Située le long de la Cordillère des Andes et sur les rives de la rivière Mapocho, la ville de Santiago s’étend sur environ 700 km2 de large et offre un panorama unique, avec ses gratte-ciel qui se mêlent au contour montagneux des Andes. Son patrimoine se base sur des beautés artistiques et naturelles, ancrées dans la période coloniale ou tout simplement indigène. Son cadre est un ensemble d’œuvres architecturales modernes qui parviennent à créer une harmonie entre les places, les musées et les villas au style liberty.

Visiter Santiago est un voyage au cœur de l’histoire, de l’art et de la culture qui se mêlent à des zones urbaines parfois futuristes.  C’est d’ailleurs pour son charme que la ville a été choisie par le poète Pablo Neruda comme lieu de résidence pendant une grande partie de sa vie. Avec ses musées riche en histoire, en art et en nature, ses parcs, ses arcs de triomphe et ses structures de l’époque coloniale, cette ville est une explosion pour tous ses visiteurs. La capitale chilienne est le foyer de nombreux bâtiments gouvernementaux, commerciaux, financiers et culturels du pays et a remporté la médaille de bronze en tant que ville latino-américaine ayant la meilleure qualité de vie.

Venez découvrir Santiago et découvrez quels sont ses trésors et ses attractions à ne pas manquer: 

  • Plaza de Armas
  • Colline San Cristobal
  • Quartier Bellavista
  • Marché artisanal Los Dominicos
  • Village Isla Negrade
  • Maison-musée Pablo Neruda
  • Parque Metropolitano
  • Musée chilien d’art précolombien
  • Parque Forestal
  • Dans les environs de Santiago: Valle de Casablanca

Plaza de Armas

La Plaza de Armas est le cœur de la vieille ville de Santiagode, le premier foyer de la ville, une place très fréquentée et bondée d’artistes de rue et de magasins. Cette place a été fondée la même année que celle de la capitale chilienne, en 1541. Sa forme rappelle celle d’un échiquier. Elle a été construite avec ces lignes plates pour se fonder harmonieusement avec les principaux bâtiments, palais et monuments de la ville. Durant l’ère coloniale, après la création de marchés et d’arcades, des chars avec diverses marchandises s’y établissaient.

À cette époque, le centre de la Plaza de Armas servait de lieu d'exécution publique des condamnés (à midi pile) afin de démontrer le pouvoir de la royauté. Autour de la zone, vous pourrez visiter certains édifices historiques et caractéristiques de Santiago. L’un des principaux est la cathédrale métropolitaine de Santiago, avec ses différents styles architecturaux, du néoclassique au baroque, visibles principalement sur les clochers et les colonnes. Au fil des ans, elle a malheureusement été dévastée par des incendies et des tremblements de terre. Sa structure actuelle est celle créée en 1748, par l’architecte Gioacchino Toesca.

À l’intérieur, vous pourrez admirer des arcs finement décorés et de nombreuses fresques au caractère religieux, mais aussi la crypte de Diego Portales, entrepreneur et homme politique chilien, dont les restes ont été trouvés dans la cathédrale lors de sa rénovation, près de deux siècles après son assassinat. Le palacio de la Moneda est le bâtiment le plus important de Santiago. C’est la résidence du Président de la République du Chili, qui abrite le siège du Secrétariat général du gouvernement, le Ministère de l’Intérieur et le Secrétariat général de la Présidence de la République. Il a été construit entre 1784 et 1812 par l’architecte Toesca et l’ingénieur Agustin Caballero et est situé sur la Plaza de La Constituton.

Pour approfondir vos connaissances sur l’histoire de ce pays, ne manquez pas de faire une visite au musée historique national et à l’Hôtel de ville de Santiago, en plus de la Poste Centrale, qui a d’abord été fondée en tant que résidence du conquistador Pedro Valdivia et a ensuite été utilisée comme siège des Gouverneurs du Chili. De là, vous pourrez emprunter les ruelles et les passages les plus importants du centre-ville, ainsi que les principaux boulevards piétons.

À quelques pas de là, vous pourrez « plonger » dans le marché central, construit à partir d’une structure pittoresque de 1872. Il représente encore aujourd’hui un point important pour la vente de poisson frais, mais il est également devenu l’un des endroits les plus populaires et fréquentés par les touristes qui visitent Santiago. À travers les étals des poissonniers, vous pourrez admirer toutes les espèces marines qui sont pêchées dans cette zone du Pacifique.

Colline de San Cristobal

La colline de San Cristobal représente en réalité l’immense parc métropolitan de Santiago, le plus grand parc de la ville que tout le monde connaît sous le nom de Cerro San Cristobal.  Si vous montez au sommet de la colline qui s’élève à 880 mètres et qui dispose d‘un téléphérique , élément historique et caractéristique de Santiago et datant de 1925, vous aurez l’occasion de profiter d’une vue panoramique sur la ville depuis son belvédère. Dans ce paradis vert et en temps clair, vous pourrez non seulement admirer toute la ville d’en haut, mais aussi voir les sommets enneigés des Andes. Parmi les trésors à ne pas manquer dans la zone, n’hésitez pas à visiter le Sanctuaire de l’Immaculée Conception, avec sa statue de la Vierge Marie de 22 mètres de haut et, à ses pieds, un amphithéâtre où se déroulent les cérémonies religieuses. Mais l’attraction principale est le zoo municipal, avec ses nombreuses espèces typiques de la région, du renard des Andes, au condor, en passant par le pudu, les flamants roses et les pingouins. Pour compléter ce superbe panorama, vous trouverez un jardin de style japonais, deux piscines municipales (appelées Tupahue et Antilen) et de nombreux autres services qui rendent la zone agréable pour une visite à tous les âges.

Quartier Bellavista

Il est connu comme étant le quartier bohème ou français de Santiago. Ici, vous pourrez vous détendre avec des amis en buvant un bon cocktail, car c’est l’endroit idéal pour se reposer « tirando la talla » (« en plaisantant » entre amis). Une continuité infinie de restaurants, de pubs, de bars et de boîtes de nuit vous attend pour en profiter toute la nuit. Dans le « barrio » qui ne dort jamais, vous pourrez aussi admirer les bâtiments de style colonial et les rues colorées, les peintures murales et l’art urbain dans un climat agréable et insouciant. Cette zone romantique et pittoresque a attiré de nombreux artistes qui en ont fait une galerie d’art en plein air, avec des expositions, des théâtres, des restaurants et des salles de danse richement décorées à l’intérieur comme à l’extérieur. Vous pourrez également acheter des objets d’artisanat populaire réalisés en lapis-lazuli, la belle pierre bleue semi-précieuse qui abonde dans les dépôts du Nord du Chili. En plus de la maison qui appartenait au poète Pablo Neruda, vous pourrez aussi visiter plusieurs théâtres d’importance nationale, tels que le San Ginès, le Centro Mori ou le Théâtre Bellavista.

Marché artisanal Los Dominicos

Le Centre artisanal Los Dominicos se trouve au cœur du quartier de Las Condesde. Les touristes y viennent des quatre coins du monde pour voir et acheter des produits de l’artisanat local, en particulier des bijoux en argent et lapis-lazuli. Vous pourrez également trouver des couvertures et des tissus mapuches, des objets en céramique fabriqués à la main, ou des objets en cuivre. Il y a plus de 160 ateliers d’artisans construits selon la tradition, avec de la boue et de la paille (« adobe »), dans le style de la campagne chilienne et sur les fondations de certaines structures plus anciennes qui étaient encore présentes dans la région. Cela fait 30 ans que les artisans de la région s’installent près de l’église San Vicente Ferrer, un monument fascinant avec deux dômes en cuivre vert. En plus de visiter les ateliers, vous pourrez aussi assister à des concerts et à des représentations théâtrales, vous promener dans le jardin botanique et profiter de la cuisine chilienne traditionnelle, comme le gâteau typique de maïs, des « empanadas » ou tout simplement des jus naturels pour vous revigorifier et retrouver toute l’énergie nécessaire pour continuer votre visite de Santiago.

Village Isla Negrade

Isla Negra est un village situé sur la côte centrale du Chili, dans la province de San Antonio. Son nom était autrefois Las Gaviotas (Les Mouettes), mais il a été rebaptisé avec son nom actuel par le poète Pablo Neruda, en référence à la la couleur de ses rochers. C’est ici que le fameux lauréat du prix Nobel a construit sa maison préférée, aujourd’hui devenue un musée géré par le Fondation Neruda, qui conserve des témoignages de la vie et de l’œuvre du poète. Dans la petite maison, qui conserve encore l’atmosphère intime et secrète de l’époque, vous pourrez admirer la collection extravagante d’objets dont Neruda s’était entouré : des estampes antiques, des cartes, des figures de proue, c’est-à-dire les statues en bois féminines qui embellissaient les proues des anciens galions, des boîtes à musique, des tables couvertes de stylos à l’encre verte stylos avec lesquels il a écrit ses sonnets, son lit qui jouissait toujours de la position la plus panoramique de la maison. Sans oublier les mappemondes du XVIIIème siècle, les boîtes contenant d’étranges insectes et des masques aux formes et aux origines différentes.

 

Isla Negra est une maison-bateau, presque échouée sur la plage, avec son sol couvert de coquillages recueillis un par un pour « masser les pieds à ses amis ». Une maison remplie d’objets collectionnés et soigneusement conservés. Chaque objet recueilli par le poète est accompagné d’une légende et nous parle de sa vie et de sa poésie. En quittant le jardin, vous pourrez rendre hommage à la tombe de Neruda, à côté de laquelle repose également sa femme Matilde Urrutia. La tombe, une fosse couverte de plantes et de fleurs, est surmontée d’une simple pierre tombale noire et est dirigée vers cette mer qui a conquis le cœur du poète et inspiré ses œuvres.

Maison-musée Pablo Neruda

Au pied de la colline de San Cristobal vous trouverez la Chascona, la maison que Pablo Neruda a fait construire en 1953 pour Matilde Urrutia, celle qui était sa maîtresse et qui devint plus tard sa troisième épouse : il aurait « baptiser » la maison en son honneur. En effet, le mot « quechua » signifie « décoiffée », un hommage aux cheveux sauvages de sa femme. Durant la visite, vous verrez de nombreux objets que Neruda a recueillis au cours de ses voyages, mais surtout un portrait de Matilda réalisé par Diego Rivera, le grand peintre mexicain, ainsi que des peintures de Picasso. La maison était comme un écrin de nouvelles idées et de suggestions pour le poète. Durant le coup d’État de 1973, elle a été frappée d’un raid et des objets précieux tels que des livres et des peintures ont été détruits. Neruda était un membre déclaré du Parti communiste.

 

Aujourd’hui, la maison est un musée ouvert au public et vous pourrez admirer ses intérieurs excentriques, comme la salle à manger au thème de la nature morte, la chambre à coucher, le studio où se trouve encore la table de travail du poète, les cheminées, les tapis, la chambre donnant sur une belle cascade. Matilda a vécu dans la Chascona jusqu’en 1985. On y trouve également d’une pinacothèque, une boutique de souvenirs et une belle terrasse donnant sur la ville. Neruda a acheté une troisième maison à Valparaiso, une ville de marins et de poètes et située à une centaine de kilomètres de Santiago. Elle s’élève au Sud d’une grande baie semi-circulaire qui se trouve entre Punta Angeles et Punta Gruesa.    

Parque Metropolitano

Le Parque Metropolitano, avec ses 722 hectares, est l’un des endroits les plus importants de Santiago C’est le royaume des activités en plein air: pique-niques, séances sportives et méditatives, comme le yoga et les massages, randonnées pédestres, et surtout à vélo sont à l’ordre du jour. Un vrai paradis pour tous les sportifs et pour les amoureux de la nature. À partir de 1921, grâce au maire de l’époque Alberto Mackenna Subercaseaux, la zonne a commencé à être ravivée avec une végétation typique, jusqu’ former une merveilleuse forêt.

Musée chilien d’art précolombien

Traditions, curiosités, histoire et progrès : tout cela est concentré au Musée chilien d’art précolombien. Ce musée caractéristique, fondé en 1981 de Sergio Larraon Garcia-Moreno, célèbre architecte et collectionneur d’objets historiques, a pour objectif principal de diffuser l’histoire et la culture du peuple préhispanique chilien.  La visite commence par l’histoire des premières populations qui se sont établies sur le territoire chilien, et qui datent d’environ 14 000 ans. On compte pami elles, les peuples aborigènes tels que les Tacameos, les Diaguitas, les Mapuches, les Rapa Nuis, les Aymaras, les Quechuas et les Incas. Ne manquez pas de voir les « chemamüll », des statues funéraires gigantesques sculptées dans le bois, qui étaient placées au-dessus des tombes afin de faciliter le passage dans l’au-delà. Une section est également consacrée aux reliques de l’art précolombien de l’Amérique centrale, des Andes, de l’Amazonie et des Caraïbes. Un espace est réservé aux trouvailles découvertes avant l’arrivée des Espagnols sur le territoire chilien comme des plumes, des pierres, des os et des objets métalliques et en bois.

Parque Forestal

Avec ses paysages magiques, dignes des film, une superficie qui s’étend sur 17 hectares, parmi les chênes verts, les châtaigniers, les lis et les palmiers, le Parque Forestal est le parc le plus beau et pittoresque de Santiago, avec sa verdure qui s’étend le long de la rivière Mapocho. C’est un espace aussi charmant que paisible, situé dans le centre historique de la capitale, où vous pourrez échapper au chaos, à la circulation et au bruit. C’est aussi l’endroit idéal pour y faire de l’exercice, flâner ou faire du vélo pour découvrir les beautés de Santiago. Il accueille un terrain de jeux pour les enfants et plusieurs sculptures disposées dans tout le parc, comme la fontaine allemande, le monument au poète et journaliste nicaraguayen Rubén Daro, le monument aux écrivains de l’indépendance, le buste de Christophe Colomb, entre autres. Le Parque Forestal est un espace vert d’une grande importance historique et paysagère et est l’un des principaux lieux de récréation de la capitale. Son design et sa structure rappellent les parcs européens. Le projet a en effet été commandé en 1900 à l’architecte paysagiste George Dubois.

Dans les environs de Santiago : Valle de Casablanca

Internationalement connue pour son immense production de vins, la Valle de Casablanca, nichée entre la cordillère de la côte et l’océan Pacifique dans les vallées de la zone centrale, vous invite à déguster les meilleures saveurs du Chili. Cette vallée bucolique est l’une des principales productrice de vin du Chili et est connue pour sa production de vins blancs de haute qualité. Cette région doit sa renommée a une trilogie parfaite : un climat doux, un sol fertile et des vins charnus. La vallée est situé à 80 km de Santiago et à 40 km de Valparaiso. Elle porte le nom de la reine Barbara de Casablanca, épouse de Ferdinand VII, roi d’Espagne. Grâce à la construction d’un barrage, la vallée de Casablanca a pu être irriguée correctement et commencer à se développer. Aujourd’hui, on y cultive principalement des vignes blanches comme le Chardonnay et le Sauvignon blanc, mais on y produit aussi quelques vins rouges, comme le Pinot Noir, le Merlot, le Syrah et le Carmenere.

Partez explorer Santiago du Chili avec Costa Croisières

 

Santiago est une ville vivante, belle, colorée, accueillante et historique, puisque sa fondation remonte à 1541. La culture y rencontre la gastronomie et ses quartiers, les « barrios », vous invitent à des promenades et à personnaliser vos itinéraires, à la recherche de rafraîchissements dans les bars et restaurants de la capitale ou sur les marchés qui exaltent l’artisan local. La culture, les traditions, l’art, les mélanges créent une mosaïque intéressante et dynamique et en constante évolution. Santiago est situé au cœur de la vallée de Maipo, la vallée d’où proviennent de nombreux vins chiliens et parmi les plus estimés au monde.

Les vignobles de Santiago et de ses environs compte parmi les attractions les plus importantes de la ville, en particulier pour ceux qui apprécient la culture du vin et l’histoire de ce pays. Et même les plats typiques serviront à rendre ce voyage encore plus spécial. Les plats principaux de la gastronomie chilienne sont presque tous préparés avec la pebre, une sauce préparée avec de l’ail, de la tomate, de l’oignon, de la coriandre, de l’huile et du vinaigre et qui est servie avec des tortillas et accompagnée d’une soupe.

Le choripan, une saucisse de porc grillée, les empanadas, les boulettes de pâtes farcies de viande et d’épices et le lomo de Cordero, de l’agneau cuit au four complètent ce tableau gastronomique. Santiago peut offrir tout cela et ben d’autres surprises. Il ne vous reste plus qu’à partir et à penser à vos prochaines vacances.    

Recherchez votre prochaine croisière