VISITE FANTÔME DE GÊNES ENTRE FRISSONS ET MYSTÈRES

  • Port

    Nice/Savone

  • Niveau de difficulté

    Moyen

  • Type

    Culture, Dégustation

  • Prix

    Adults

    EUR24.0

  • Durée en heures

    5.5

  • Code excursion

    02TY

Description

Légendes mystérieuses, contes pittoresques, histoires intrigantes et obscurs secrets : ce parcours fantasmagorique emmène nous sur la piste des apparitions fantomatiques qui hantent le labyrinthique centre historique de Gênes, où les fantômes nous attend…prêt à nous faire frémir!



Ce que nous allons voir
  • Transfert en bateau vers le vieux port
  • Ghost tour dans le centre historique : le fantôme de Stradella, la vieille dame de Vico dei Librai, l’enfant de la Via Luccoli et les esprits bienveillants, l’inquiétant fantôme de Branca Doria et autres fantômes issus des histoires les plus variées
  • Glace dans la zone portuaire


Ce que nous allons vivre
  •  Nous montons à bord d’un bateau en direction du vieux port et sa jolie marina touristique. De là, nous entamons une visite à pied intrigante pour découvrir les mystères de la frissonnante Gênes.
  • Nous parcourons les ruelles appelées « caruggi » du centre historique de la ville, théâtre d’apparitions spectrales qui se sont multipliées au cours des siècles, résultat de croyances populaires et d’événements historiques, souvent tragiques.
  • Devant l’église de San Pietro à Banchi, construite au-dessus de la place, nous apprenons l’histoire du fantôme de Stradella, un compositeur du XVIIe siècle assassiné dans l’escalier menant à l’entrée : certains soirs, des notes poignantes résonnent dans les airs, comme une complainte musicale du compositeur malheureux.
  • Les environs de la porta Soprana sont hantés par le fantôme de la vieille dame de Vico dei Librai, qui demande gentiment aux passants la direction de sa maison à Vico dei Librai : mais cette route n’existe plus !
  • L’une des plus anciennes apparitions du centre historique, l’enfant de la Via Luccoli, se montre aux gens tristes et malheureux qui parcourent cette ancienne route : sacrifié il y a plus de mille ans dans un rite païen, il sourit aux passants tristes puis disparaît, leur procurant ainsi un sentiment de sérénité et de soulagement. Le long de cette rue, d’autres esprits bienveillants se manifestent souvent, des apparitions mystérieuses qui se sont multipliées au fil des siècles.
  • Et que dire du fantôme de Branca Doria, dont le bâtiment du XIIIe siècle se dresse à côté de l’église San Matteo ? De nombreux témoins jurent avoir vu son spectre se faufiler entre les colonnes ou traverser la place avec des mains ensanglantées avant de disparaître dans l’église.
  • Dans le clair-obscur des ruelles, où la lumière du soleil peine à pénétrer et où la nuit tombe tôt, beaucoup d’autres fantômes issus des histoires les plus variées errent, comme la dame voilée sanglotant à une fenêtre ou les voix des soldats de patrouille sur les remparts de Barberousse. Gênes a une légende pour chaque rue !
  • Nous terminons notre excursion parmi les fantômes par une note légère et savoureuse : une excellente glace dans la zone portuaire, avant de remonter à bord du bateau.