VISITE DE SAINT-PIERRE ET D'UNE DISTILLERIE DE RHUM

  • Port

    Martinique

  • Niveau de difficulté

    Facile

  • Type

    Visites, Culture, Boisson inclus

  • Prix

    Adults

    EUR70.0

  • Durée en heures

    4.0

  • Code excursion

    3051

Description

Une excursion consacrée à l'histoire et à la tradition martiniquaises, avec la visite d'une distillerie de rhum pour découvrir la fabrication de cette célèbre liqueur, puis de la ville de Saint-Pierre, ancienne capitale de l'île, connue dans le passé comme le Petit Paris des Antilles.



Ce que nous allons voir
  • Église de Balata
  • Forêt pluviale, distillerie de rhum et dégustation
  • Saint-Pierre
  • Village de pêcheurs


Ce que nous allons vivre
  • Nous partons de Fort-de-France en direction du nord, pour découvrir les merveilles de l'île. Nous commençons avec une brève étape à l'église de Balata, une version réduite de la basilique du Sacré-Cœur de Paris, où nous pouvons prendre des photos, non seulement de l'église mais aussi de la vue fabuleuse sur la ville. Construite par l'architecte Wuifflef dans un style néo-gothique et surmontée d'une coupole, l'église bénéficie d'un emplacement extraordinaire, au sommet d'une colline avec pour toile de fond les Pitons du Carbet, et elle offre une vue superbe sur la baie de Le Lamentin et sur la capitale Fort-de-France, jusqu'à la Pointe du Bout.
  • Nous continuons notre visite sur la route de la forêt pluviale pour arriver à une distillerie de rhum, où l'on nous explique le processus de fabrication. Le rhum de la Martinique est le seul rhum du monde protégé par une appellation d'origine contrôlée semblable à celle des vins et liqueurs. À la distillerie, nous aurons droit à une dégustation de cette boisson absolument exceptionnelle.
  • Nous nous rendons ensuite au port de Saint-Pierre. La ville, fondée en 1635 par le flibustier français Pierre Belain d'Esnambuc, fut la capitale économique et culturelle de l'île jusqu'en 1902, date où elle fut détruite par la tragique éruption de la proche montagne Pelée. Avant cette catastrophe, elle comptait environ 30.000 habitants, et elle avait été surnommée le « Petit Paris des Antilles » en raison de ses rues élégantes et de sa prospérité.
  • Nous retournons au navire en suivant le littoral occidental, où nous pouvons voir de nombreux petits villages de pêcheurs le long de la côte.

À savoir
  • Les places disponibles étant limitées, il est recommandé de réserver à l’avance. Guides en langue française disponibles en nombre limité ; en cas d'indisponibilité, l’excursion sera guidée en langue anglaise.