Valence est l’une des villes les plus excitantes d’Espagne mais aussi de toute l’Europe. Ville d’art et de culture et pleine de verdure, elle se caractérise aussi par une vie nocturne animée et un patrimoine gastronomique de renommée mondiale, à commencer par la paella.

À Valence, on passe de la visite de monuments historiques tels que Cathédrale et la Loge de la soie à un tour dans les bars et restaurants de Barrio del Carmen, de la Plaza de Toros à une promenade dans les jardins Túria, en passant par une véritable immersion dans la cuisine locale au Mercado Central ou une balade en bateau sur le lac Albufera.

De son style gothique médiéval aux lignes modernes de la Cité des Arts et des Sciences, Valence est un voyage unique entre le passé et le présent. Une ville qui s’est réinventée au fil des siècles, passant de centre marchand du XVIème siècle à point de référence du design urbain contemporain d’aujourd’hui.

Un voyage à Valence, ou une excursion avec Costa Croisières, vous offriront l’embarras du choix: voici nos conseils sur tout ce qu’il y a à faire et à voir:

  • La Cité des Arts et des Sciences
  • Le parc océanographique
  • La Plaza de Toros
  • La Cathédrale de Valence et la Tour Micalet
  • La Loge de la soie
  • Albufera
  • Le marché central de Valence
  • Le Bioparc de Valence
  • Le tribunal de Las Aguas
  • Le musée de la céramique
  • Les Jardins de Túria
  • Le Barrio del Carmen

La Cité des Arts et des Sciences

L’un des complexes les plus emblématiques de Valence, la Ciutat de les Arts i les Ciències, se truove à la fin du lit sec de la Túria. Ce centre s’étend sur une superficie de près de 350 mille mètres carrés et sur cinq structures, nommées selon trois domaines thématiques: l’art, la science et la nature. Les bâtiments abritent des musées et des expositions permanentes.

 

Les architectes Santiago Calatrava et Félix Candle l’ont conçu en 1996, en dessinant ces bâtiments aux formes qui rappellent la nature. L’Hemisferic a la forme d’un œil mi-humain et abrite un cinéma Imax où vous pourrez voir des films sur un écran de 900 mètres carrés.

Le palais du Musée des sciences du Prince Philippe s’inspire du squelette d’un dinosaure et abrite un musée interactif . Vous pourrez l’explorer avec vos enfants, qui apprécieront de jouer, tels de petits scientifiques, à travers une série d’activités spécialement conçues pour eux.

 

Le parc océanographique rappelle les igloos des Esquimaux. Il abrite plus de 500 espèces différentes, dans des pièces représentant les différents environnements marins. Promenez-vous dans le tunnel sous-marin, admirez le bassin des requins, admirez les dauphins et les tortues de mer dans leurs habitats océaniques qui se développent dans toute la structure.

 

L’Umbracle est un jardin botanique aménagé le long d’un passage piétonnier de 320 mètres qui fait écho à la tradition des espaces ombragés, où les plantes des zones tropicales sont préservées. Il se déploie sur une série de 55 arcs fixes et de 54 parallèles mobiles réalisés en « trencadís » (fragments de poterie appliqués au mortier).

 

Le Palau de les Arts Reina Sofia a une structure géométrique particulièrement évocatrice lorsqu’elle est illuminée le soir. La structure abrite un auditorium où l’on peut assister à des concerts et à des spectacles.

 

Le parc océanographique

Situé dans le complexe de la Cité des Arts et des Sciences, le parc océanographique vaut absolument le détour. Il s’agit de l’un des plus grands parcs marins d’Europe et abrite environ 500 espèces différentes et 45 000 spécimens, qui y vivent dans des environnements marins parfaitement reconstruits.

 

L’Oceanogràfic est un véritable centre scientifique, pédagogique et récréatif et nécessite d’au moins une demi-journée pour une visite complète et admirer les environnements qui divise l’aquarium, chacun avec son propre microclimat.

 

Le secteur de la Méditerranée compte neuf aquariums imposants; les zones humides sont situées dans une sphère extérieure de plus de 25 mètres de hauteur ; les habitats tempérés et tropicaux sont un voyage qui part des zones fraîches océaniques aux plus torrides. Admirez le bassin de plus de 7 millions de mètres cubes d’eau qui recueille toute la vie de l’océan. L’environnement antarctique, avec les pingouins de Humboldt, raconte les terres extrêmes, tout comme celui consacré à l’Arctique.

 

Les attractions à ne pas manquer sont : le bassin des requins, le tunnel sous-marin de 70 mètres et le dauphinarium. Et si vous souhaitez en profiter au maximum, allez manger dans le restaurant « au fond de l’océan ».

La Plaza de Toros

Presque chaque ville espagnole possède sa propre arène pour les corridas et celle de Valence est très spéciale. La Plaza de Toros est située dans la vieille ville, dans le quartier de l’Eixample.

 

Elle a été inaugurée en 1859, data à laquelle Valence eut enfin un lieu fixe où organiser des corridas, qui se tenaient autrefois dans différents lieux ou dans des structures temporaires. Elle accueille encore des défis entre les taureaux et les toreros, mais aussi des événements tels que des concerts et des spectacles de cirque.

 

À l’époque, la passion pour la tauromachie était totale et l’arène était la plus grande d’Espagne, avec une capacité de 16 850 spectateurs. Au fil du temps, elle a subi plusieurs modifications, la dernière en 2010 qui l’a réduite à une capacité de 10.500 spectateurs.

 

L’édifice a un style néoclassique, avec ses quatre étages et ses arcs qui rappellent l’arène de Nîmes et le Colisée. Elle présente une base polygonale (48 côtés) et un anneau intérieur pour les corridas de 52 mètres de diamètre. Rapprochez-vous et admirez les piliers qui ont été érigés par les institutions de la ville pour rendre hommage aux grands toreros qui y sont morts. La statue de bronze près de la billetterie est dédiée à Manolo Montoliu, un grand « banderillero » de Valence.

La cathédrale de Valence et la tour Micalet

L’histoire de la ville est écrite dans la cathédrale de Valence qui se trouve sur la Plaza de la Virgen et qui est le siège de l’archevêque de Valence.

 

Elle a été érigée au-dessus de l’ancienne mosquée de Balansiya après la Reconquête contre les islamistes menée par Jean le Conquérantpour "marquer le territoire" Chrétien. La mosquée se trouvait à son tour sur le site d’une ancienne cathédrale wisigothe. La construction a commencé au XIIIème siècle et a duré encore deux siècles. C’est un parfait exemple du style gothique valencien puisque la structure principale se réfère aux canons de l’époque. Sa longue construction a toutefois conduit à l’introduction d’éléments du style Renaissance, typique du XVème siècle, du baroque, ainsi que du néoclassique.

 

Ainsi, la Porte de l’Almoina est de style roman, la Porte des Apôtres est gothique, la Porte de Fer est baroque et l’Obra Nova présente de fortes influences de la Renaissance italienne. À l’intérieur, la nef est de style gothique et l’autel principal appartient à l’école de la Renaissance. Ne manquez pas d’admirer la chapelle du Saint Calice. Selon une légende, le Saint Graal se trouverait juste ici, à l’intérieur du retable en albâtre.

 

La cathédrale est également connue pour le Micalet (ou Miguelete, du nom de la cloche principale, appelée Miguel), le campanile qui est aussi l’un des symboles de la ville. Vous pourrez monter au sommet en grimpant 207 marches.

La Loge de la soie

La Loge de la soie abritait la Bourse de la Soie de Valence, symbole de l’apogée de la ville et inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est là qu’à partir du XVème siècle, les activités commerciales les plus importantes avaient lieu et que les marchands négociaient les prix de la soie. Les Valenciens l’appellent simplement La Lonja, ou La Llotja dans le dialecte local, c’est-à-dire la Loge ou le porche.

 

Le groupe d’édifices a été construit entre 1482 et 1533 dans le style gothique valencien. En face se dresse une structure qui ressemble vaguement à un château, avec une tour centrale crénelée. La partie la plus importante et la plus évocatrice de la Loge est la Sala de Contratacion, où les commerçants se réunissaient pour acheter et vendre de la soie. La salle est une représentation du paradis, avec cinq rangées de colonnes en forme de palmier et des dômes faisant allusion à la voûte céleste.

 

L’escalier en colimaçon autoportant est éaglement magnifique. La structure, sans pilier central est une merveille architecturale pour l’époque. Des inscriptions latines inscrites le long des murs témoignent, en lettres d’or, de l’honnêteté des marchands valenciens.

Albufera

Le Parc Naturel d’Albufera est l’un des favoris des Valenciens. Il s’étend sur 21 000 hectares et est situé à 10 km de la ville. Il offre de nombreuses possibilités de détente et d’activités au milieu de la nature, ainsi que des excursions en bateau, car il sachez qu’il abrite le plus grand lac artificiel d’Europe. L’Albufera est une oasis de paix urbaine composée de forêts et de rizières. Une visite vous permettra aussi de mieux comprendre les traditions gastronomiques de la ville, car c’est là que la paella valencienne est née.

 

Dans le parc, vous pourrez vous détendre sur l’herbe, prendre part à des matchs de football improvisés, faire du vélo et parcourir le lac en louant une barque. Il y a six sentiers balisés qui vous orienteront pour observer les oiseaux d’eau douce qui nichent dans le parc. Si vous ne voulez pas marcher, montez dans le bus touristique qui suit un itinéraire complet de la zone et permet d’admirer toute la variété de l’écosystème.

 

Pour les amateurs de cuisine, il vaut la peine de s’arrêter au village d’El Palmar pour déguster la paella et d’autres spécialités telles que le l'all-i-pebre (un plat à base d’anguille) et le lisa Adobada (rouget).

Le marché central de Valence

LeMercado Central se trouve à l’intérieur de la Ciutat Vella. C’est une destination incontournable pour les amateurs de gastronomie, mais aussi un point de rencontre des Valenciens dans un lieu au charme moderniste.

 

Le Mercat Central (en dialecte valencien) est situé en face de la Loge de la Soie et comprend de nombreux étals de nourriture, de parfums, de couleurs, d’aliments frais et de plats de qualité. Ce n’est pas un hasard s’il s‘agit du plus grand marché de produits frais d’Europe et le meilleur endroit pour (littéralement) plonger dans la cuisine locale. Une promenade dans ces 8.000 mètres carrés de galeries et de couloirs est un véritable plongeon dans les saveurs méditerranéennes.

 

Autrefois, ce lieu abritait un marché en plein air, le Mercat Nou (depuis 1893), puis la municipalité a décidé de l’équiper d’un toit. Le nouveau pavillon a été construit entre 1914 et 1928, avec un plan carré et un dôme central pour éclairer le grand espace intérieur. Vous remarquerez certainement les différents styles architecturaux :l’Art Nouveau (les colonnes de fer rappellent la Tour Eiffel) se mêle aux influences gothiques de la Renaissance (comme la présence de tuiles et de vitraux).

 

L’intérieur abrite plus de 1200 stands de fruits, légumes, épices et produits locaux. Si tout cela ne vous impressionne pas, dirigez-vous dans la zone consacrée au poisson et à la viande. Pour déguster quelques plats, rendez-vous dans l’un des restaurants dispersés le long de l’édifice. L’un des plus populaires est le Central Bar, où vous pourrez déguster des tapas, des sandwichs gastronomiques et des plats typiques.

Le Bioparc de Valence

Si vous voyagez avec des enfants, n’hésitez pas à visiter le Bioparc de Valence, situé du côté Ouest de l’ancien cours de la rivière Turia et dédié aux habitats africains. Vous y trouverez de grands espaces et des environnements propres à la savane où se déplacent librement les animaux typiques de ce continent : tout le contraire d’un zoo où les spécimens sont confinés dans les cages.

 

Le Bioparc a ouvert ses portes en 2008. Le projet s’inspire des principes de l’observation des animaux à travers l’immersion zoologique, c’est-à-dire la possibilité de les voir dans leur propre habitat naturel (beaucoup de plantes proviennent en effet d’Afrique) avec le moins d’intermédiaires possibles.

 

Le parc dispose de quatre zones environnementales différentes. Celle de Madagascar, avec la faune et la flore de la grande île océanique, abrite sept espèces de lémuriens, des flamants roses et des fossas semblables à de petits pumas. Vous trouverez ensuite l’environnement de la Savanne, avec des prairies habitées de zèbres, de lions, d’éléphants, de girafes et de rhinocéros. Dans la forêt équatoriale vous pourrez admirer des prédateurs comme le léopard, tandis que les zones humides sont le royaume des hippopotames, des crocodiles et des tortues géantes.

Le tribunal de Las Aguas

Le Tribunal des eaux, également connu sous le nom de Tribunal de la Vega, est une tradition typiquement valencienne. Il s’agit d’un rendez-vous qui a lieu tous les jeudis à midi devant la Basilique de la Virgen de los Desamparados, au niveau de la Porte des Apôtres. Les habitants et les touristes assistent aux scènes de ce tribunal coutumier qui traite les litiges entre agriculteurs sur l’utilisation de l’eau pour l’irrigation.

 

Cette institution a des origines très anciennes. Elle est née pour régler les querelles entre les propriétaires fonciers voisins qui se disputaient les eaux du fleuve Turia pour irriguer leurs champs. Les litiges étaient traités par ce tribunal compétent, qui est toujours en vigueur aujourd’hui et qui est reconnu par la loi espagnole. Il se compose de huit membres du jury (appartenant aux huit communautés agricoles qui puisent dans les eaux de la rivière), qui élisent un président. À 12 heures, les carillons du clocher marquent le début des débats, qui se terminent par la déclaration des sentences qui se règlent par un paiement en espèces.

Le musée de la céramique

L’un des musées les plus intéressants de Valence est le Museo Nazionale della Ceramica e Arti Suntuarie González Martí, qui célèbre l’une des plus grandes industries locales. Il est situé dans le palais Marqués de Dos Aguas et a été fondé en 1954 grâce à Manuel Gonzalez Martinez, qui a fait don de sa collection à l’État. Le musée s’est ensuite enrichi d’une collection de vêtements, de peintures, de meubles et d’objets d’art somptuaires (le traitement des matériaux précieux tels que les métaux, les pierres ou les cristaux)

.

Les objets d’art sont disposés sur les trois étages du bâtiment. Il vaut la peine de s’arrêter dans la salle consacrée à la céramique médiévale de style chrétien, d’admirer la salle japonaise avec ses meubles d’origine, les tuiles valenciennes et les antiques céramiques grecques et romaines.

Les jardins de Turia

Le Jardí del Turia est le parc principal de Valence, une zone de 110 hectares qui serpente dans le centre-ville. C’est le plus grand jardin urbain en Espagne et est unique pour une autre raison: il occupe l’ancien lit de la rivière Turia, qui a été drainée par la municipalité pour empêcher la ville d’être régulièrement inondée. L’une des dernières inondations, en 1957, a causé de nombreuses victimes et des dommages importants, au point de convaincre les Valenciens de décider de la déviation de la rivière et de la transformation de son lit en jardins, qui ont ensuite été inaugurés en 1986.

 

Aujourd’hui, le Jardi est le poumon vert de la ville, mais aussi un lieu de détente et de rencontres sociales. Plusieurs structures dédiées au sport, au divertissement et à la culture se trouvent le long de l’ancienne rivère.

 

Vous y trouverez un jardin botanique, le Bioparc à l’extrémité Nord et le complexe de la Cité des Arts et des Sciences au Sud, et le Parc Gulliver, un parc pour enfants avec une sculpture de 70 mètres de long du fameux personnage de Jonathan Swift des "Voyages de Gulliver". Les nombreux terrains de sport permettent de jouer au basket, au foot, et de faire du skate ou du vélo, du jogging et du fitness.

Le Barrio del Carmen

Le Barrio del Carmen est l’un des quartiers de la Ciutat Vella de Valencia, avec une longue histoire et une vie nocturne animée. En plus d’être l’un des premiers de la ville, ce quartier a souvent changé de visage au fil des siècles, mais aussi de fonction. Autrefois zone favorite des criminels et des prostituées, il a également servi de refuge aux musulmans, puis de zone pour y construire des couvents. Il a ensuite été le quartier de l’aristocratie médiévale, et des prolétaires au XXème siècle. Aujourd’hui, c’est le lieu par l’excellence de la movida valencienne, avec tous ses clubs, ses bars à tapas et ses restaurants.

 

La meilleure façon d’y arriver est de profiter d’une promenade le long de la Turia. Le centre névralgique du quartier est la Plaza del Carmen, où se trouvent l’église et le couvent de Carmen Calzado (ordre des Carmes déchaux). L’édifice date du XIIIème siècle, lorsque les frères de l’ordre s’y installèrent. Ne manquez pas de visiter les deux cloîtres, celui au style gothique du XVème siècle et celui de la Renaissance du XVIème siècle. Aujourd’hui, le couvent a été transformé en Musée du XIXème siècle.

 

Les Torres de Quart et Torres de Serranos, deux tours de défense érigées au milieu du XVème siècle valent également le détour. La première n’est pas sans rappeler celle de Castel Nuovo de Naples et la seconde servait autrefois de porte d’entrée de la ville et est l’un des monuments les mieux conservés de Valence.

 

Mais la meilleure façon de profiter du Barrio del Carmen est de venir le soir, pour explorer les atliers des artisans et les boutiques des artistes et designers, pour une session de shopping de produits originaux, et d’y rester jusqu’à tard dans la nuit pour vivre une vraie soirée à la valencienne. Il suffit pour cela de flâner dans les ruelles et de se laisser guider par la musique, les divers événements, les rencontres, les dîners gastronomiques ou les dégustations de street food.

 

Avec Barcelone, Valence est l’une des villes les plus belles et les plus animées d’Espagne, un endroit où culture, nature et plaisir fusionnent harmonieusement. Si votre croisière Costa dans la Méditerranée y fait étape, n’oubliez pas de profiter aussi de la mer. Les plages de Valence se trouvent dans la ville, et sont un endroit idéal pour une pause de détente entre les visites.

Recherchez votre prochaine croisière