Bienvenue dans la « Fin del Mundo », à l’extrémité Sud de l’Argentine, au cœur de la Terre de Feu. Le voyage a été long, mais chaque kilomètre en valait la peine. Vous voici maintenant à Ushuaïa pour profiter de ses environs, des montagnes aux sommets enneigés de la Patagonie, des lacs turquoises, des bois verdoyants et de son incroyable patrimoine historique et culturel niché entre les sentiers de montagne.

Ushuaïa est située sur l'archipel de la Terre de Feu et se trouve vraiment à la fin du monde, ou plutôt, à la dernière extrémité de l’Amérique du Sud. Délimité par le détroit de Magellan et le canal de Beagle, ce paradis magique a d’abord été découvert en 1520 lors de l’expédition menée par Fernand de Magellan pour le compte de la couronne d’Espagne.

En passant à bord de son bateau, le navigateur portugais, qui regardait vers la rive, remarqua qu’il y avait des incendies. Au départ, la région a pris le nom de « Terre des Fumées ». Il a ensuite été révélé que les indigènes Yagans allumaient des feux dans le but de se réchauffer. Les îles de cet archipel enchanteur sont restées sous le contrôle des indigènes jusqu’à la seconde moitié du XIXème siècle, lorsque les pionniers ont commencé à affluer, pris par la folie de la ruée vers l’or et assoiffés des subventions gouvernementales qui incitaient à lancer des élevages de moutons - activités encore très vive parmi les Gauchos locaux.

C’est ainsi qu’est née Ushuaïa, la capitale et le centre principal des activités locales. Après une période d’activités rurales, elle a ensuite servi de bagne au début du XXème siècle et vit aujourd’hui principalement du tourisme, puisque la ville constitue une base logistique parfaite pour une croisière en Antarctique. Comme dans la plupart des villes argentines, vous pourrez admirer de beaux monuments, comme les monuments aux morts des îles Malvinas (les Malouines), situées au Parque Malvinas - en face du canal de Beagle. Vous y trouverez une plaque commémorative qui ne mentionne qu’un seul mot et qui exprime tout l’esprit et toute la force de la population locale : Volveremos! (nous reviendrons).

La ville, qui surplombe le canal de Beagle, est entourée du mont Olivia et du cinco Hermanos, et est l’endroit idéal pour conclure en beauté un long voyage à travers l’Argentine, en s’arrêtant quelques jours dans le calme d’une nature encore intacte et dans un endroit où le temps s’est arrêté. Ushuaïa, avec sa latitude 54° 46’ Sud, est la ville la plus méridionale du monde.

Venez découvrir Ushuaïa et ses paysages incroyables et profitez de toutes les activités en plein air organisées par la région, adaptées à tous les types de randonneurs : trekking, ski, escalade et bien plus encore. La ville est parfaite pour profiter de la paix et de la sérénité d’un lieu isolé et, en même temps, presque complètement intact malgré les nombreuses propositions d’hébergement. Et vous serez également émerveillé par l’accueil des habitants chaleureux, généreux et toujours disponibles pour vous aider. Si vous voulez vous immerger dans la culture locale, goûtez au délicieux centolla, le plat typique de la Fin du monde. Ce crabe est l’une des spécialités locales et mérite d’être dégusté dans certains meilleurs des restaurants d’Ushuaïa. La viande grillée est également excellente.

Découvrons ensemble quelques-uns des sites d’Ushuaïa et des environs à ne pas manquer, afin de vous aider à formuler un programme de voyage adapté à vos propres goûts :

  • Parc national Torres del Paine
  • Parc national Terre de Feu
  • Glacier Perito Moreno
  • Musée Marítimo y del Presidio
  • Musée Fin del mundo
  • Lacs de Fagnano et Escondido
  • Museo Yámana
  • Train de la fin du monde
  • Glacier Martial
  • Naviguer sur le canal de Beagle
  • Isla de los Pajaros y de los Lobos
  • Phare Fin del mundo
  • Trekking dans la lagune Esmeralda

Parc national Torres del Paine

Le parc national de Torres del Paine est l’une des zones protégées du Chili et confine avec le parc national de Los Glaciares d’Argentine au Nord. Sa surface est immense et est l’une des plus fréquentées du pays, en particulier par les touristes européens à la recherche du frisson de l’aventure. En 1978, la zone a été déclarée réserve de la biosphère par l’UNESCO et fait partie des onze aires protégées de la région de Magellan et de l’Antarctique chilien.

Le parc présente une grande variété d’environnements naturels, des montagnes (comme le Cerro Paine, avec ses 3050 mètres d’altitude, le Torres del Paine et les Cuernos del Paine), des vallées, des rivières, des lacs et des glaciers incroyables à perte de vue. Rendez-vous à Torres del Paine pour le paysage inoubliable et faire des photos. Vous tomberez sous le charme de l’extraordinaire faune locale, si variée qu’elle enchante tout le monde. Bienvenue au pays des pumas, des guanacos et des renards gris, mais aussi des dolichotis, des nandous et des condors des Andes. Vous pourrez également admirer des flamants roses et le canard musqué du Chili, ainsi que le seul ours d’Amérique du Sud, l’ours à lunettes.

Que fait-on à Torres del Paine ? Commençons par dire que bon nombre des activités proposées sont des excursions, certaines plus faciles que d’autres. Il y a d’abord l’ascension de Torres del Paine, avec ses sommets spectaculaires qui s’élancent dans les airs et disparaissent dans les nuages. Si vous faites cette montée le matin, vous verrez la lumière de l’aube frapper la roche, lui donnant une couleur orange qui ne pourra que conquérir votre âme.

Si vous êtes ici pour la faune locale, vous devrez vous adresser à un guide expert. Identifier des animaux comme les pumas et le guanaco, n’est pas une opération facile et nécessite de l’entraînement et une bonne connaissance de l’habitat. Les amateurs de sensations fortes apprécieront les sorties en kayak, une aventure magique qui vous permettra de plonger dans les eaux bleues et parsemées d’icebergs du lac Grey, du Rio Grey ou du Rio Serrano. Il y a peu d’endroits adaptés à ce type de sport, mais chacun d’eux en vaut la peine et récompensera tous vos efforts. Ceux qui préfèrent les activités moins extrêmes peuvent faire un tour à cheval avec les Gauchos. En effet, la région présente de nombreuses « estancias », c’est-à-dire des fermes ovines. Les Gauchos sont l’équivalent sud-américain du cow-boy et sont souvent prêts à vous emmener avec eux dans leurs activités quotidiennes. Les forfaits d’entrée comprennent généralement un barbecue à base de viande de mouton.

Les eaux des lacs de Torres del Paine sont aussi idéales pour y pratiquer la pêche volante, en particulier dans les environs du Rio Serrano. En alternative, vous pourrez toujours louer un vélo et profiter de la vue depuis les routes les plus populaires, mais certainement plus tranquilles !

Parc national de la Terre de Feu

Comme nous vous l’avions promis, Ushuaïa regorge de beautés naturelles. Et le parc national de la Terre de Feu recèle de choses à voir et à expérimenter ! Le parc est situé à environ 12 km de la ville, à l’extrémité Sud du continent américain. Ce n’est donc pas un hasard si cet endroit est surnommé « la fin du monde »! Partez depuis Ushuaïa à travers un paysage de lagunes et de rivières, pour atteindre le canal de Beagle et traverser le mont Susana. Vous arriverez ensuite sur le site de l’ancienne prison qui est désormais le siège du Southern Fuegian Railway, d’où part le fameux « train de la fin du monde ». De là, continuez en direction de la baie Ensenada, où vous pourrez admirer de loin les îles de Redonda et Estorbo, ainsi que les montagnes Sampaio du Chili. Dans ce parc national, vous pourrez faire de la randonnée pédestre, de l’escalade et prendre des photos inoubliables.

Les animaux indigènes les plus courants sont les guanacos, les kaikens, les cormorans, les mouettes et les renards roux. Parmi les animaux importés, vous trouverez aussi le lapin européen, le castor et la truite australe, qui peut peser jusqu’à 12 kg. L’histoire du castor est très intéressante : il y a quelques années, 25 couples ont été importés du Canada dans le but de lancer une industrie de la fourrure. Mais la qualité n’était pas suffisante et les animaux ont été relâchés dans la zone du lac Fagnano. En l’absence de prédateurs naturels, ils se sont multipliés de façon spectaculaire, causant de graves dommages à l’écosystème local. Même l’initiative de payer 5 pesos pour encourager le chasse de ces animaux a échoué, compte tenu de la faible comestibilité de la viande de castor.

Glacier Perito Moreno

Le Perito Moreno est un magnifique glacier situé au cœur du parc national Los Glaciares, et est peut-être l’un des glaciers les plus célèbres et les plus connus du monde. Cet enchantement glacé couvre une superficie de 250 kilomètres carrés et 5 kilomètres de largeur. Il offre une vue vraiment impressionnante aux touristes les plus intrépides.

Le site de Los Glaciares a été déclaré réserve de la biosphère par l’UNESCO en 1981, et est ainsi devenu de plus en plus populaire et attire toujours plus de touristes. Perito Moreno fait partie du champ de glace Sud de Patagonie, le troisième plus grand champ d’eau gelée du monde. Ce magnifique glacier est également visible depuis Torres del Paine, Huemul de El Chaltén et, bien sûr, depuis la promenade en bois qui traverse le Perito.

Tout visiteur qui se rend à Ushuaïa se doit d’inscrire le Perito Moreno sur la liste des choses à faire. En plus d’un paysage à couper le souffle, le glacier présente un énorme bloc d’où des morceaux de glace se détachent constamment pour se jeter dans les eaux vertes de la mer juste en-dessous.

Si, nous l’espérons, vous prévoyez d’y faire une visite, il y a certaines choses que vous devriez savoir. Tout d’abord, le Perito Moreno n’est pas situé dans la ville du même nom, qui est située à 600 kilomètres plus au Nord. Le glacier s’élève juste à l’extérieur de El Calafate. La meilleure façon de s’y rendre est de prendre un taxi et de demander au chauffeur d’attendre pendant la visite. Si vous pouvez partager votre voyage avec un autre groupe de voyageurs, l’expérience sera également assez bon marché. Les bus ont tendance à arriver tard le matin, et bien qu’il s’agisse d’une alternative pratique, vous manqueriez la première lumière de l’aube qui se dévoile dans un lieu aussi spécial.

Pour profiter d’une visite vraiment complète, préparez-vous à passer quelques heures sur cette promenade. En plus des différentes passerelles en bois, vous pourrez monter sur l’un des bateaux qui l’entourent, ou vous promener tout autour. La zone dispose d’infrastructures touristiques telles que des bars, des toilettes et des centres pour accueillir les visiteurs. Vous pourrez donc faire de nombreux arrêts. Bien qu’il s’agisse d’un spectacle incroyable toute l’année, le Perito Moreno donne le meilleur de lui-même en automne, lorsque les feuilles changent de couleur et que le contraste avec la glace est encore plus fascinant.

Musée Marítimo y del Presidio

Comme nous l’avons dit, Ushuaïa a servi de colonie pénitentiaire argentine pendant des décennies. Les prisonniers y ont été transférés pour la première fois de Isla de los Estados en 1906, pour construire la prison nationale, achevée en 1920. Les cellules à l’aspect déprimant pouvaient accueillir jusqu’à 380 détenus, mais elles ont atteind la surpopulation avec 800 personnes en 1947, lorsque la prison a finalement fermé ses portes.

Parmi les prisonniers les plus célèbres qui ont purgé leur peine à Ushuaïa, il y a l’auteur Ricardo Rojas et l’anarchiste Simon Radowitzky. Le musée maritime de la ville est situé dans cet édifice qui a été déclaré monument historique par le Congrès national en 1997. Géré par une association civile à but non lucratif, le musée maritime ne peut pas compter sur des fonds publics, ce qui signifie que les billets d’accès et les dons constituent les seuls moyens de conserver la structure.

Le musée comprend une série de secteurs consacrés à l’histoire de la prison et du territoire et fournit aux visiteurs un ensemble d’informations générales sur tout ce qu’il y a à savoir sur ce lieu encore un peu magique.

Les visiteurs du Pavillon IV arrivent au Musée de la prison d’Ushuaïa, une structure entièrement dédiée à la première prison de la Terre de Feu, initialement fondée en tant que zone de détention coloniale. L’installation fournit des informations sur la vie des détenus, leur travail, les peines et la fermeture de la prison, avec quelques informations supplémentaires sur la triste histoire de certains des prisonniers les plus célèbres que la région a accueilli. Le deuxième étage abrite une installation permanente concernant la police provinciale et une exposition consacrée au système carcéral national.

Vous y trouverez tout ce qu’il y a à savoir sur la faune antarctique, la flore, les chercheurs d’or, les premiers colons et les expéditions scientifiques. Le musée maritime expose aussi une série de maquettes navales et un aperçu de l’histoire de la Terre de Feu, en particulier du point de vue des conquistadors.

Musée Fin del Mundo

 

Le musée Fin del Mundo est divisé en deux bâtiments : la casa Banco Naciòn (Maipù 173) et la Antigua Casa de Gobierno (Masipù 465). La demeure propose des expositions permanentes et temporaires et conserve une vaste archive historique des événements de la ville. Son patrimoine provient entièrement de dons de collections privées et des collaborations institutionnelles ont permis de lancer de multiples programmes de recherche.

L’entrée est gratuite uniquement pour les résidents de la province de la Terre de Feu, mais nous vous conseillons d’y aller pour vous immerger dans la culture locale et mieux comprendre l’histoire de ce recoin de terre aussi fascinant - la « Fin du monde », un nom qui fait toujours un peu frissonner. 

Lacs de Fagnano et Escondido

Lors de votre visite à Ushuaïa, vous ne pourrez pas manquer de visiter les lacs de Fagnano et Escondido, situés au cœur de la Terre de Feu.

« Escondido » signifie « caché ». Ce lac s’élève au pied du col Garibaldi et se trouve à 60 kilomètres de la ville. Pour y arriver, vous devrez traverser la partie Nord d’Ushuaïa, où sont situées toutes les infrastuctures pour les sports d’hiver.

Le lac de Fagnano est situé à 100 kilomètres de la ville, en continuant sur la route nationale n° 3, et en longeant le Rio Olivia et diverses scieries. Fagnano est l’un des plus grands lacs du monde et se trouve sur une dépression tectonique qui sépare les plaques d’Amérique du Sud et de Scotia. Pour voir les deux lacs, vous devrez faire une randonnée guidée ou louer un bon véhicule. La visite dure toute la journée, et offre des vues incroyables sur les rives de ces merveilleux lacs situés au bout du monde. 

Musée Yamana

Commençons par les origines. La Tierra del Fuego est la dernière région de la terre à avoir été habitée, environ en 9 000 av. J-C, par les les ancêtres des Yagans (ou Yamanas), la population locale de la fin du Monde.
Le musée Yamana raconte la vie et l’histoire de ce groupe d’indigènes, qui a été décimé à la fin du XIXème siècle principalement par des maladies provoquées par l’arrivée des Européens. Bien que même Charles Darwin ait écrit que la population de cette terre était « sauvage et misérable », le musée vous fera mieux comprendre que les Yamana étaient en réalité une population pleine de ressources et d’une grande adaptabilité, capable de survivre dans un climat hostile comme celui de la Terre de Feu.

Certaines anciennes photographies anglaises dépeignent les figures sculpturales des Yagans, leurs peintures faciales et l’utilisation de la graisse de phoque pour se maintenir au chaud. Les Yagans avaient également mis au point une méthode pour transporter le feu avec eux partout où ils se rendaient.

Train de la fin du monde

Montez à bord du Train de la fin du monde et profitez d’un voyage à l’enseigne de l’histoire et de la culture comme il y en a peu à Ushuaïa. Ce train vous permettra de découvrir le parc National de la Terre de Feu à bord d’un fascinante visite historique à travers le parc côtier argentin.

C’est le même parcourt qu’empruntaient les détenus qui ont construit la prison entre 1910 et 1947. Lorsque vous arriverez à la gare à la Fin du Monde, vous pourrez sentir le pincement de l’air froid. Ceux qui montent à bord du célèbre train profiteront d’un voyage vraiment unique en son genre.

Le premier arrêt est La Macarena, où vous pourrez faire une pause de 15 minutes pour prendre des photos et faire quelques courtes promenades. Le sifflet du train vous avertira quand vous devrez remonter à bord. Vous passerez ensuite par le parc national de la Terre de Feu, en passant par le Cimetière des arbres, la rivière Pipo et enfin la station Sud. De là, vous pourrez vous arrêter et continuer votre voyage dans le parc national, même pour plusieurs jours - la zone dispose en effet de certains hôtels.

Glacier Martial

Le Glacier Martial se trouve à quelques kilomètres du centre d’Ushuaïa. Il s’agit de l’une des plus belles attractions naturelles de la Terre de Feu non seulement pour son spectacle à couper le souffle, mais aussi parce qu’il peut être visité tout au long de l’année.

Le Glacier Martial, qui s’élève à 1050 mètres au-dessus du niveau de la mer, doit son nom à l’explorateur qui l’a découvert, Luis Fernando Martial, chef de l’expédition scientifique française qui a débarqué sur cette terre en 1883. Aujourd’hui, pour arriver à cet emplacement, les touristes doivent marcher le long d’une route qui porte le même nom et qui est maintenu propre, même en hiver, pour permettre le passage des véhicules. En été, le glacier Martial est l’endroit idéal pour faire des randonnées et du trekking, adaptés à tous les types de jambes et de résistances. La zone dispose également d’un télésiège qui mène directement aux sommets, où se trouvent également les stations de ski.

Si vous êtes venu sur cette terre pour la nature - ce qui est très probable - ne manquez pas de faire une visite le long du canal de Beagle. En catamaran ou en voilier, cela n’a pas d’importance : non seulement vous vous trouvez dans la ville la plus méridionale du monde, mais vous pourrez aussi traverser le Beagle, un canal qui offre des paysages à couper le souffle et une faune tout simplement incroyable.

Préparez-vous à admirer des phoques, des otaries, des pingouins, des cormorans, des baleines et d’autres créatures qui vous laisseront certainement sans voix. Si vous avez la chance de visiter cet endroit un jour de soleil, avec un peu de vent, vous pourrez également admirer les beautés des îles de Los Pajaros y de los Lobos. Il existe de nombreux tours qui partent d’Ushuaïa et qui traversent le canal de Beagle et permettent de s’immerger dans la nature encore intacte de la fin du monde.

Comment résister ? Ceux qui ont la chance de faire une croisière sur le canal de Beagle peuvent également admirer les vestiges du navire Mount Cervantes, qui a coulé dans ces eaux dans les années 1930. L’excursion arrive également au phare des Eclaireurs et à l’archipel des îles Bridges. La visite dure près de deux heures et se fait généralement en anglais. 

Isla de los Pajaros y de los Lobos

De nombreux tours qui traversent le canal de Beagle s’arrêtent à Isla de Los Pajaros, l’île des oiseaux, où vous pourrez admirer des spécimens magnifiques qui se trouvent ici et dans quelques autres rares endroits du monde. Prenons l’exemple des labbes, des albatros à sourcils noirs, des oies sauvages et des mouettes. Si vous décidez de faire un tour à De los Lobos, vous pourrez aussi admirer les otaries dans toute leur splendeur et leur extraordinaire beauté. Si vous avez de la chance, le bateau s’approchera suffisamment près pour vous permettre d’entendre leurs chants. 

Phare Fin del Mundo

On l’appelle le phare de la  Fin del Mundo et il se trouve à Ushuaïa. Aussi connu sous le nom de phare de San Juan de Salvamento, c’est le plus ancien du territoire argentin et le premier de l’histoire à avoir été construit dans les eaux méridionales. Bien qu’il ait été construit en 1884, ce n’est qu’en 1905 que cet immense phare a acquis sa renommée - bien méritée - étant mentionné dans le célèbre roman de Jules Verne, « Le Phare du bout du monde ».

À l’époque, le phare de San Juan délimitait la fin du territoire cartographié et le début de la « terre inconnue » de l’Antarctique. Ce monument architectural spectaculaire est situé à environ 250 kilomètres de la capitale de la province de la Terre de Feu, dans une baie placée sous le contrôle américain. Le phare présente une structure octogonale très inhabituelle et est équipé de 7 lampes à huile.

Après de nombreuses années de service honoré, la structure s’est dégradée au point qu’en 1997, il fut décidé de la reconstruire entièrement en l’honneur de Jules Verne. Elle s’acquitte encore aujourd’hui et régulièrement de sa tâche d’aide à la navigation dans les eaux du territoire.

Le phare est visible le long des côtes durant les visites qui mènent à l’Isla de los Lobos, mais méfiez-vous des vents glaciaires !

Trekking dans la lagune Esmeralda

Les amoureux de la nature vont adorer faire du trekking et de l’escalade dans la lagune Esmeralda, l’une des destinations de référence de tous les amateurs de sport qui se lancent dans un voyage à la découverte de la Terre de Feu.

Bien qu’elle soit très célèbre, sa visite ne nécessite pas de compétences particulières. Le parcours est en effet assez bref et la différence d’altitude reste très modérée. Ce qui vous enchantera pour toujours, c’est le paysage. La lagune Esmeralda est un superbe lac glacé situé à environ 20 kilomètres d’Ushuaïa, et est entouré par le glacier Albino et les sommets de Las Torres et Cordòn Toribio.

L’itinéraire part de Valle de Los Lobos, situé sur la Ruta 3, où vous pourrez voir un grand parking et un grand panneau bleu indiquant l’accès au sentier. Pour se rendre à la lagune, il vous suffit de suivre les instructions. La section initiale se compose principalement de bois parfumés et un peu spectraux, et il faudra environ 45 minutes pour arriver au lac. En plus de pouvoir observer des barrages de castors, si vous êtes assez silencieux dans vos mouvements, vous pourez également admirer quelques magnifiques spécimens de renards qui habitent ce tronçon de la Terre de Feu. En dépit d’être un itinéraire très boueux, la visite en vaut la peine. La lagune Esmeralda est un endroit charmant qui restera toujours dans votre cœur et vos albums photos. 

Partez pour Ushuaïa avec Costa Croisières

 

Profitez d’une Croisière Costa pour découvrir la fascinante Ushuaïa, au cœur de la Terre de Feu. Le glacier Perito Moreno et quelques-uns des plus beaux spectacles naturels du monde, tels que le parc national Torres del Paine, vous attendent.

Partez avec Costa Croisières !