Salvador de Bahia est baignée de soleil toute l’année. Il n’y a donc pratiquement pas de différences entre l’été et l’hiver et les belles plages bordées par l’Atlantique accueillent les touristes et les habitants tous les mois de l’année. Les visiteurs y viennent pour profiter de la chaleur, des couleurs et des saveurs du Brésil. Ces côtes ont accueilli des traditions provenant d’Afrique, d’Amérique et d’Europe qui se sont mélangées au fil des siècles, en créant une mixité culturelle unique au monde.

Salvador de Bahia, également appelée Bahia par ses habitants, est la troisième ville la plus peuplée du Brésil, après São Paulo et Rio de Janeiro. Elle compte en effet trois millions d’habitants, dont la majorité sont d’origine africaine. Aujourd’hui, c’est la capitale de l’État de Bahia, dans le nord-est du Brésil, mais elle fut la capitale de tout le Brésil jusqu’en 1763. Ce titre est désormais attribué à Rio de Janeiro.

Pour les plus romantiques, l’âme de Salvador de Bahia peut se décrire avec trois C : Capoeira, Candomblé et Cachaca. La première est une danse qui imite une lutte et qui raconte l’histoire des Afro-Américains arrivés au Salvador en tant qu’esclaves. La seconde est la religion afro-brésilienne des Orishas, des demi-dieux dont le culte s’est intégré à d’autres religions de l’État de Bahia. Et la troisième est une boisson distillée obtenue par la fermentation du jus de canne à sucre, c’est l’âme de la fameuse caïpirinha, le cocktail le plus brésilien du monde. Vous trouverez les traces de ces trois mots-clés dans la vie quotidienne de Pelourinho, le quartier historique de Salvador, avec ses maisons colorées et ses rues pavées souvent bondées. Ses places accueillent souvent des spectacles improvisés de capoeira, mais aussi tout simplement de la musique. Promenez-vous le nez levé et laissez-vous séduire par les profils des maisons aux couleurs pastel et les parfums de la gastronomie locale, qui se propagent depuis les cuisines des innombrables restaurants du quartier.

Le quartier de Pelourinho est situé sur les hauteurs de la ville. Vous pourrez y arriver en partant du port et en prenant l’emblématique (et bien sûr très utile !) Elevador Lacerda. Ses deux colonnes sont l’un des symboles de Salvador, que chaque touriste rencontre tôt ou tard durant ses explorations. Vous verrez aussi de nombreuses églises dans les rues de Salvador, symbole tangible de la forte religiosité de ce peuple. Les églises qui bordent les places telles que la Cathédrale de Salvador, l’ancienne mais incroyablement précieuse église de São Francisco, l’insolite église de Nossa Senhora dos Mares et l’église do Bonfim, ornée de ses innombrables rubans multicolores qui dégagent une intense spiritualité. Vous pourrez également visiter des couvents historiques qui sont aujourd’hui encore très animés, comme celui de São Francisco ou qui se sont transformés comme le couvent do Carmo.

Vous pourrez faire du shopping au Mercado Modelo, où vous trouverez les souvenirs les plus typiques et les saveurs les plus authentiques de Bahia ou encore remplir vos yeux de beauté avec la visite du Farol de Barra qui contemple l’océan. Vous verrez les robes blanches des femmes de Salvador décrites par le grand écrivain Jorge Amado (dont la maison est devenure un musée, situé à Pelourinho), les signes du passé colonial de la ville, le désir de se réinventer dans des quartiers les plus modernes, sans jamais oublier les traditions.

Il y a de nombreuses façons de découvrir Salvador de Bahia, mais il y en a une qui est particulièrement excitante : la contempler depuis l’océan Atlantique, sur votre navire Costa Croisières. Cette perspective unique rendra vos vacances inoubliables, dès le premier instant.

Vous n’avez pas encore décidé ce que vous souhaitez voir dans cette ville incroyable ? Comptez sur nous pour vois aider : voici notre liste des 15 choses à ne pas manquer à Salvador de Bahia.

Tout ce qu’il faut voir à Salvador de Bahia

  • Pelourinho
  • Elevador Lacerda
  • Église et Musée de la Miséricorde
  • Terreiro de Jesus
  • Cathédrale de Salvador
  • Église de São Francisco
  • Quartier de Barra
  • Farol de Barra
  • Église de Nossa Senhora dos Mares 
  • Église do Bonfim
  • Iguatemi
  • Mercado Modelo
  • Théâtre Castro Alves
  • Couvent do Carmo
  • Morro de São Paulo

Pelourinho

Si vous êtes à Salvador de Bahia, vous vous rendrez sûrement à Pelourinho, le quartier historique, et même le « coeur » de la ville. Son histoire est composée de hauts et de bas et le quartier a récemment fait l’objet de travaux de rénovation importants. Il est également inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, grâce à son architecture coloniale.

 

Son style caractéristique, avec ses rues pavées et ses maisons colorées, fait partie des images les plus célèbres de Salvador. Les touristes et les habitants se rendent à Pelourinho (que les habitants appellent Pelô) tous les jours pour profiter de ses innombrables boutiques, de ses restaurants, ses clubs, ses musées ou ses monuments... Une excursion Costa Croisières vous y conduira. C’est ici qu’a vécu l’écrivain Jorge Amado, qui a raconté le Brésil de manière unique, et dont la maison est aujourd’hui devenue un musée situé à Largo do Pelourinho, une place inclinée et bordée de maisons multicolores.

 

Le quartier de Pelourinho est le premier depuis la fondation de Salvador, en 1549, grâce à sa position stratégique surélevée qui permettait de dominer les environs et le port. Quartier résidentiel pendant des siècles, il tombe dans le déclin au XXème siècle, en raison du déplacement des habitants de Salvador et des activités commerciales vers d’autres zones de la ville. Après une période sombre, le quartier a été relancé à la fin du siècle dernier. Aujourd’hui, c’est le centre culturel de la ville, ainsi que la destination préférée des touristes, qui peuvent le visiter en prenant le fameux Elevador Lacerda (ou bien à travers les rues étroites de Salvador !). Vous pourrez admirer ses places principales, Praça Thomé de Souza et Praça da Sé, qui donent directement sur l’océan et Largo Terreiro de Jesus, avec sa cathédrale, mais aussi pour profiter de la musique de rue et de la vitalité de ses recoins moins connus.

Elevador Lacerda

Vous cherchez le chemin le plus simple pour monter dans le quartier historique de Pelourinho à Salvador ? Prenez l’Elevador Lacerda. Et la meilleure façon d’admirer la vue pendant l’ascension ? La réponse est la même : l’Elevador Lacerda, l’un des symboles de la ville, en plus d’être d’une grande aide pour ceux qui doivent se déplacer à pied entre les pentes raides du centre. On estime que près de 750 000 passagers l’utilisent tous les mois, dont les touristes attirés par son charme déco et les habitants de Salvador qui l’utilisent comme moyen rapide pour aller d’un point à l’autre de la ville.

 

Avant sa construction, en 1873, on utilisait une poulie manuelleà la place de l’Elevador Lacerda ! Cet exemple suffit à démontrer combien cette construction est importante pour la ville. Initialement voulu par le marchand Antonio Francisco de Lacerda, il relie la Praça Tomé de Sousa et la Praça Cairu. Il y a 72 mètres de différence d’altitude entre les deux esplanades, que l’ascenseur parcourt en moins d’une demi-minute. Au départ, l’Elevador ne possédait qu’une seule tour, celle qui se dresse sur la colline, mais en 1930, il fut décidé d’en ajouter une deuxième, qui se penche en direction du port. La structure a donc subi de nombreuses rénovations qui ont donné à l’œuvre son allure Art Déco actuelle.

 

Sa particularité est de permettre à ses passagers de profiter d’une vue magnifique sur la baie de Todos os Santos, depuis la passerelle vitrée qui rejoint les deux tours. L’Elevador Lacerda est doté de 4 cabines pouvant transporter 128 personnes qui sont ouvertes 24 heures sur 24.

Église et Musée de la Miséricorde

En quittant l’Elevador Lacerda, vous vous retrouverez sur la Praça Tomé de Sousa, dans le quartier historique de Pelourinho. Non loin de là, vous trouverez le Complexe de la Miséricorde, qui a joué un rôle très important dans l’histoire de Salvador. Il se compose du musée de la Sainte Maison de la Miséricorde et de l’église de la Misericorde. L’impressionnant bâtiment qui abrite le musée fut le premier hôpital de la ville, fondé en 1549, tout comme comme Salvador de Bahia. Endommagé par les bombardements britanniques et néerlandais entre le XVIème et le XVIIème siècles, il fut reconstruit au XVIIème siècle, et abrite aujourd’hui un musée très riche, dont la collection presente plus de 3000 pièces qui racontent 500 ans d’histoire de la ville, à travers des événements politiques, sociaux et même liés à la santé. Des exemples ? Vous trouverez des tuiles (azulejos) datant de 1712 qui représentent le Procissão do Fogaréu (un rite brésilien de la Semaine Sainte), une armoire à pharmacie de 1867, la première voiture à essence de Salvador...

 

L’église de la Sainte Maison de la Miséricorde a été construite en 1654 sur les fondations d’un ancien temple. Au XVIIIème sicèle, plusieurs œuvres ont été réalisées pour l’embellir et l’intérieur se distingue pour ses différents styles, allant dubaroqueau rococo, en passant par lenéoclassique, avec des peintures anciennes et des azulejos. Elle accueille des fonctions religieuses, mais aussi des cérémonies privées et des concerts.

Terreiro de Jesus

Dans la partie la plus ancienne de Salvador, vous trouverez le Terreiro de Jesus, l’une des places historiques les plus importantes de la ville. Depuis toujours une étape incontournable des touristes qui visitent le quartier de Pelourinho, le Largo Terreiro de Jesus s’appelle officiellement Praça 15 de novembro. Son nom actuel date des premières années de la fondation de Salvador, à la fin ddu XVIème siècle, lorsque cette partie de la nouvelle ville a été accordée aux Jésuites par le gouverneur général de l’époque, Tomé de Sousa. Les prêtres y ont construit une première chapelle et leur collège, puis la population a commencé à appeler l’esplanade qui se trouve en face « Terreiro de Jesus ». Au XVIIème siècle, la petite chapelle a cédé la place à l’église monumentale qui domine encore la place aujourd’hui, et qui est devenue la Cathédrale de Salvador.

 

D’autres édifices religieux importants se trouvent sur le Terreiro de Jesus, comme les églises de São Pedro dos Clérigos et Ordem Terceira de São Domingos de Gusmão. Au coin de la rue vous trouverez également l’église et le couvent de São Francisco. Mais la place n’est pas seulement dédiée aux fonctions spirituelles. Large et lumineuse, avec son sol pavé de cailloux de deux couleurs qui forment un motif oduleux, elle abrite également une fontaine et les nombreuses tables des restaurants environnants, où vous pourrez vous asseoir et reprendre votre souffle après avoir monté et descendu les ruelles de Pelourinho.

Cathédrale de Salvador

Son véritable nom est Catedral Basílica Primacial do Transfiguração do Senhor, mais si vous l’appelez simplement Cathédrale, les habitants de Salvador sauront très bien de quelle église vous parlez. La Cathédrale de la Transfiguration du Seigneur est l’un des édifices les plus caractéristiques du quartier de Pelourinho au centre historique de la ville, ainsi que le siège de l’archevêché.

 

L’église se dresse sur les fondations de la première chapelle des Jésuites de Salvador del Bahia du XVIème siècle. La première pierre a été posée en 1657 et elle fut consacrée 15 ans plus tard, bien que pour la voir achevée, les habitants ont dû attendre la fin de 1746, avec l’installation des statues sur la façade, réalisées en pierre calcaire lioz, apportée à l’occasion du Portugal. Aujourd’hui, elle donne sur le Terreiro de Jesus, l’une des places les plus célèbres et appréciées de la ville. Devant son profil monumental et candide, conçu dans le style maniériste, la vie urbaine des habitants et des touristes attirés par les nombreux bras et restaurants de la zone, se déroule paisiblement.

Église de São Francisco

Salvador possède l’un des chefs-d’œuvre de l’art baroque le plus important du Brésil: l’église de São Francisco, c’est-à-dire l’église Saint-François, l’une des perles du quartier central de Pelourinho. Avec le couvent, elle forme un complexe religieux monumental, situé à Largo do Cruzeiro de São Francisco, à l’angle de Terreiro de Jesus qui abrite la Cathédrale de Salvador.

 

Les travaux de construction ont nécessité environ toute la première moitié du XVIIIème sicèle. L’église se trouve sur les fondations d’un ancien couvent du XVIème siècle, qui a été reconstruit en raison de l’augmentation de la population des moines. Sa façade brune présentedeux tours vitrées couvertes de majoliques blanches. Ces majoliques n’ont été ajoutées qu’en 1805.

 

Mais ce qui rend cette église si célèbre, c’est son intérieur, très riche et entièrement décoré. L’effet optique donne l’impression d’admirer un un édifice doré. Une grande partie de l’intérieur de l’église est en fait recouverte de bois sculpté et recouvert d’or, et même le plafond est doré et orné de décorations sur toute la longueur. Près de l’église, vous trouverez le couvent de São Francisco, surtout célèbre pour son cloître de deux étages couvert d’azulejos, des carreaux de céramique vitrés et décorés originaires du Portugal. Les azulejos datent d’environ 1743, et dépeignent des scènes et des jugements de morale au premier plan, tandis qu’au deuxième plan vous pourrez admirer des scènes allégoriques, des paysages et des images de chasse ou de pêche.

Quartier de Barra

Le quartier de Barra de Salvador de Bahia a une caractéristique qui le rend unique : il est situé exactement sur la pointe de la péninsule où se dresse la ville, entre la baie de Todos os Santos et l’océan Atlantique. Depuis ses rives, vous pourrez donc admirer le lever et le coucher du soleil sur la mer.

 

Bien sûr, grâce à son emplacement, Barra présente plusieurs plages citadines au sable doré et aux eaux cristallines, idéales pour tous ceux qui aiment la plongée. Lorsque vous vous promènerez sur Praia do Porto da Barra, vous oublierez facilement que vous vous trouvez au centre d’une métropole ! Ce quartier de Salvador a une vocation plus résidentielle que Pelourinho, et si vous faites un tour à l’intérieur avec votre excursion Costa Croisières, vous verrez de nombreux bâtiments modernes. Si vous voulez vous asseoir dans un bar branché et profiter d’une caipirinha ou d’un jus de canne à sucre, Barra vous offira l’embarras du choix. Les visiteurs pourront aussi profiter de sa belle Promenade, récemment rénovée et idéale pour marcher loin des bruits de la ville.

Farol de Barra

C’est l’attraction la plus populaire du quartier de Barra à Salvador. Le Farol de Barra, situé sur la pointe de la péninsule d’où vous pourrez admirer le lever et le coucher du soleil sur la mer, est l’une des « cartes postales » les plus célèbres du Brésil.

 

Le phare, avec ses rayures noires et blanches, mesure 22 mètres de haut et contemple l’océan depuis le XVIIème siècle. Il se trouve derrière le Museu Náutico da Bahia, situé dans un ancien fort. À côté du promontoire rocheux sur lequel le Farol de Barra a été construit, vous trouverez la Praia du même nom, une longue plage de sable clair bordée par l’océan Atlantique, qui, sur la côte, prend des nuances de turquoise et vert émeraude. Les habitants y viennent pour prendre des bains de soleil et siroter de l’eau de noix de coco, tout en admirant les surfeurs chevaucher sur les vagues à l’horizon. Pour les touristes, c’est une étape incontournable pour profiter d’un peu de vie à la plage brésilienne dans un cadre magique !

Église de Nossa Senhora dos Mares

À Salvador de Bahia, vous trouverez aussi une église néo-gothique: la Igreja de Nossa Senhora dos Mares, c’est-à-dire l’église de Notre-Dame des Mers. Elle est située sur la place du même nom, le Largo dos Mares, dans le quartier Uruguay, non loin de la baie de Todos os Santos et à droite de la vieille ville. Une visite de ce lieu avec votre excursion Costa Croisières vous laissera sans voix, face à ce bâtiment de plus de 50 mètres de haut, avec ses grands vitraux et ses rosaces.

 

L’église de Nossa Senhora dos Mares a été construite entre 1930 et 1956 près de l’endroit où se trouvait l’ancienne paroisse, qui fut abandonnée dans les années 1920 et qui était alors dans un très mauvais état. Une fois la nouvelle église terminée, l’ancienne a été démolie. Elle a ainsi laissé place à l’esplanade qui se trouve encore face à l’église. Elle semble énorme et imposante, car elle setrouve au mileu d’un paysage urbain composé d’édifices plus ou moins petits.

Église de Nossa Senhora do Bonfim

Sur la Sagrada Colina de la péninsule Itagipe à Salvador de Bahia, vous trouverez une église célèbre dans tout l’État de Bahia : la Igreja de Nossa Senhora do Bonfim. En passant devant ce bâtiment à la façade rococo avec votre excursion Costa Croisières, vous pourrez voir de nombreux rubans colorés, suspendus devant ses portes. Il s’agit des célèbres « fitinhas do Bonfim », des rubans que les fidèles attachent en un signe de dévotion ou pour des demandes de grâce. Ils mesurent 47 centimètres de long, comme le bras droit d’une icône de Jésus-Christ que le capitaine portugais Theodosio Rodriguez de Faria a rapportée en ce lieu.

 

Les « fitinhas » sont aussi un symbole du syncrétisme religieux de Salvador. Selon la tradition du lieu, chaque couleur correspond en effet à l’un des Orixàs (ou Orishas), les demi-dieux afro-américains dont le culte est toujours vivant parmi les habitans. Au fil des ans, l’église de Nossa Senhora do Bonfim a été témoin du mélange de différents traditions et cultes, devenant ainsi l’un des lieux spirituels les plus appréciés du quartier.

Iguatemi

Lorsque vous visiterez la zone d’Iguatemi avec votre excursion Costa Croisières, vous aurez l’impression d’avoir quitté Salvador de Bahia. Ce nouveau centre commercial, médical et financier de la ville se trouve à environ 13 kilomètres du centre historiique. Iguatemi abrite les bâtiments les plus modernes de Salvador, avec des gratte-ciel qui en font un quartier résidentiel de plus en plus prisé.

 

Le développement de ce quartier a commencé dans les années 1970, avec l’ouverture d’un premier centre commercial, et ne s’est jamais arrêté. Au fil du temps, de nombreuses nouvelles entreprises sont venues s’y implanter, sans oublier le terminal d’autobus de la ville et de nombreux services... Aujourd’hui, Iguatemi est un lieu très fréquenté et animé, presque une deuxième ville.

Mercado Modelo

Vous voulez faire des achats à Salvador et acheter quelque chose de typique ? Votre destination idéale est certainement le Mercado Modelo. Une excursion Costa Croisières vous y accompagnera et vous laissera tout le temps de vous promener librement pour faire du shopping ! Le marché se trouve dans le quartier Comercio, non loin de l’Elevador Lacerda et de Pelourinho. Il ressemble à un bâtiment de style néoclassique et fut inauguré en 1912, pour répondre aux besoins alimentaires de la ville. Il vendait également des articles pour le Candomblé, c’est-à-dire le culte des Orishas, les demi-dieux afro-américains vénérés par de nombreux habitants.

 

Aujourd’hui, il abrite plus de 260 stands d’artisanat et de spécialités locales dans près de 8410 mètres carrés. Derrière l’édifice, vous trouverez plusieurs restaurants qui proposent la cuisine typique de la baie. Il est impossible de sortir les mains vides de ce tourbillon de couleurs, de parfums et de saveurs ! Le Mercado Modelo a une histoire complexe et a survécu à cinq incendies.

Théâtre Castro Alves

En voyant le Théâtre Castro Alves de l’extérieur, lors de votre excursion Costa Croisières, vous serez sans doute étonné par la pureté de ses formes. Ce bâtiment au style moderniste, bas et allongé, s’intègre discrètement dans le paysage environnant. Il fait face à la place Largo do Campo Grande, à la frontière entre les quartiers de Garcia et Canela, au Sud de la vieille ville, et présente une histoire mouvementée. Il aurait en effet dû être inauguré en 1958, mais les nombreux incidents techniques et politiques ont reporté son ouverture en 1967.

 

Dédié au poète du XIXème siècle Antonio Frederico de Castro Alves, connu comme le « poète des esclaves » pour son engagement civil, le Théâtre Castro Alves est aujourd’hui l’un des centres culturels les plus importants de Salvador de Bahia. En plus des représentations qui se déroulent dans sa salle intérieure d’environ 1500 places, il offre également des spectacles sous les étoiles. Derrière l’édifice, vous pourrez en effet trouver la « Concha Acustica », un amphithéâtre extérieur de 5000 places et bordé d’arbres.

Couvent do Carmo

Le couvent do Carmo a été construit en 1586, comme premier siège des frères de l’ordre des Carmes déchaux, dans ce qui est maintenant le quartier de Santo Antônio além do Carmo, à quelques pas du Peloruinho de Salvador de Bahia. Les façades claires et imposantes de ce bâtiment, qui donnent sur une rue pavée et bordée de maisons colorées, abritaient autrefois deux cloîtres réservés aux moines. Aujourd’hui, en raison de la rareté des nouvelles vocations, le couvent n’existe plus en tant que tel et a été transformé en hôtel-restaurant, où les clients profitent de la paix dans laquelle vivaient les locataires précédents.

 

À côté du couvent, vous trouverez l’église do Carmo, au style baroque avec des détails gothiques et qui abrite une icône précieuse parsemée de rubis. Sans oublier l’église da Ordem Terceira do Carmo de Salvador, également construite dans le même style. Ces deux édifices religieux situés si proches l’un de l’autre sont une image particulièrement frappante du centre de Salvador.

Morro de São Paulo

Lorsque vous aurez traversé la baie de Todos os Santos, de Salvador de Bahia, vous arriverez à une station touristique loin de l’atmosphère métropolitaine : Morro de São Paulo, sur l’île de Tinharé. Bienvenue dans ce petit paradis terrestre, avec ses plages blanches à l’ombre des palmiers et aux eaux cristallines, où les habitants de l’État de Bahia viennent faire de la plongée ou nager dans les piscines naturelles créées par le récif corallien, ou encore du trekking à l’ombre des mangroves et siroter une caipirinha ou un jus de noix de coco tout en profitant de la beauté de l’océan Atlantique, et de son calme qui s’étend sur plusieurs mètres de la rive.

 

Morro de São Paulo contemple l’océan depuis un promontoire verdoyant où se trouve un phare, ou « farol » dans la langue locale. Derrière, vous trouverez plusieurs plages mondaines ou plus sauvages, que vous pourrez atteindre par bateau.

Partez explorer Salvador de Bahia avec Costa Croisières

 

Votre croisière Costa s’arrête à Salvador de Bahia? Préparez-vous à vivre des moments inoubliables et à découvrir l’âme riche et multiculturelle du Brésil, sur les côtes où la tradition afro-américaine est plus forte et se mêle à l’héritage des conquistadors. Profitez de ce merveilleux tourbillon d’émotions, de couleurs et de « saudade » que seule une ville comme Salvador peut vous offrir.

Partez avec Costa Croisières