Soleil, mer, atmosphère méditerranéenne et bonne cuisine : la Sicile est l'un des plus beaux endroits d'Italie pour réaliser ce programme de vacances relaxantes. Le patrimoine culturel de la région dévoile les plus belles plages de Sicile, évoquant un passé mythique. Des temples majestueux et une architecture baroque peuplent l'une des plus belles îles d'Italie, entourée d'archipels enchantés, dont les paysages restent gravés dans la mémoire à jamais. En suivant l'appel des plus célèbres plages italiennes, vous découvrirez une série infinie d'attractions culturelles et naturalistes. Que visiter ? Voici les 20 plus belles choses à voir en Sicile, peut-être en compagnie de Costa Croisière :

Catane

Construite sur la pierre de lave de l'Etna, Catane possède une histoire millénaire et une charmante vieille ville. Elle est traversée par la rue Etnea, pittoresque avec ses bâtiments baroques et ses églises. Aujourd'hui rue commerçante, la rue principale de Catane abrite également la magnifique Collégiale, la Basilique de Maria Santissima dell'Elemosina, l'un des symboles de la ville. En la parcourant, on atteint la place Duomo, une concentration de monuments dont le Palais des Eléphants et la cathédrale de Sant'Agata, avec sa façade majestueuse. Une promenade sur la rue dei Crociferi, pleine de chefs-d'œuvre du baroque catanais, est à ne pas manquer. Après la visite des bâtiments historiques, un arrêt à la Pescheria, le marché de Catane, s'impose : un échantillon de la vie quotidienne avec une atmosphère colorée. À quelques kilomètres de là se trouve la plage La Plaia, où vous pourrez vous détendre sur la belle plage, avec le géant - l'Etna - en arrière-plan.

Palerme

L'histoire multimillénaire de Palerme se reflète dans son patrimoine artistique, d'une extraordinaire richesse. Le centre historique est un véritable coffre aux merveilles formé d'anciennes églises, de villas et de palais nobles, caractérisé par un séduisant entrelacement de styles et d'architecture. L'itinéraire ne peut pas omettre les monuments du patrimoine mondial, comme l'église de San Giovanni, construite selon un plan en croix latine et embellie par l'élégant cloître et les célèbres dômes rouges. Cette dernière est une caractéristique partagée avec l'église de San Cataldo, l'une des vues les plus emblématiques de Palerme. Vous serez étonné même devant le Palais Royal, avec l'étonnante Chapelle Palatine parsemée de mosaïques. Si vous voulez imaginer le "paradis sur terre" - le Jannat al-ard, plus exactement "parc de chasse" ou "jardin des délices" - vous pouvez visiter le palais de Zisa, la résidence d'été des rois, entouré de jardins qui révèlent une ancienne ascendance orientale. La liste pourrait s'allonger encore, mais le mieux est de découvrir ces trésors en personne, sans oublier la cathédrale et l'église Martorana.   

Regardez aussi :

Îles Éoliennes

Les îles Éoliennes sont également appelées les "sept perles de la Méditerranée" : cette définition, bien que suggestive, ne résume que partiellement le charme de l'archipel qui, selon le mythe, était la demeure du dieu des vents, Éole. Situées au large de Milazzo, le long de la côte nord-est de la Sicile, les îles forment un système volcanique qui englobe également une série de grandes montagnes sous-marines : Marsili, en particulier, est parmi les plus grandes d'Europe. Ce géant submergé est caché mais toujours actif, tout comme les volcans visibles du Stromboli et du Vulcano. Les deux îles sont connues pour la vue à couper le souffle depuis le bateau et pour la boue sulfureuse de la plage de Porto Levante. Salina, le lieu de tournage du film "Il Postino", est une île verte traversée par de splendides sentiers naturels, célèbre pour ses câpres et les précieux vignobles dont est faite la Malvoisie. Lipari offre des vues inoubliables et des plages sauvages, à explorer en scooter ou en empruntant des sentiers cachés : dominée par la Rocca, elle abrite le Musée archéologique régional des Éoliennes, où vous pourrez revivre l'atmosphère d'un passé mythique. Très soigné et exclusif, Panarea est une carte postale vivante et la toile de fond parfaite pour un bain de mondanité. Alicudi et Filicudi, pour leur part, conservent jalousement des espaces de nature intacte et des silences d'autres temps.

Trapani

Vue de haut, Trapani ressemble à une faux en raison de sa forme incurvée : selon le mythe, elle aurait glissé des mains d'un dieu, peut-être la déesse Cérès, s'installant au pied de la mer. Souvent considérée comme un point de passage pour visiter les beautés des environs : les îles Egadi, Erice, San Vito Lo Capo, la ville vaut vraiment le détour. Les promenades dans le vieux centre-ville serpentent à travers une variété d'églises, de fontaines et de palais riches en histoire : comme celui de la Giudecca, dans le quartier juif, unique pour son revêtement rustique. Les fortifications militaires qui surplombent le port, comme la Tour de Ligny et le Château du Colombier, attirent également l'attention. Ne manquez pas de vous arrêter aux salines de Trapani, qui font partie d'une réserve naturelle où vous pourrez vous promener parmi les moulins et les dunes "d'or blanc", au coucher du soleil.

Messine

Porte de la Sicile, Messine était la capitale du Royaume et a atteint sa splendeur maximale sous la domination des Souabes, des Angevins et des Aragonais. Une grande partie de son patrimoine artistique a été balayée par des tremblements de terre, des incendies et des bombes : la ville a subi une reconstruction massive, mais conserve encore de précieuses traces de son passé florissant. Outre son aspect moderne, la ville réserve de nombreuses surprises. Pour commencer, à Messine, vous pouvez admirer certaines des plus belles églises de Sicile : le Duomo, avec son horloge astronomique élaborée, et l'église de la Santissima Annunziata dei Catalani. En se promenant parmi les fontaines monumentales et l'architecture Art Nouveau, on arrive au Musée régional de Messine, où l'on peut admirer des œuvres importantes signées, entre autres, par Caravage et Antonello da Messina.

Le palais des Normands

Parmi les monuments les plus visités en Sicile, le Palais des Normands est aussi appelé Palazzo Reale et fait partie du site sériel arabo-normand de Palerme, protégé par l'UNESCO. La résidence royale - la plus ancienne d'Europe - abrite aujourd'hui l'Assemblée régionale. Le palais a été construit sur les vestiges des anciennes colonies phéniciennes-puniques, encore visibles aujourd'hui, qui formaient le noyau originel de la Paléopolis. Il a été construit pendant la domination arabe et, à l'époque des Normands, transformé en un somptueux palais royal, le siège impérial sous Frédéric II, devenant plus tard la résidence des vice-rois espagnols. Parmi ses trésors se distingue la Salle du Roi Roger, décorée de mosaïques qui commémorent, sous forme allégorique, le pouvoir normand, à travers la représentation de scènes de cour et d'expéditions de chasse.

La chapelle palatine

Joyau du complexe du Palais des Normands, la Chapelle Palatine a été construite par le roi normand Roger II comme une chapelle privée pour la famille royale. Le monument frappe par la richesse de sa décoration : Guy de Maupassant en était si fasciné qu'il l'a qualifié de plus belle église du monde. Les trois nefs sont bordées de colonnes de granit et de marbre, dans une fusion harmonieuse d'éléments architecturaux et d'arts figuratifs. Le sol décoré, le plafond en bois et les mosaïques byzantines - avec le Christ Pantocrator qui domine la scène - sont un spectacle indélébile.

Les catacombes des Capucins

Le sous-sol du couvent des Capucins de Palerme abrite un lieu très particulier : un grand cimetière de style gothique où sont conservés des milliers de cadavres momifiés. Baptisé les Catacombes des Capucins, il offre un spectacle macabre mais, en même temps, d'une grande importance historique. Le long des galeries de tuf sont exposés les cadavres de citoyens de diverses origines sociales, vêtus de vêtements d'époque. Parmi les plus reconnaissables, on trouve les cadavres des frères et des femmes de la noblesse, habillés de vêtements brodés. Les Catacombes des Capucins accueillent le reste de la "belle au bois dormant de Palerme", la momie de Rosalia, une petite fille au visage angélique.

Le musée régional Luigi Bernabò Brea

Le château de Lipari, perché sur une corniche rocheuse surplombant la mer, abrite l'une des principales attractions historiques des îles Éoliennes, le musée régional Luigi Bernabò Brea, du nom du grand archéologue sicilien. Sa collection de pièces, d'une valeur historique inestimable, témoigne de la variété des cultures et des dominations qui ont eu lieu sur l'archipel. En plus de la section préhistorique, située dans le palais épiscopal, le musée abrite la section classique et le pavillon épigraphique, avec des pierres commémoratives de la nécropole gréco-romaine de Lipari. Parmi les découvertes les plus importantes, il y a la coupe de Filo Braccio, l'un des plus anciens exemples de représentation de l'âge du bronze. La collection est complétée par une section de volcanologie et de paléontologie. Le musée offre une vue suggestive sur le jardin des remparts et vaut également le détour pour la beauté du lieu.

Panarea

L'île de Panarea est connue pour ses soirées mondaines, mais il y a plus que du glamour. La plus ancienne des îles Éoliennes forme, avec les îlots environnants, un micro-archipel et une réserve naturelle d'une beauté unique. C'est un cadre privilégié pour la plongée avec tuba, mais aussi pour des excursions fantastiques : tours en bateau entre les îlots, trekking jusqu'au sommet et promenades dans des jardins luxuriants. Le centre de Panarea est constitué d'un labyrinthe de rues étroites, encadrées de maisons blanches débordant de bougainvilliers. L'île des VIP est célèbre pour sa mondanité, ses divertissements exclusifs et ses plages : parmi les plus populaires - et les plus faciles d'accès, étant donné la proximité du centre - se trouve Cala Junco, une charmante piscine naturelle située dans un amphithéâtre rocheux. Très particulière aussi la Cala dei Zimmari, une plage couverte de sable tendant au rouge. Panarea était habitée depuis l'Antiquité, comme en témoigne le village préhistorique de Capo Milazzese.

Le village médiéval d'Erice

Situé au sommet de la montagne du même nom, le village médiéval d'Erice est dominé par le château de Vénus, une forteresse normande construite sur les ruines d'un ancien temple. Non loin de Trapani, ce joyau sicilien doit son charme à l'entrelacement de rues pavées, marquées par des arcs médiévaux, des cours décorées et des bâtiments historiques. "Ville aux cent églises", abrite une profusion d'édifices religieux et de couvents : mais aussi des boutiques d'artisanat et des pâtisseries où vous pourrez déguster les délices locaux. Les vestiges des murs cyclopéens sont imposants et ont été construits par le mystérieux peuple élyme et renforcés par les Puniques. Parmi les symboles d'Erice, on trouve les tours médiévales du Balio, adjacentes au château : avant-postes militaires de la citadelle, elles étaient le siège du gouverneur - le "bajulo", en fait - et sont toujours entourées d'un somptueux jardin de buis séculaires. De là, vous pouvez admirer un panorama inoubliable qui embrasse également les îles Egadi.

La cathédrale de Messine

Surplombant la place du même nom, la cathédrale de Messine révèle, à mesure que l'on s'approche, une myriade de détails et d'indices qui permettent de retracer sa longue histoire. Ancien temple reconstruit par les Normands, sa partie inférieure présente des décorations et des incrustations de marbre qui, à l'origine, étaient censées recouvrir toute la façade. Le revêtement en bois du plafond - dont les fragments sont conservés au Musée régional de Messine - a été détruit par le feu : en contrepartie, les travaux de restauration ultérieurs ont enrichi l'église d'œuvres d'art de grande valeur. Les trois portails gothiques anticipent la division de l'intérieur en trois nefs : en plus d'admirer les décorations de l'intérieur, il vaut la peine de visiter le Trésor de la Cathédrale, où l'on peut également admirer la magnifique Manta d'oro. Le clocher abrite la célèbre horloge astronomique avec le calendrier lunaire, le calendrier perpétuel et le zodiaque.

L’Église de la Santissima Annunziata des Catalans

Magnifique fusion des styles byzantin, normand et arabe, l'église de la Santissima Annunziata dei Catalani est l'un des bâtiments les plus visités de Messine. Résistante aux tremblements de terre et aux bombes, elle révèle en détail les tribulations vécues par la ville : en effet, elle est située à une altitude inférieure à celle de la surface de la route, alors envahie par des tas de gravats. Construite à l'origine sur un ancien temple païen, elle a perdu son héritage d'œuvres d'art, mais pas son charme architectural. La partie absidale de l'église, en particulier, est surmontée d'un dôme avec un tambour marqué par des arcs aveugles et des colonnes. Les détails de construction et les géométries révèlent de multiples influences, ce qui en fait un splendide exemple d'éclectisme architectural.

Zone archéologique de Ségeste

Selon le récit de Thucydide, Ségeste a été fondée par des fugitifs troyens qui ont débarqué en Sicile. Elle a certainement eu une histoire mouvementée : elle a dû s'opposer à Sélinonte, subir la répression carthaginoise et, après s'être alliée à Rome, la destruction finale aux mains des Vandales. La mémoire de la ville antique vit dans la zone archéologique de Ségeste, où sont conservés les vestiges de l'agora de l'époque gréco-romaine et le célèbre temple dorique, immergé dans une mer de collines : un cadre spectaculaire. Même les spectateurs du théâtre, construit en hauteur sur le mont Barbaro, ont pu profiter d'un panorama fabuleux : ceux qui veulent en profiter peuvent s'y rendre à pied ou avec le service de navette le plus pratique. Le parc de Ségeste est un lieu magique qui fascine les amateurs d'archéologie et pas seulement.

La cathédrale de San Lorenzo

Le centre historique de Trapani regorge d'églises fascinantes : le rôle protagoniste est joué par la cathédrale de San Lorenzo, située le long du Corso Vittorio Emanuele dans l'ancien quartier du Palazzo. L'entrée est scénographique, avec une colonnade ponctuée de trois arcs en plein cintre : la façade de style baroque se caractérise, dans la partie supérieure, par la tendance incurvée qui contribue à l'effet théâtral, tandis que le clocher se distingue par la flèche recouverte de majolique colorée. En traversant l'entrée de l'église, vous êtes accueillis par un crucifix en albâtre d'aspect très réaliste et une intéressante collection de peintures, fresques et stucs : le cadre est très évocateur pour un moment de méditation ou un arrêt culturel.

Mont Etna

Surnommée aussi "la montagne", l'Etna inspire une sorte de crainte révérencielle à ceux qui vivent sur ses flancs : un sentiment qui saisit aussi les visiteurs de Catane, ou ceux qui l'admirent de loin lors de leur voyage en Sicile. Avec ses 3 300 mètres, c'est le plus haut volcan actif d'Europe et il domine le paysage. Tout le monde ne se contente pas de l'admirer le nez en l'air : l'excursion en haute altitude est une possibilité à envisager mais, même pour les plus expérimentés, la prudence s'impose. Il existe également le chemin de fer Circumetnea qui fait le tour du volcan : idéal pour profiter de ses paysages en toute détente.

Le Palais des éléphants

Le Palais des Eléphants enrichit le cadre de la Place du Dôme de Catane par sa synthèse de goût baroque et de rigueur classique : un équilibre réussi qui voit le premier étage, avec des pilastres rustiques, et l'étage supérieur, décoré de pilastres plats et élancés. En 1944, le bâtiment a été endommagé par un incendie lié aux émeutes populaires qui ont causé la perte d'importantes de reliques et d'archives historiques. À l'intérieur du Palais des Eléphants, aujourd'hui l'Hôtel de Ville, on peut admirer le grand escalier, la cour à portique et deux calèches du XVIIIe siècle : sur l'une d'elles, le maire est transporté lors des célébrations en l'honneur de la Sant'Agata.

Cefalù

L'un des plus beaux villages d'Italie, Cefalù est situé à une cinquantaine de kilomètres de Palerme et offre des vues pittoresques, avec le port typique et la vieille ville au pied de la forteresse. Le village de pêcheurs se développe autour du Duomo, dont l'aspect rappelle une forteresse avec d'imposantes tours et remparts. Construite par Roger II, elle fait partie du site arabo-normand de l'UNESCO de Palerme, avec la cathédrale de Monreale et les monuments de la capitale sicilienne. A l'intérieur brillent les mosaïques byzantines et le Christ Pantocrator formé par des milliers de carreaux colorés sur un fond perforé. Encerclé par les murs, le centre historique préserve de précieuses églises et monuments dont l'ancien lavoir médiéval, avec les cuves utilisées autrefois pour le lavage du linge. Les vues du vieux port sont mémorables : en montant sur la Rocca, le panorama s'ouvre à 360° sur la ville et les eaux turquoise. Aussi connue comme la Perle des Madonies, Cefalù est le lieu de promenades romantiques - avec peut-être un arrêt dans un restaurant surplombant la mer - et de plages fabuleuses, idéales pour les amateurs de surf et de planche à voile.

Îles Egadi

Pour ceux qui aiment la plongée en apnée et en bouteille, la zone marine protégée des îles Egadi est une sorte de mirage. Situées au large des côtes de Trapani, elles sont entourées d'eaux incroyablement claires et de fonds marins non contaminés : une merveille qui enchante même les voyageurs les plus exigeants. En plus des trois îles principales Favignana, Levanzo et Marettimo, l'archipel comprend un ensemble de rochers et d'îlots immergés dans les eaux cobaltifères. Favignana est célèbre pour ses filets de pêche au thon et offre un large éventail de plages confortables - dont celle de Cala Rossa - et des vues mémorables : ne manquez pas de visiter les carrières de tuf et les jardins souterrains. Levanto, petite et habitée par une poignée de maisons, est un lieu de tranquillité ; Marettimo, la plus éloignée, se vante d'une beauté intacte et de grottes marines spectaculaires.

Réserve naturelle du Monte Cofano

Parmi les trésors naturalistes de la côte de Trapani, il y a la réserve naturelle du mont Cofano, située à quelques kilomètres de San Vito Lo Capo. Elle peut être visitée à pied ou en VTT et offre des points de vue enchanteurs. Elle est, avec la réserve du Zingaro, un incontournable pour les amoureux de la nature. Autour du promontoire, des sentiers balisés se frayent un chemin parmi les palmiers, les euphorbes et les espèces endémiques du milieu rocheux. Vous pouvez marcher en silence, en admirant les flèches de calcaire et la mer à l'horizon, sur laquelle s'ouvrent de minuscules criques. La montée au sommet est aventureuse et n'est recommandée qu'aux plus expérimentés.

Explorez la Sicile avec Costa Croisières

Un voyage en Sicile est bien plus que des vacances à la mer : c'est une aventure parmi les secrets de l'histoire, les merveilles de l'art et des paysages naturels à couper le souffle. Une expérience inoubliable également d'un point de vue gastronomique : tomber amoureux de la cuisine sicilienne, avec ses saveurs intenses. Partez avec Costa Croisière pour passer de douces vacances en Méditerranée, parmi les plages et les îles merveilleuses prêtes à conquérir votre cœur.

Choisissez votre prochaine croisière