corcovado, qui signifie « bosse » en portugais, abrite la statue du Christ Rédempteur, dont l’image est mondialement connue.

 

Vous pourrez vous amuser à escalader le Corcovado, qui est une montagne de granit, le long de ses 54 sentiers, mais si vous n’êtes pas si sportif, vous pourrez toujours atteindre le sommet avec le Corcovado Track Railway, un chemin de fer avec des trains électriques capables de transporter environ 300 personnes par heure. Un service renouvelé en 1980, mais qui fut activé dès 1884.

 

Une fois que vous aurez atteint le sommet, vous pourrez apprécierer la vue unique qui donne sur la ville de Rio de Janeiro, le mont du Pain de Sucre, le lac Rodrigo de Freitas, le stade Maracanã et les plages de Copacabana et Ipanema.

Véritable symbole de la culture brésilienne, le Corcovado peut se vanter d’avoir accueilli des visiteurs aussi célèbres qu’Albert Einstein, le pape Jean-Paul II et la princesse Diana d’Angleterre. Alors, prêt à grimper ?

Christ Rédempteur

L’une des sept merveilles du monde se dévoilera sous vos yeux. La statue du Christ Rédempteur, placée au sommet du Cordovado, a été conçue comme le symbole du christianisme dans le monde. Elle est désormais considérée comme l’icône de Rio de Janeiro et duBrésil tout entier.

 

Avec ses 30 mètres de hauteur et son piédestal de 8 mètres, cette célèbre statue représente le Christ à bras ouverts (sur 28 mètres de largeur), dans un parfait style Art Déco. Elle a été construite entre 1922 et 1931 en béton et en pierre saponaire. À ses pieds, vous remarquerez une plaque de 1974, installée en mémoire du centenaire de la naissance de Guglielmo Marconi et pour commémorer l’éclairage du Christ Rédempteur de 1931, avec une impulsion radio lancée depuis Rome, grâce à ce scientifique.

 

Conçue par le sculpteur Français Paul Landowski, la statue est aujourd’hui équipée de 3 ascenseurs panoramiques et de 8 escaliers mécaniques qui permettent aux visiteurs d’éviter les 222 marches qui couvraient la distance entre l’extrémité de la ligne de chemin de fer et la statue. Tous les conforts sont donc garantis, pour profiter d’une vue inoubliable.

Théâtre Municipal

Le théâtre Municipal de Rio de Janeiro se trouve dans le quartier central de Cinelandia, et est l’un des plus importants du Brésil. Ce superbe bâtiment, inauguré en 1909 et inspiré de l’Opéra national de Paris, est orné de peintures et de sculptures réalisées par des artistes tels que Eliseu Visconti, Rodolfo Amodeo ou les frères Bernardelli. L’intérieur est enrichi de mosaïques et de vitraux créés par d’autres maîtres européens. Le blanc de ses colonnes, le doré de ses décorations et le bleu de sa couverture le rendent facilement reconnaissable et constrastent avec les édifices modernes qui l’entourent.

 

Sa capacité actuelle est de 2361 spectateurs, mais le théâtre a subi de nombreuses rénovations qui l’ont transformé au fils des ans, avec un certain luxe extérieur qui se propage également à l’intérieur de la salle. Au sous-sol du théâtre, vous serez également émerveillé par le restaurant, construit dans le style assyrien.

 

Jusqu’en 1931, année de la fondation de l’Orchestra Sinfonica del Theatro Municipal do Rio de Janeiro, le théâtre accueillait des compagnies et des orchestres étrangers, principalement italiens et français, et quelques-uns des plus grands chefs d’orchestre du monde.

Quartier Cosme Velho

Une visite de Rio de Janeiro vous permettra également de découvrir ses rues et ses habitudes à travers la découverte de ses quartiers. Le Brésil est riche en surprises et en contradictions. Le quartier Cosme Velho, qui est situé dans le Sud de la ville, est l’un des quartiers les plus fréquentés par les touristes.

 

Sa rue principale est Rua Cosme Velho, une rue verdoyante et bordée d’habitations.Mais ce n’est pas seulement la magnificence des villas néocoloniales colorées de ce quartier résidentiel, l’un des plus élégants de Rio de Janeiro, qui attire les touristes. Le quartier de Cosme Velho abrite aussi et surtout la gare du train qui conduit à Corcovado et c’est donc un passage obligatoire pour tous ceux qui souhaitent monter au sommet pour profiter de la vue panoramique ou voir la statue du Christ Rédempteur. Le quartier est situé le long du mont Corcovado, entre les sentiers et les chutes d’eau du parc national de Tijuca.

Avenida Rio Blanco

L’Avenida Rio Blanco est l’une des artères les plus importantes de la ville de Rio de Janeiro, qui abrite quelques-unes des banques et des entreprises les plus importantes du pays.

 

Rio de Janeiro a maintenu son empreinte coloniale jusqu’aux premières années de la République de la Fédération du Brésil. C’était alors une ville désuète et anachronique, dont le centre était surpeuplé et où les épidémies se propageaient rapidement. Avec l’arrivée de la fièvre jaune, un projet de modernisation a été lancé. Il fut conçu par l’ingénieur Francisco Pereira Passos, nommé gouverneur de Rio de Janeiro. En 1904, 641 maisons ont été démolies et l’Avenida Central, qui reliait le nouveau port de la ville avec la zone de Gloria, alors en plein essor, a pu voir le jour. Des architectes ont été appelés des quatre coins de la planète pour construire les nouveaux bâtiments, dont le théâtre municipal et la bibliothèque nationale. Des arbres ont commencé à être plantés dès 1905.

 

En 1912, la route a été rebaptisée Avenida Rio Branco. Des travaux d’élévation de nombreux bâtiments ont débuté dès les années 1940 et durent encore à ce jour. Ils ont ainsi changé progressivement l’aspect de la rue, qui compte de moins en moins de bâtiments d’origine.

Musée des Beaux-Arts

Rio de Janeiro ce n’est pas seulement la ville du Carnaval, elle regorge en effet d’innombrables musées. Le musée des Beaux-Arts est l’une des institutions culturelles les plus importantes du Brésil, et le musée d’art brésilien le plus important du monde. Il abrite principalement des peintures et des sculptures du XIXème siècle.

 

Inauguré en 1938 dans son emplacement actuel, sur l’Avenida Rio Blanco, le Musée des Beaux-Arts a une histoire qui commence bien avant, en 1904, lorsque le roi du Portugal de l’époque, Jean VI s’installa à Rio de Janeiro lors de l’invasion des troupes françaises. Il a apporté avec lui de nombreuses œuvres appartenant à la collection royale. À son retour au Portugal, le roi a décidé de laisser ces œuvres à Rio de Janeiro, où elles constituent encore le point focal de la collection d’art européen exposée dans le musée.

 

La visite du Musée des Beaux-Arts enthousiasme déjà avec l’extérieur de l’édifice, qui présente des façades aux styles différents et offre un résultat éclectique. La façade principale s’inspire de la Renaissance française, et les façades latérales de la Renaissance italienne, tandis que la partie postérieure est un parfait exemple du style néoclassique.

Musée d’Art Contemporain de Niteroi

Vous voulez découvrir les secrets de l’art contemporain brésilien? Dans le quartier de Niteroi de Rio de Janeiro, vous trouverez le Musée d’Art Contemporain de Niteroi, l’un des plus visités de Rio de Janeiro. Non seulement pour la qualité des collections exposées, mais aussi pour l’ensemble du musée qui est un joyau de l’art contemporain. Il a ouvert au public en 1996 et a été conçu par l’architecte Oscar Niemeyer.

 

Cette structure de 16 mètres de haut, peinte en blanc et réalisée en béton brut présente un dôme d’un diamètre de 50 mètres, qui donne au bâtiment l’aspect d’un vaisseau spatial. Mais ce n’est pourtant pas la Voie lactée qui l’entoure. Il est en effet entouré d’eau, avec une piscine située à la base.

 

Il se déploie sur trois étages d’exposition qui abritent la collection de John Leo Sattamini Neto que l’artiste a donnée à la ville et qui comprend des œuvres des artistes les plus intéressants réalisées entre 1950 et aujourd’hui.

Stade Maracanã

En réalité, ce stade s’appelle Estadio Jornalista Filho, mais les fans de foot du monde entier le connaissent sous le nom de Maracanã. C’est le stade par excellence du Brésil. Une visite de Rio de Janeiro vous permettra de visiter ce site qui a accueilli la Coupe du Monde de football et d’autres nombreux événements sportifs de classe mondiale.

 

Il a été réalisé dans le but d’accueillir la première Coupe du Monde de football d’après-guerre, en 1950, selon le projet de l’ingénieur Paulo Pinheiro Guedes. Il a ensuite été nommé en l’honneur du journaliste Mario Filho en 1964. Le surnom de « Maracanã », qui dans la langue indigène Tupi signifie « perroquet », provient de la rivière qui se jette dans le quartier et qui est l’habitat d’une espèce unique de perroquets.

 

Sa forme circulaire, son terrain d’herbe et le fossé de 3 mètres de profondeur qui l’entoure rendent le Maracanã particulièrement impressionnant. À l’intérieur, vous pourrez également visiter le musée nommé en l’honneur de Manoel Francisco dos Santos, et aussiappelé Garrincha. Mais le stade est surtout connu pour un but marqué par Pelé, qui porta au nombre de mille la quantité de buts marqués par ce grand champion durant toute sa carrière.

Rue Paineiras

La rue Paineiras de Rio de Janeiro n’est pas une rue classique dédiée au shopping ou à d’autres types d’attractions. C’est en effet une rue immergée dans la nature, le long de laquelle vos yeux pourront se poser sur les merveilles de la flore brésilienne.

 

En marchant le long de la rue Paineiras, vous pourrez monter vers le Corcovado et atteindre la statue du Christ Rédempteur à pied ou à vélo, en profitant de nombreuses zones équipées, où vous trouverez des points d’eau et où vous pourrez vous arrêter pour reprendre votre souffle ou prendre quelques photos du panorama.

 

Étroite et sinueuse, avec ses huit kilomètres et demi de long, la rue Paineiras, située dans la zone du parc national de Tijuca, se trouve au cœur de l’une des plus grandes forêts urbaines du pays.

Place Afonso Vizeu

Vous pouvez choisir d’y arriver en jeep, pour vous sentir encore plus aventureux et vous amuser à rouler au mileu de la nature, ou encore à pied en marchant le long de la pittoresque rue Paineiras. Mais quel que soit le moyen par lequel vous y arriverez, vous serez dans tous les cas heureux d’y être . La place Afonso Vizeu vous captivera par sa simplicité et son splendide panorama.

 

La place Afonso Vizeu de Rio de Janeiro est bien connue des sportifs qui aiment s’y retrouver avant d’entrer dans le parc national de Tijuca pour s’entraîner. En 1903, un petit pavillon similaire à celui encore visible aujourd’hui à l’intérieur du parc fut installé. Il est connu sous le nom de Vista Chinesa et accueille des concerts populaires.

 

Au milieu de la place, vous trouverez une grande fontaine de granit construite en 1848 par le célèbre architecte Français Auguste Victor Grandjean de Montigny qui a fortement influencé le développement de l’architecture au Brésil. Initialement conçue pour orner la place Onze de Junho, la fontaine a finalement trouvé son emplacement au centre de la place Afonso Vizeu.

Parque das Ruonas

Le Centre Culturel Municipal Parque das Ruonas est un parc public situé dans la zone de Santa Teresa à Rio de Janeiro et depuis l’intérieur, vous pourrez profiter d’une vue imprenable sur la baie de Guanabara et le centre-ville.

 

Il était autrefois la résidence de la mécène Laurinda Santos Lobo, une riche héritière intégrée à la société mondaine, qui vivait entre Rio de Janeiro et Paris. Laurinda aimait s’entourer d’intellectuels et d’artistes du début du XXème siècle. Le parc de son ancien palais conserve encore un lien fort avec la culture et accueille souvent des concerts en plein air et une galerie d’art.

 

En 1993, le gouvernement a racheté la propriété qui avait été abandonnée pendant plus de 40 ans, et qui était dans un très mauvais état après avoir été pillée et occupée pendant très longtemps. Il fut donc décidé de la rénover. En 1997, les restes du bâtiment d’origine ont été transformés en centre culturel par l’architecte Ernani Freire qui a su conserver la structure des bâtiments d’origine en leur donnant un style plus contemporain. Un projet architectural qui vous étonnera, tout autant que la vue panoramique !

Chapelle Mayrink

À 460 mètres au dessus du niveau de la mer, dans le Parc national de Tijuca, vous pourrez trouver un bâtiment rose, qui semble sorti d’un livre de contes de fées pour enfants. Il s’agit de la chapelle Mayrink.

 

L’histoire de la chapelle Mayrink a débuté en 1850, lorsque le vicomte de Souto, un influent banquier brésilien, a acheté la ferme de Boa Vista qui appartenait à la lignée du comte Gestas. À l’intérieur de la propriété, il y avait un petit palais au style toscan avec des colonnes qui ont servi à construire la chapelle érigée en l’honneur de Notre-Dame de Bethléem.

 

Lorsque la banque a fait faillite en 1864, le vicomte fut contraint de vendre la ferme qui changea plusieurs fois de propriétaires, jusqu’à ce qu’elle devienne la propriété du Conseiller Mayrink, dont elle a pris le nom. Elle fut ensuite expropriée en 1897, pour l’inclure dans le parc national de Tijuca, mais la chapelle n’a pas été démolie. Les habitants de Boa Vista ont orné la chapelle avec les œuvres de Candido Portinari, tandis que le paysagiste Roberto Burle Marx a supervisé la conception des jardins environnants.

Forêt de Tijuca

La forêt de Tijuca est connue comme étant la forêt tropicale qui caractérise la ville de Rio de Janeiro. Elle fait partie des plus grandes forêts urbaines du monde, avec celles de Johannesburg et de Singapour.

 

Le mot « Tijuca »signifie « Marais » dans la langue Tupi et la forêt partage son nom avec les quartiers voisins de Tijuca et Barra de Tijuca, d’où partent des chemins pour accéder à cette zone, qui n’a d’ailleurs pas toujours été comme nous la voyons aujourd’hui. Les zones autour de Rio de Janeiro avaient en effet été déboisées pour faire place à des plantations de sucre et de café. Ce n’est qu’au cours de la seconde moitié du XIXème siècle que le maire, Manuel Gomes Archer, lança des travaux de reboisement pour protéger les ressources en eau de la ville.

 

La forêt de Tijuca est déclarée parc national depuis 1961. Elle abrite la sculpture du Christ Rédempteur, la montagne Corcovado et la chapelle Mayrink, mais aussi des centaines d’espèces de plantes et d’espèces animales, dont certaines sont aujourd’hui menacées.

Parc de Flamengo

Le Brésil est connu pour être la terre des grands noms du sport. Ce n’est donc pas un hasard si la ville de Rio de Janeiro regorge d’endroits pour s’entraîner. Il n’est donc pas impossible de se rendre à Rio et de rencontrer un champion en train de s’entraîner, en particulier si vous visitez le parc de Flamengo.

 

Le Parque Brigadeiro Eduardo Gomes est le plus grand parc de Rio de Janeiro, avec ses 300 acres d’espaces verts urbains en plein air. Et dire que les habitants l’appellent encore Aterro, c’est-à-dire la « décharge », car l’endroit où il a construit a été obtenu en remplissant une partie de la baie. La zone comprend également le Musée d’Art Moderne de Rio de Janeiro et une sculpture à la mémoire des soldats morts durant la Seconde Guerre mondiale.

 

Au parc de Flamengo, vous pourrez pratiquer tous les sports, de la course au tennis, en passant par des jeux d’équipe tels que le volley-ball ou le basket-ball. Préparez vos chaussures de sport !

Mont du Pain de Sucre

Une visite à Rio de Janeiro ne pourrait pas être complète si vous ne voyez pas le Mont du Pain de Sucre, l’un des symboles du Brésil et célèbre dans le monde entier. Cette montagne s’étend depuis la baie de Guanabara jusqu’à 396 mètres au-dessus du niveau de la mer avant de plonger dans l’Océan Atlantique dans un merveilleux jeu de couleurs qui oscille entre le vert et le bleu.

 

Le 1er mars 1565, Estacio de Sa fonda la ville de Rio de Janeiro sur les pentes de cette montagne en créant une structure défensive. Depuis lors, impossible de compter le nombre de personnes qui ont escaladé cette montagne, en particulier depuis 1912, lorsque le téléphérique pour pour atteindre le sommet fut installé.

 

La vue depuis le mont du Pain de Sucre est spectaculaire et s’étend de la ville aux plages, dévoilant ainsi un paysage particulièrement romantique au coucher du soleil. Mais si vous n’êtes pas particulièrement romantique, vous pourrez aussi pratiquer du trekking, de l’escalade ou de la pêche juste à ses pieds.

Colline d’Urca

Rio de Janeiro est une ville où les montagnes et les collines font partie du décor de toile de fond et sont également partie integrante du tissu urbain. Voici un endroit parfait pour accueillir les touristes et les résidents qui aiment garder la forme.

 

La colline d’Urca, avec ses 220 mètres d’altitude, est souvent considérée comme le simple endroit où changer de téléphérique pour se rendre jusqu’au mont du Pain de Sucre. Mais vous verrez que même Urca offre une vue magnifique à photographier sans modération.

 

En général, les visiteurs suivent le chemin jusqu’au sommet de la colline à pied. Cette promenade dure environ quarante minutes. Elle peut sembler difficile dans la première partie, mais la montée est moins ardue vers le sommet. Pour les plus courageux, il y a une autre surprise : ils pourront également rencontrer des singes!

Copacabana

Copacabana est synonyme de plage et de plaisir. Et avec ses6 kilomètres de sable il est facile de comprendre pourquoi ce lieu, situé au Sud de Rio de Janeiro, est devenu aussi célèbre dans le monde entier. Une zone habitée par 400 000 personnes, qui regorge d’hôtels, de restaurants, de bars et de boîtes de nuit ne peut qu’attirer les touristes qui veulent s’amuser et danser toute la nuit ou siroter quelques cocktails sur la plage.

 

Mais à Copacabana, vous pourrez également faire du sport au bord de la mer. La plage est équipée pour y pratiquer tous les sports et a souvent accueilli de grands événements, tels que la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA ou les compétitions masculines et féminines de beach-volley durant les Jeux olympiques.

 

Copacabana est devenue un barrio indépendant de la ville de Rio de Janeiro en 1981. Mais jusqu’au XVIIIème siècle, cette zone se situait en dehors de la ville et était appelée « Sacopenapa ». Elle a changé de nom à la suite de la construction d’une chapelle votive contenant une copie de la Vierge de Copacabana, très vénérée en Amérique du Sud.

Plage de Botafogo

Rio de Janeiro compte 70 plages, mais l’une des plus photographiées au monde est la plage de Botafogo. Elle s’étend sur seulement 700 mètres d’étendue de sable qui se courbe presque comme pour embrasser la mer. Au loin, vous pourrez profiter d’une vue unique sur le mont du Pain de Sucre et la colline d’Urca. Vous pourrez également voir l’impressionnant stade Maracanã, et par temps clair, le Christ Rédempteur.

 

La plage de Botafogo est également populaire auprès des Brésiliens, qui aiment y venir pour faire du sport, marcher ou faire du vélo le long de la piste cyclable qui la relie au parc de Flamengo et à Copacabana.

 

Pour les accros du shopping, il y a un centre commercial juste en face de la plage avec une terrace au dernier étage qui offre une vue imprenable sur la baie et où sont également organisés des concerts.

Plage d’Ipanema

Quand on pense à Ipanema, on pense aussi à la chanson « Garota de Ipanema », la célèbre bossa nova et succès musical planétaire qui a fait la renommée de cette plage. Ipanema est idéale pour se détendre, comme pour y faire du sport, avec ses plus de deux kilomètres mètres de sable qui accueillent les touristes dans un décor avec les reliefs du Morro Dois Irmaos comme toile de fond. Le quartier d’Ipanema, situé derrière la plage, avec ses larges boulevards bordés d’arbres, regorge de bars, de restaurants et de jolies boutiques.

 

Pour bronzer sur la plage d’Ipanema, vous pourrez choisir l’endroit le plus approprié en observant simplement les autres baigneurs. La plage est divisée en différentes zones en fonction des numéros des postes de sauvetage, qui caractérisent généralement le style des visiteurs. Le poste 9, par exemple, est connu pour être le plus célèbre et le plus branché, tandis qu’au poste 7, vous trouverez de nombreux enfants des favelas environnantes qui construisent leurs châteaux de sable.

Jardin botanique de Rio

Une promenade au jardin botanique Rio de Janeiro vous fera rêver. Le parc, situé au pied du Corcovado, vous accueillera avec une avenue bordée de palmiers avant de s’ouvrir sous vos yeux dans ses 137 hectares.

 

Le jardin botanique a été fondé en 1808 par le roi du Portugal Jean VI, dans le but d’acclimater certaines plantes importées. Le parc a été ouvert au public en 1822. Comment ne pas être séduit par les 11 000 espèces végétales qu’il abrite, dont des lis d’eau qui colorent les étangs aux orchidées sensuelles ?

 

La visite du jardin botanique s’enrichit de la présence de bâtiments historiques, tels que la Casa dos Piloes ou la Casa de los Cedros et l’entrée de l’Académie des Beaux-Arts, conçue par Grandjean de Montigny. Ne manquez pas de visiter le jardin japonais, créé en 1935 et qui comprend 65 espèces de plantes orientales données à la ville. Le jardin botanique est également habité par des centaines d’espèces d’oiseaux, qui trouvent refuge parmi ses branches.

Partez explorer Rio de Janeiro avec Costa Croisières

 

Rio de Janeiro est une ville pleine de contradictions et de couleurs. Faire étape avec votre navire Costa Croisières dans la capitale du Brésil sera une expérience incroyable. Vous profiterez de panoramas époustouflants avec la visite du mont du Pain de Sucre ou du Christ Rédempteur, vous pourrez vous promener sur des plages dignes des cartes postales, comme Copacabana ou Ipanema, mais vous aurez aussi l’occasion de visiter des palais qui ont fait l’histoire de la ville et, surtout, de respirer l’atmosphère unique de ce pays !

Partez avec Costa Croisières